Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 482 fois

 

# 2015 Un Observatoire des mathématiques : observer, filmer, analyser mes pratiques : et pourquoi pas dans ma classe?

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Circonscription Ien Basse-Terre

0 BOULEVARD CARMEL ECOLE REGINA RICHARD, 97100 BASSE TERRE
Site : e-kotovan.fr
Auteur : CHALCOU Matthieu
Mél : matthieu.chalcou@ac-guadeloupe.fr
  Cette action qui s’étend sur l’ensemble du pôle de circonscription Basse-Terre Nord, concerne 28 enseignants et 692 élèves. Elle a été initiée dans le but de permettre à un groupe d’enseignants de mener une réflexion approfondie sur leurs pratiques en identifiant notamment une problématique d’enseignement des mathématiques dans leur classe. A partir des constats du terrain (difficultés à enseigner certains concepts mathématiques dans la classe), il nous a semblé opportun d’analyser les pratiques. Nous avons donc prioriser l’expérimentation pédagogique de laboratoires mathématiques de classe et l’observation de ceux -ci par les enseignants inscrits et ainsi que les personnes ressources du Pôle : l’Inspecteur de circonscription ayant la mission mathématiques, un conseiller pédagogique de circonscription, un conseiller pédagogique départemental en mathématiques, un conseiller pédagogique TUIC du pôle, 3 personnes ressources mathématiques du pôle et 1 coordonnateur innovation et formation du pôle. Il s’agira à terme, à travers cet observatoire de pôle de mutualiser et diffuser les bonnes pratiques.

  Plus-value de l'action
  Les vidéos produites serviront de support de formation dans toutes les écoles des 3 circonscriptions du pôle BTN dans un premier temps puis seront mutualisées, ainsi que les pistes d’enseignement à l’échelle de l’académie. Le Fonctionnement en pôle a permis de mutualiser les moyens de formation ainsi que les formateurs. Cette approche de formation en mathématiques peut être transposée dans d’autres domaines disciplinaires.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  6 classes de cycle 1, 10 classes de cycle 2 et 12 classes de cycle 3. Soient 28 enseignants et 690 élèves.
  A l'origine
  La situation de nos élèves nous préoccupe. Les conditions de travail, les attentes, les besoins de nos enseignants, le « comment enseigner » nous interpellent. La nécessité de réunir nos ressources pour être plus efficace est essentielle. 1) Résultats des élèves, diagnostics, obstacles, éléments facilitateurs, autres constats MathématiquesCE1Math2012012ques Nombres 62,0% Calculs 58,4% Géométrie 59,2% Grandeurs et Mesures 44,4% Org. et gest. de données 48,3% Mathématiques CM2 2012 Nombres 52,6% Calculs 53,6% Géométrie 57,0% Grandeurs et Mesures 37,1% Org. et gest. de données 31,3% Les domaines « Grandeurs et mesures et OGD » sont échoués par la cohorte CM2/6ème et celle de CE1 malgré l’inscription de 45 enseignants qui ont eu 4 jours de formation PAF autour des domaines précités. La mise en place des stages de liaison CM2/6ème ont révélé des difficultés au niveau de certains concepts mathématiques (lexique de la géométrie, définition des grandeurs et mesures de celles-ci) Pas d’indices en maternelle. 2) Le profil des enseignants 11 enseignants ont une licence de mathématiques soit 5,4% de l’effectif total des enseignants en classe. 43 enseignants ont une licence scientifique (hors mathématique) soit 21% de l’effectif total des enseignants en classe. 54 enseignants ont une licence scientifique soit 26% de l’effectif total des enseignants en classe.
  Objectifs poursuivis
  Donner les moyens aux enseignants de mener une réflexion approfondie sur leurs pratiques en mathématiques et les faire évoluer au travers d’une formation hybride Objectifs opérationnels - Apprendre à structurer une séquence pédagogique en mathématiques. - Utiliser les outils numériques au service de l’analyse de pratique - Intégrer une attitude réflexive dans son action. - Créer et/ou Partager des outils utilisés pour l'enseignement des Mathématiques en définissant leurs avantages et leurs limites par rapport aux gestes professionnels.
  Description
  Les concepts mathématiques abordés : -le concept du nombre entier naturel -Le concept de l’angle droit -Le concept du nombre décimal -Le concept de l’espace Les étapes 1- Diagnostic et émergence du projet A partir du constat des difficultés des élèves et des enseignants, la démarche a été de partir de l’observation et de l’analyse des pratiques enseignantes. 2- Le dispositif de formation Temps 1 : observatoire de pôle > regroupement en présentiel décembre 2014 -mutualisation des difficultés à enseigner, -choix de problématiques prioritaires par les stagiaires, -constitution de trinôme sur un sous-domaine en lien avec des compétences précises des programmes. Quelques exemples de problématique Groupes Sous- domaines Problématiques 1 Approcher les quantités et les nombres Comment faire comprendre que le dernier mot-nombre prononcé correspond à la quantité du nombre ? 2 Approcher les quantités et les nombres Comment automatiser le sur comptage ? 3 Approcher les quantités et les nombres Comment aider les élèves à utiliser les faits numériques afin de résoudre des problèmes ? 4 Géométrie Comment faire acquérir le vocabulaire géométrique conventionnel, à travers la construction géométrique ? Géométrie Comment permettre la maîtrise des notions géométriques et leur réinvestissement ? -Apport didactique par les formateurs pour chaque problématique retenue. Temps 2 : observatoire de classe > mise en œuvre du travail collaboratif des trinômes janvier 2015, Février 2015, Avril 2015 -co élaboration d’une séquence d’apprentissage commune -expérimentation en classe -élaboration d’un calendrier de visite du trinôme dans la classe de chacun des trois enseignants -visite dans les classes : chaque enseignant présentera aux deux autres une séance de la séquence commune. L’un d’entre eux filmera et l’autre observera un élève. -à partir des vidéos s’en suivra une co-analyse de pratiques sous forme de GEASE. -traitements didactiques (concepts…) et pédagogiques (gestion de la classe, niveau de l’élève) Temps 3 : observatoire de pôle > échanges en distantiel (classe virtuelle, espace collaboratif….) de Novembre 2014 à mai 2015 -mutualiser ses pratiques avec d’autres, -observer des pratiques et analyser des situations, -croiser les regards et apprendre les uns des autres, -mettre en exergue les réussites et les obstacles. Temps 4 : projet pédagogique de classe : Février 2015 –Mai 2016 Par la suite, il s’agit de mettre en place un laboratoire mathématique de classe selon les modalités suivantes : 1. Une posture et des pratiques professionnelles favorisant l’implication et l’action des élèves : espace d’interaction, travail en groupe etc. 2. Un étayage constant et raisonné par le professeur. L’enseignant adopte différentes postures : -Une posture de contrôle : elle vise à mettre en place un certain cadrage de la situation. -Une posture d’accompagnement : le maître apporte, de manière latérale, une aide ponctuelle, en partie individuelle en partie collective, en fonction de l’avancée de la tâche et des obstacles à surmonter. -Une posture de lâcher-prise : l’enseignant assigne aux élèves la responsabilité de leur travail et l’autorisation à expérimenter les chemins qu’ils choisissent. -Une posture d’enseignement : l’enseignant formule, structure les savoirs, les normes, en fait éventuellement la démonstration. 3. Un portfolio associant l’élève à son processus d’apprentissage et d’évaluation. 4. Une structuration des séances d’apprentissage : -choix d'une situation-problème par le professeur -un temps d'action pour l'appropriation du problème par les élèves. -l'investigation ou la résolution du problème conduite par les élèves -une organisation du travail qui permettent l’émergence, la formulation, la discussion et la validation de conjectures, d'hypothèses explicatives, de protocoles possibles. L'échange argumenté autour des propositions élaborées. -un temps explicitement dédié à la structuration des connaissances.
  Modalité de mise en oeuvre
  --
  Trois ressources ou points d'appui
  -utilisation de la vidéo comme support d’enseignement et de conception d’outils -Utilisation d’un environnement numérique de travail pour échanger, mutualiser, élaborer des outils
  Difficultés rencontrées
  Planification des créneaux horaires pour la réalisation des vidéos -Choix des enseignants ressources à travers 3 circonscriptions
  Moyens mobilisés
  Moyens mobilisés 15 jours au PAF dédiés. 45 enseignants.  Personnes Ressources Académiques en mathématiques,  Les professeurs de mathématiques du collège en charge d’une classe de 6ème.  La conseillère pédagogique du pôle TUICE  Les conseillers pédagogiques  Le coordonnateur ECLAIR  Les enseignants maître- formateurs  Les enseignants du primaire (personne référent en mathématiques d’une école ou membre de groupe de réflexion en mathématiques de circonscription ou maître-formateur)  Les membres de RASED (Psychologues, Maîtres E, Maîtres G)
  Partenariat et contenu du partenariat
  IREM, ESPE, @comme @pprendre (supports d’apprentissage)
  Liens éventuels avec la Recherche
  (contacts, travaux engagés ou références bibliographiques en appui de votre action)*  Enseignants- chercheurs et thésards de l’ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) : A ; Delcroix, D.J Mercier, S. Mounsamy, C. Silvy, F. Anciaux, F. Lambert-Prudent,  Les Membres de l’IREM (Instituts de Recherche en Mathématiques)  Alain Dorville, Chercheur
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Indicateurs de résultat retenus (quantitatifs et qualitatifs) : -Quantitatifs : Nombre de laboratoires crées Nombre de vidéos créées Nombre de portfolios créés Nombre d’élèves réussissant les évaluations en résolution de problèmes (selon l’objet d’étude priorisé) -Qualitatif : attitude de travail, motivation et implication des élèves dans les activités et les projets mathématiques.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action (auto-évaluation, évaluation interne, externe) * Etapes Contenu Période Types et outils 1 Bilan intermédiaire des expérimentations Février 2015 Evaluation interne 2 Bilan final juin 2015
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : -permet le partage ce qui facilite la compréhension (travail sur les erreurs, ouverture à d’autres stratégies), fait gagner du temps et motive. -permet d’ « accrocher » l’attention et une meilleure appropriation des savoirs. -favorise la mémorisation et les automatisations. -permet le maintien ou un regain d’intérêt pour les maths.
  Sur les pratiques des enseignants : - analyse de son action, analyse du public destinataire, analyse du contexte dans lequel se situe l'action -Appropriation d’une expérimentation -Mutualisation d’outils -Mise en œuvre de travaux coopératifs entre pairs -Variation des formes de travail : travail de groupes, mise en commun, régulation de débats. -Posture d'observateur, de modérateur, d'animateur.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : La volonté de partager son expérience dans un espace commun -travail collaboratif
  Sur l'école / l'établissement : -Informer : enseignant engagé dans son cycle et dans son école. Il aura pour mission d’être un interlocuteur privilégié. Il interviendra au sein de son école pour informer les enseignants, les parents sur les projets et orientations… -Impulser : les projets mathématiques en facilitant leur mise en œuvre (ex. Organiser et coordonner des défis au niveau de l’école ou inter-école) …en prenant l’attache des partenaires… -Expérimenter (collaborer dans l’élaboration de fiches ou de progressions ; encourager l’innovation ; valoriser les initiatives) -Réguler (prévoir un calendrier pour s’assurer de l’avancement des projets mathématiques ; identifier les besoins d’accompagnements) -Evaluer (Apprécier la motivation des élèves, leur degré d’implication dans les tâches qui leur sont proposées ; Prise en compte du nombre d’enseignants qui participent aux projets mathématiques) -Mutualiser (échanger sur les pratiques de classe et partager les ressources)
  Plus généralement, sur l'environnement -La circonscription o impulser une dynamique pédagogique et didactique o diffuser les informations o Assurer dans la durée un rôle de coordination et de conseil -Le pole de circonscription * o Apporter son expertise dans l’état des lieux de l’enseignement des Maths et dans le fonctionnement de l’observatoire des Maths o Contribuer au recensement et à la création d’outils en lien avec la recherche pour améliorer l’enseignement des maths. o Evaluer les effets des actions *Le Pôle de circonscription regroupant trois circonscriptions a pour objectif la déclinaison des priorités du Projet Académique au niveau des circonscriptions de Baie-Mahault, Capesterre-Belle-Eau et Sainte-Rose, grâce à la mutualisation des moyens et compétences.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte