Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 917 fois

 

Travailler et évaluer par compétence en STL biotechnologies

(Expérimentation terminée)
 

Lycée polyvalent du Golf

43 CHEMIN DU GOLF , 76200 DIEPPE
Site : http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article311
Auteur : Sandrine Révérand / Corinne Glaser
Mél : sandrine.reverand@ac-rouen.fr / corinne.glaser@ac-rouen.fr
  En créant un livret de compétences, il s'agit de développer une vision globale de cette formation avec des objectifs d’apprentissage en biotechnologie clairs et explicites. Cette démarche vise à impliquer davantage l’élève dans les processus d’apprentissage pour que l’élève s’approprie et réalise un projet personnel d’apprentissage.

  Plus-value de l'action
  La plupart des élèves se sont très vite familiarisés avec cette pratique et se sont très facilement approprié le livret de compétence. Ils l’ont utilisé comme outil d’apprentissage : le livret leur a permis de comprendre ce que l’on attendait d’eux (les objectifs d’apprentissage), de faire régulièrement un bilan individuel (ce que je sais faire, ce que je ne sais pas encore faire), de visualiser au cours du temps les progrès réalisés et enfin d’orienter leur travail personnel pour progresser.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Classes de première et terminale STL biotechnologies.
  A l'origine
  Pour les élèves : - Difficulté des élèves à avoir une vision globale et cohérente des apprentissages en biotechnologie et à faire des liens entre les apprentissages (savoir ce qu’on va apprendre, comment on va apprendre, avec quels outils et selon quels critères d’évaluation). - Manque de lisibilité de l’évaluation avec une note (mesure quantitative de ce que l’élève produit) qui n’incite pas l’élève à avoir un retour sur son travail (correction qui n’a pas de sens). Les élèves n’ont pas conscience de leurs capacités et leurs aptitudes. De plus la note est parfois vécue comme une sanction : d’où perte de la motivation et de l’estime de soi. - Manque de lisibilité de l’évaluation avec une note pour les parents : la note n’a pas de signification claire et précise. - Élève qui manque de méthode : comment travailler ? quoi travailler ? Pour l’enseignant : - Difficulté à identifier les besoins des élèves donc à organiser les apprentissages et la progression pour répondre aux besoins des élèves. - Difficulté à impliquer les élèves dans un projet d’apprentissage.
  Objectifs poursuivis
  - Développer une vision globale de cette formation avec des objectifs d’apprentissage clairs et explicites (clarifier les enjeux des apprentissages en biotechnologie). - Positionner explicitement l’évaluation comme partie prenante voire centrale dans le processus d’apprentissage. - Permettre à l’élève d’être plus autonome et ainsi de le préparer aux études post-bac. Sous-objectifs : - Impliquer davantage l’élève dans les processus d’apprentissage pour que l’élève s’approprie et réalise un projet personnel d’apprentissage. - Informer les élèves et les familles sur les acquis des élèves (en termes de compétences, savoir, comportement) et sur leur progression. - Acquisition de méthodes de travail. - Cibler les besoins des élèves et permettre une remédiation plus rapide, efficace et adaptée à mettre en lien avec le travail d’accompagnement personnalisé. - Travailler en cohérence avec l’évaluation mise en place aux épreuves écrites et expérimentales de biotechnologies du baccalauréat.
  Description
  Création d’un livret de compétence distribué à chaque élève support de l’évaluation pour toute l’année scolaire. Le livret est conservé par l’élève et est rempli soit par l’élève, soit par l’enseignant au cours des activités d’apprentissage proposées.
  Modalité de mise en oeuvre
  Un bilan d’évaluation trimestriel récapitulant les acquis de l’élève est transmis à l’élève et à ses parents et est le support pour l’enseignant lors du conseil de classe. Équipe engagée : Enseignants de biotechnologie des classes de première et de terminale STL. Calendrier prévu : Présentation et distribution du livret de compétence à chaque élève début septembre. Lettre aux parents pour expliciter le mode d’évaluation « sans note ». Utilisation du livret comme outil d’évaluation toute l’année scolaire. Bilan trimestriel réalisé par l’enseignant.
  Trois ressources ou points d'appui
  -
  Difficultés rencontrées
  -
  Moyens mobilisés
  -
  Partenariat et contenu du partenariat
  -
  Liens éventuels avec la Recherche
  -
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  LES EFFETS ATTENDUS - Une plus grande implication des élèves dans leurs apprentissages. - Une amélioration de la confiance en soi et de l’estime de soi : l’élève prend conscience de ses capacités et de ses progrès. - Développement de méthode de travail : utilisation du livret comme outil pour travailler et progresser. - Renforcement de l’initiative et de l’autonomie et donc les préparer aux études supérieures. - Pour l’enseignant, une vision plus claire des acquis des élèves et de leur difficulté pour pouvoir adapter les situations d’apprentissage et la progression en fonction des élèves. - Facilitation des échanges entre l’enseignant et l’élève, entre l’élève et ses parents et entre l’enseignant et les parents. LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS - Progrès, implication et motivation des élèves. - Nombre d’élèves qui décrochent ou changent de filière. - Pertinence de l’auto-évaluation des élèves. - Adhésion au projet des élèves et des parents. - Résultat de l’évaluation de biotechnologie à l’examen du bac et résultat du bac. - Taux de passage première – terminale. ÉLÉMENTS DE TRANSFERT REPÉRABLES - Implication dans le processus d’apprentissage au sens large. - Changement des représentations de l’évaluation et de ses objectifs (pour les élèves et pour les enseignants). - Développement de méthodes de travail transposables à d’autres matières. - Développement de l’autonomie.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  -
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : 100% des élèves (56 élèves sur 56) disent préférer ce type d’évaluation et apprécient de ne pas être évaluer avec des notes. Cette évaluation selon eux laisse la place à l’erreur que l’on peut corriger sans avoir peur d’être « sanctionné » par une mauvaise note. La plupart des élèves se sont très vite familiarisés avec cette pratique et se sont très facilement approprié le livret de compétence. La plupart l’ont utilisé comme outil d’apprentissage : le livret leur a permis de comprendre ce que l’on attendait d’eux (les objectifs d’apprentissage), de faire régulièrement un bilan individuel (ce que je sais faire, ce que je ne sais pas encore faire), de visualiser au cours du temps les progrès réalisés et enfin d’orienter leur travail personnel pour progresser. Ce dispositif a également permis de renforcer l’autonomie des élèves : chaque élève a pu développer son « propre » projet, progresser à son rythme et gérer son travail personnel. Les élèves en difficulté ont pris confiance en eux au fur et à mesure de l’année en même temps que les élèves plus moteurs ont pu s’exprimer pleinement.
  Sur les pratiques des enseignants : Pour l’enseignant, ce dispositif nous a permis d’avoir une meilleure connaissance de ce que les élèves savent faire ou pas et d’adapter en fonction des besoins la progression des apprentissages. Par ailleurs, cela a permis d’individualiser davantage les apprentissages (cibler des objectifs pour chaque élève ou groupe d’élèves) et ainsi d’organiser des séances de médiations plus ciblées et spécifiques. Enfin, on a pu évaluer plus précisément si nos choix pédagogiques étaient judicieux et au besoin les ajuster.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : -
  Sur l'école / l'établissement : -
  Plus généralement, sur l'environnement -




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte