Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1146 fois

 

2015 G2 Atelier Musique et Réussite (AMR) - Une approche ludique et conjointe des mathématiques et de la maitrise de la langue au travers du medium musical

(Expérimentation terminée)
 

Collège Jean Macé

1 RUE PAUL ELUARD , 94120 FONTENAY SOUS BOIS
Site : http://www.collegejeanmacefontenay.ac-creteil.fr/
Auteur : Toquet Miguel/Damien Etchegorry Rodriguez
Mél : Miguel-Pierre-A.Toquet@ac-creteil.fr
  L’enseignement en France est confronté actuellement à des défis divers, que ce soit dans les priorités identifiées au niveau national notamment par la refondation de l’école mais aussi en regard d’études comparatives internationales comme Pisa. C’est ainsi que la lutte contre l’innumérisme, les problèmes de maitrise de la langue et les troubles de l’apprentissage plus généralement ou encore la lutte contre le décrochage scolaire ou le manque de confiance des élèves français sont érigés au rang d’enjeux de société. De même, l’image des mathématiques doit être redorée et renouvelée pour intéresser davantage d’élèves, garçons ou filles, notamment au travers d’une approche ludique et attractive. Relever tous les défis précédemment cités et aller même au-delà est l’ambition que s’est fixé l’Atelier Musique et Réussite en proposant une approche innovante, ludique et créative des mathématiques et de la maitrise de langue au travers d’une approche inédite du médium musical. Il entend également tirer profit des recherches actuelles en sciences cognitives en particulier sur les liens entre musique et cognition, proposer de nouveaux liens entre perception et connaissance dans le champ des mathématiques et de la musique et proposer une approche novatrice des troubles de l’apprentissage dans une didactique conjointe innovante des mathématiques, de la musique et du français renforçant un ancrage profond chez les élèves de représentation mentales transdisciplinaires de notions telles que le nombre, la proportionnalité, la vitesse, le rythme, l’espace ou le temps.

  Plus-value de l'action
  La Fondation Santé des Etudiants, FSEF, fondation reconnue d’utilité publique depuis 1925, soutient le projet et s’intéresse aux applications possibles aux jeunes accueillis par leurs structures dans le cadre du concept de soin/étude qu’elle développe dans les 12 établissements de santé (cliniques et centres de santé) où sont hospitalisés des jeunes de 12 à 25 ans. L’AFPSSU, Association Française de Promotion de la Santé dans l’environnement Scolaire et Universitaire, soutient également le projet et le mode de prise en charge des élèves présentant des troubles de l’apprentissage ou rencontrant des difficultés scolaires. La méthode proposée peut par ailleurs être exploitée dans des contextes très différents et notamment en amont des difficultés dans une approche précoce des mathématiques, de la musique, de la maîtrise de langue et du développement moteur de l’enfant dès l’école maternelle dans l’espoir d’améliorer la perception et les représentations du nombre, du temps, de l’espace et plus généralement les performances des élèves en mathématiques.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  12 élèves (9 filles et 3 garçons) - 10 élèves de 6e, une élève de 4eme et une élève de UPE2A
  A l'origine
  Partant du constat unanime dans notre activité d'enseignants que nombre d'élèves de collège éprouvent en classe, dans le cadre des dispositifs pédagogiques classiques, de réelles difficultés dans les apprentissages qui sont d'origines diverses (troubles de l'attention, troubles de l'humeur, fatigue, dyslexie, dysorthographie, dyspraxie, dysgraphie, innumérisme, etc.) nous, Damien Etchegorry Rodriguez et Miguel Toquet avons voulu réfléchir ensemble à la mise en place d'une ingénierie pédagogique et didactique originales et attractives pour ces élèves. Cette réflexion nous a conduits à envisager la création d'un atelier transdisciplinaire leur permettant de surmonter leurs difficultés et d'acquérir ou de consolider les connaissances, notamment en mathématiques et en français, au travers du médium musical. Par ailleurs, dans des recherches personnelles, nous nous sommes particulièrement intéressés aux apports des sciences cognitives dans la compréhension des mécanismes d'apprentissage et du développement cognitif de l'enfant et à certains courants de pensée en didactique qui intègrent ces principes. Et nous avons partagé avec d’autres collègues, notamment ceux travaillant sur la construction de représentations mentales le constat que les avancées des recherches actuelles en sciences cognitives ne trouvent que de très rares applications concrètes dans la pédagogie et dans les classes. De cette réflexion, croisant recherche scientifique et expérience de terrain, est née l'idée d’exploiter le potentiel de la partition mathémusicale ( co invention des porteurs du projet) comme support de travail et de proposer ainsi une approche et un dispositif dans lesquels musique, mathématiques, perception et cognition sont intimement liées par le biais d'une représentation intuitive et synoptique des dimensions mélodico-rythmiques des partitions musicales et dans une nouvelle représentation graphique de la musique grâce à laquelle temps réel, temps relatif des mesures (tempo), proportionnalité, longueur, surface et espace interagissent pour un traitement en profondeur de l'information et une meilleure acquisition des concepts dans un cadre ludique et créatif propre à l’expression des sensibilités et du potentiel de chaque élève.
  Objectifs poursuivis
  - Proposer une approche nouvelle et ludique des mathématiques, de la maîtrise de langue et de la musique pour les élèves et propre à renouveler ou créer un intérêt pour les matières. Leur montrer les liens profonds qui existent entre ces matières et aussi entreles différentes notions propres à chaque matière. - Aborder les troubles de l’apprentissage en classe sous un angle nouveau en prenant en compte les données de la recherche actuelle en sciences cognitives et en particulier les liens entre musique et cognition. - Proposer une prise en charge pluridisciplinaire nouvelle des élèves rencontrant des difficultés, notamment avec l’infirmière scolaire. - Faire évoluer le regard des élèves sur ces matières et leur faire prendre conscience de leurs capacités personnelles souvent insoupçonnées pour eux. - Libérer la créativité des élèves et la confiance en leur potentiel créatif : dans le domaine de la composition musicale (notamment grâce au développement d’une application pour ordinateur et tablette en collaboration avec Calixte Denizet développeur informatique) et dans le domaine de l’écriture. - Favoriser l’échange culturel autour de la musique et du texte poétique. - Favoriser le travail par groupe et la qualité de l’écoute (écoute personnelle, écoute de l’autre). - Leur faire traiter et interpréter de l’information (visuelle, sonore, proprioceptive, textuelle, abstraite) sous différentes formes (auditive, symboles musicaux, textes, symboles mathématiques, formes, couleurs, différentes représentations du temps). Améliorer la qualité et la rapidité de ce traitement de l’information par le biais d’exercices variés en faisant découvrir aux élèves différents canaux d’accès à cette information. - Créer des représentations mentales (visuelles, auditives, corporelles) musicales des mathématiques, des représentations mentales mathématiques de la musique. Créer des représentations mentales musicales et mathématiques de la prosodie du texte parcouru, lu ou chanté. - Faire participer les élèves à la création d’un nouveau matériel pédagogique inédit pour la collectivité qui sera utilisé par d’autres professeurs et d’autres élèves. - Initier les élèves à la Musique Assistée par Ordinateur et à un environnement de travail numérique. - Manipulation de l’électronique via l’utilisation du makey makey pour la numérisation du travail musical. - Objectif de fin d’année : mise en musique et/ou en chant d’un poème et exposition des partitions mathémusicales crées par les élèves, enregistrer les morceaux crées dans le studio professionnel du Service Municipal de la Jeunesse.
  Description
  L’atelier se déroule chaque jeudi de 16h30 à 18h30 en dehors des heures de cours des élèves et est co animé par un professeur de mathématiques (M. Toquet) et un professeur de musique (Damien Etchegorry Rodriguez), sur les horaires de l’accompagnement éducatif. Les élèves repérés et adressés à l’AMR sont des élèves présentant des difficultés ou des troubles de l’apprentissage. Les modalités de travail et la progression sur l’année ainsi que le découpage du travail au sein de chaque atelier sont pensés pour faire découvrir et acquérir progressivement la compréhension des différentes notions et de se les approprier en mettant en lumière les liens disciplinaires et transdisciplinaires. L’ensemble du travail se déroule par passage à différents postes de travail (groupe ou individuel) de durée limitée (5 à 10 min) pour maintenir la concentration des élèves tout au long de l’atelier. Il y a également alternance entre travaux abstraits et travaux de pratique rythmique et musicale, alternance de travaux créatifs et d’exercices plus guidés ou aussi alternance de travaux de groupe et de travaux individuels.
  Modalité de mise en oeuvre
  Les modalités de travail au sein de l’Atelier Musique et Réussite sont les suivantes, certaines portant parfois plus spécifiquement sur la musique, d’autres relevant plus spécifiquement des mathématiques ou de la maîtrise de la langue mais toujours en faisant ressortir les liens et les analogies entre les matières et les notions : - Travail sur le tempo (reconnaissance de tempos de morceaux connus et différentiation des tempos, mise en forme corporelle du tempo) - Recherches personnelles hors atelier de musiques sur différents tempos et mise en commun lors des ateliers suivants. - Travail sur le rythme (appréhension des différences de longueur des rythmes, de la fréquence de répétition) - Travail corporel sur le rythme (lecture, composition de rythmes corporels pour intégrer corporellement la notion de rythme) - Travail sur la mélodie (chanter une mélodie par répétition avec ou sans aide de la partition, commentaires et analyse du dessin mélodique ou encore savoir chanter une mélodie avant de la reproduire rythmiquement ou au piano) - Travail de pratique musicale (piano, chant, percussions corporelles, percussion à main, batterie) en insistant sur la corrélation entre la voix et le corps et le travail de coordination. - Travail sur la composition (rythme, mélodie, texte séparément et aussi le lien entre les 3 modalités créatives) - Transcription de partition Musique/maths, maths/musique - Travail sur la prosodie (lecture et déclamation de poésie, analyse et détermination des syllabes à accentuer, analyse du rythme en lien avec la déclamation) et lien avec l’écriture musicale. Analyse des similitudes et différences avec le chant. - Recherches personnelles hors atelier et mise en commun de textes poétiques pour le travail sur la prosodie. - Un travail spécifique de peinture sera aussi mené pour la réalisation d’un matériau pédagogique Les mathématiques sont en particulier abordées au travers de : - Tracé et découpage de figures mathématiques - Différenciation entre des éléments courts et des éléments longs, des éléments étendus ou compacts, des travaux de comparaison de grandeurs (longueurs, aires, durées) - Classification des pièces par forme, par couleur - Travail sur le rôle du symbole et les relations entre signifiant/signifié, rôle de l’écriture spécifique adéquate pour traduire une information selon sa nature et le cadre choisi. - Repérage de régularités forme/couleur et recherches de structures rythmiques dans les partitions - Travail combinatoire et de classification par manipulation de pièces géométriques - Travail sur le temps absolu (temps réel) dans le morceau joué, le temps relatif dans la mesure écrite, notamment avec le métronome. - Travail sur les proportions et leurs correspondances spatiales et temporelles dans la partition mathémusicale.
  Trois ressources ou points d'appui
  - Le travail mené dans le collège depuis plusieurs années sur la maîtrise de la langue et la construction de représentations mentales par la méthode Lector Lectrix ou le travail sur la langue oralisée depuis plusieurs années dans les projets Lire du Théâtre. - L’Espace CréationS du collège (prix de la réussite éducative 2014) : importance nouvelle accordée à la musique dans le côté créatif et à l’écriture de texte ; normalisation du travail créatif dans un processus interdisciplinaire. Le partenariat et le travail de co construction d’un projet éducatif territorial a permis de faciliter le concours du Service Municipal de la Jeunesse sur ce nouveau projet. - Le dispositif Classes sans notes étendu à tous les 6eme cette année favorise (et normalise) le travail décloisonné et les approches transversales et transdisciplinaires chez les élèves et aussi les enseignants.
  Difficultés rencontrées
  - Le repérage par les professeurs des élèves en fonction des profils ciblés et le respect de ces critères au début du projet. - Le caractère non obligatoire de l’atelier a nécessité de motiver les élèves et de gagner leur confiance sur la promesse d’une approche réellement nouvelle du travail dans cet atelier. - Travail important sur la concertation dans le matériel spécifique à commander dans un contexte financier difficile dans l’établissement.
  Moyens mobilisés
  - Moyen humains : un professeur de mathématique et un professeur de musique qui anime 2 heures par semaine l’atelier. Les professeurs de français pour des propositions pédagogiques de textes ou poèmes. Une CPE, l’infirmière scolaire, les professeurs des élèves concernés pour le suivi des élèves. - Matériel de musique : piano, batterie, percussion à main, mélodica, métronome - Matériel numérique : makey makey, ordinateur, logiciel de musique électronique séquenceur, casques, batterie numérique, tablette numérique. - Fournitures : bois, carton, peinture pour la réalisation d’un matériel pédagogique.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Avec le Service Municipal de la Jeunesse : - Dans le cadre des ateliers l’Espace CréationS du collège Jean Macé animés par le SMJ, des élèves vont être formés à la manipulation du dispositif électronique Makey Makey pour créer un fruitophone (branchement avec un ordinateur, un logiciel de musique et des fruits via le makey makey). Cela va habituer les élèves du collège à manipuler cet outil porteur de pratiques créatives et à normaliser son utilisation. - Les élèves de l’AMR vont pouvoir en fin d’année enregistrer leur mise en chant et/ou musique de poème dans le studio professionnel municipal grâce au service municipal de la jeunesse. - Une étude d’un lieu d’exposition pour les partitions mathémusicales créées est à l’étude avec le service culturel de la ville.
  Liens éventuels avec la Recherche
  - Laboratoire iReMus (Paris-Sorbonne) : Damien Etchegorry Rodriguez (Master 2) - Laboratoire ICAR (CNRS, Lyon 2, ENS Lyon, Ifé) : Miguel Toquet (Doctorant) - Séminaire MaMuPhi, Mathématiques Musique Philosophie (ENS paris-Ircam) : communication commune acceptée sur la partition mathémusicale fin 2015 - Proposition de communication commune pour le XIème congrès de l’association de sémiotique visuelle (Liège - septembre 2015 : liens entre Vision et connaissance - Livres : Le cerveau musicien (Lechevalier, Platel, Eustache) ; Musique Langage et Emotions (Kolinsky, Morais, Peretz) ; Parole et Musique : aux origines du dialogue humain (Dehaene, Petit) ; Musique & sciences cognitives, Actes de la journée du 21 mars 2007 (Madurell, Lalitte), - http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Difficultes_et_troubles_des_apprentissages_chez_l_enfant_a_partir_de_5_ans.pdf - http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/troubles-des-apprentissages-les-troubles-dys
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  - réussite des élèves en mathématiques - progrès en maîtrise de la langue - qualité d'écoute - développement de la créativité, de l'imagination - développement de la prise d'initiative
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Il y a tout d’abord eu au départ un repérage collectif par les équipes pédagogiques en fonction du profil spécifique des élèves pressentis pour l’atelier. Pendant chaque session de l’atelier les productions des élèves sont corrigées par les 2 professeurs animateurs pour suivre en temps réel les progrès des élèves, leur motivation et pour favoriser une animation attractive de l’atelier et une émulation collective. Il y a par ailleurs un suivi avec les professeurs de français et de mathématiques des élèves sur l’évolution en classe des élèves. Il y a par ailleurs un suivi plus global avec la CPE, l’infirmière scolaire et les professeurs principaux concernant les spécificités des difficultés rencontrées par les élèves. Une évaluation est prévue en fin d’année concernant diverses compétences disciplinaires et transdisciplinaires. Par ailleurs, un récapitulatif sur l’année du travail de chaque élève dans l’atelier complétera la production finale des élèves et un bilan collectif de l’évolution de l’élève pour faire le bilan global de l’action en fin d’année. Un questionnaire sera proposé également aux élèves pour exprimer leur ressenti et analyser leur propre évolution.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les élèves sont très volontaires. Les élèves retrouvent le goût de la motivation dans l’alternance d’exercices très cadrés et d’activités de créations mais également en alternant les exercices écrits avec la pratique instrumentale ou du chant. La qualité de la prise d’information et la rapidité du traitement augmente de manière significative en ce début d’expérimentation. Les élèves prennent conscience du lien entre mathématiques et musique, notamment le caractère symbolique et abstrait de chaque matière et aussi le caractère intuitif de la musique entendue ou de la géométrie. Les élèves améliorent globalement leur qualité d’écoute et l’attention portée à l’information écrite. Enfin, les différentes modalités de travail (orales, écrites, corporelles, écoute, pratique du chant ou instrumental, créativité, etc.) permettent à chaque élève de trouver une modalité qui lui convient et dans laquelle il réussit ce qui leur donne confiance et leur donne le goût de l’effort.
  Sur les pratiques des enseignants : Le projet induit des croisements de points de vue très riches sur le travail en mathématiques, en musique et en français et de voir les points communs ou ce qui peut être ré exploité. La méthode basée sur la partition mathémusicale va être réutilisée en cours banal de musique et de mathématiques, notamment dans les classes sans notes.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Le projet a un effet très bénéfique sur les échanges entre professeurs, mais aussi avec les autres personnels de vie scolaire (CPE, assistants d’éducation) ou encore l’infirmière scolaire dans le suivi des élèves. Les liens et échanges autour de différents dispositifs pédagogiques de l’établissement enrichissent la réflexion (Espace créationS, Lector Lectrix, club création de chanson, etc.).
  Sur l'école / l'établissement : Porté par l’équipe de direction et plusieurs collègues, cet atelier vient renforcer les actions déjà menées dans l’établissement contre les difficultés de maîtrise de la langue, contre la décrochage scolaire ou pour une prise en charge adaptée et personnalisée des élèves. L’approche innovante du numérique créative proposée dans l’atelier autour de la musique et de l’électronique renforce l’appropriation de l’environnement et du matériel du numérique chez les élèves et également pour enrichir les pratiques pédagogiques et l’entrée de l’Ecole dans le numérique.
  Plus généralement, sur l'environnement En dehors du collège, les collaborateurs du Service Municipal de la Jeunesse qui ont collaboré au sein de l’Espace Créations à la co construction d’un projet éducatif territorial axé sur le numérique et la créativité sont heureux d’apporter un concours précieux à la mise en place d’un dispositif pédagogique innovant et porteur comme l’AMR. Par ailleurs, le projet et la méthode rayonnent à l’extérieur de la ville et suscitent un intérêt dans le monde de la recherche et également un intérêt et un soutien du monde médical par l’intermédiaire de la Fondation Santé des Etudiants de France ou encore l’AFPSSU (voir la rubrique suivante ci-dessous).




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte