Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1339 fois

 

*nouveaux rythmes : ateliers d'apprentissage du mercredi et mutualisation des compétences 2014

(Expérimentation terminée)
 

Ecole maternelle Jérôme Beaupère

, 97150 ST MARTIN
Site : académie de la Guadeloupe
Auteur : lux
Mél : adeline.lux@ac-guadeloupe.fr
  Dans le cadre de l’adoption de la réforme scolaire (semaine à 4,5 jours) de la Circonscription des Iles du Nord (Académie de Guadeloupe) en septembre 2013, une structure pédagogique différente est mise en place les mercredis entre 8h et 10h. Il s’agit d’un échange de services entre enseignants. Ces ateliers d’activités physiques et culturelles visent à enrichir concrètement le lexique des élèves de classes maternelles. Leurs contenus ont été conçus à partir des compétences spécifiques de chaque enseignant volontaire de l’école mais aussi des programmations de classe en cours.

  Plus-value de l'action
  - Inciter les autres équipes pédagogiques à utiliser ce fonctionnement dans leur école en tenant compte du particularisme de leur public scolaire. - L’intervenante Adeline LUX pourrait intervenir en stage école ou en animation pédagogique pour aider les autres équipes pédagogiques de la circonscription à mettre en place ce projet. - Ecriture d’un article pour le site de l’Académie.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  168 élèves dont 52 en petite section, 62 en moyenne section et 42 en grande section. Il y a 6 classes de 26/28 élèves
  A l'origine
  Il a été constaté que le déroulement des ateliers en classe ordinaire les mercredis entre 8h30 et 10h00 étaient difficiles à mettre en place par l’ensemble des enseignants. De plus, utiliser des échanges de services permettaient de prendre en compte les compétences et connaissances spécifiques des enseignants de l’équipe pédagogique. Ceci aurait pour conséquence dans le contexte plurilinguistique si particulier de Saint Martin, un développement plus efficace des compétences des élèves dans des domaines d’activités culturelles et motrices abordés à l’école maternelle.
  Objectifs poursuivis
  proposer des expériences variées à l’élève afin d’enrichir son vocabulaire lexical et l’inciter à mieux structurer son langage oral dans la langue française. Cette action répond aux trois priorités du projet pédagogique de la circonscription des îles du Nord : 1. Prendre en charge la difficulté scolaire 2. Ancrer l’élève dans son territoire 3. Accompagner et former les enseignants
  Description
  Chaque classe d’enseignant titulaire : tourne sur deux ateliers de trente minutes dans deux domaines d’activités différentes (pour que les élèves développent deux types de compétences variées par période). Le thème de langage programmé par le conseil des maîtres est pris en compte dans la construction de chaque séquence. Horaires : 8h30/9h00 et 9h15/h9h45 Retour en salle de classe : 9h45/10h00 : s’exprimer et échanger à propos des expériences vécues avec son enseignant (qui n’était pas présent dans les ateliers), appui de l’ATSEM pour enrichir la conversation et éventuellement du matériel apporté dans la classe utilisé dans les ateliers pour faciliter la participation dans la conversation et la mémorisation des étapes de la séance.
  Modalité de mise en oeuvre
  Exemple de déroulement d’un atelier : L’atelier « parcours de motricité » Etape 1 : mise en application. La classe est divisée en 4 groupes de 6/7 élèves (avec responsable de groupe). Chaque groupe évolue sur un « chemin moteur » en même temps. Il y a donc quatre chemins parallèles avec rotation de ces groupes. A la fin de cette étape, chaque groupe a parcouru les quatre « chemins ». Etape 2 : mise en commun, verbalisation des actions. Les élèves observent les ateliers et expliquent avec leur mots ce qu’ils voient et ce qu’ils faire avec. (« On peut sauter dans les cerceaux, monter sur le banc, faire le tour des plots, marcher sur la corde etc…)
  Trois ressources ou points d'appui
  - Faire un bilan après le premier mercredi pour affiner le déroulement de la matinée. - Proposer des supports écrits (affiche, photos, paroles de chansons…) à rapporter dans la classe ordinaire pour un prolongement d’activité. - Anticiper sur la période suivante : préparer le planning et récupérer les séquences écrites à insérer dans le classeur avant chaque vacance.
  Difficultés rencontrées
  - Désistement de collègues prévus initialement dans le planning - Adaptation des contenus en fonction du niveau d’autonomie des élèves (disparates selon les classes dans une même section) et des élèves en situation de handicap - Récupérer les fiches séquences à la date prévue et besoin de rappeler régulièrement la répartition des classes aux enseignants en début de période.
  Moyens mobilisés
  Les compétences et connaissances spécifiques des enseignants, les salles pédagogiques de l’école et le matériel pédagogique de l’école accessible en classe ordinaire par les enseignants (ex : le petit matériel de motricité de la salle de motricité pour les parcours)
  Partenariat et contenu du partenariat
  Les enseignants titulaires : qui encadrent une séquence d’apprentissage autour d’un domaine d’activité (organisée en ateliers) Les ATSEM : qui accompagnent leur classe entre deux ateliers et participent à l’encadrement des élèves dans les ateliers selon l’organisation prévue par l’enseignant référent. Les enseignants stagiaires (à mettre en place dans le cadre de leur formation, objectif 2014/2015) mais aussi les autres enseignants en recherche de contenus complémentaires pour leur classe ordinaire : • peuvent accéder aux contenus (reprise de l’action innovante école 2012/2013 : classeur des ateliers mis à disposition) pour améliorer leur pratique, nb : Il s’agit d’une banque d’outils en format papier (activités dans des classeurs de domaines d’activités accessibles librement dans la salle des enseignants) et également en format numérique (poste de travail du bureau de l’école également accessible librement ) . A chaque période, les enseignants qui programment ensemble des contenus de la semaine laissent une copie dans le classeur du domaine abordé et ceci par section. Idem en format numérique. • peuvent reprendre une des séquences avec sa classe, échanger sur les productions de leurs élèves et sur leurs difficultés de gestion avec l’enseignant référent de cette séquence peuvent réfléchir sur un prolongement de cette séquence et un projet inter-disciplinaire dans leur classe. Mettre en œuvre ce projet avec l’aide des titulaires et des conseillers pédagogiques de circonscription.
  Liens éventuels avec la Recherche
  courants de la pédagogie active : Montessori et Freinet.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Ce projet doit permettre l'augmentation de 5 points du pourcentage de réussite aux évaluations de la circonscription de fin d'école maternelle dans le domaine de "S'approprier le langage", l'implication de 100 % des enseignants et l'inscription de toutes les classes ( 10, toutes sections)de l'école dans ce fonctionnement du mercredi.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Les critères d’évaluation : - du point de vue quantitatif : nombre de classe impliqué et collègues participants -du point de vue qualitatif : variation des contenus des ateliers et des supports pédagogiques, échanges entre enseignants pré et post-atelier. Etapes et échéancier : - évaluation diagnostique en première séance - évaluation formative en fin de chaque séance et en phase de rappel en début de chaque séance - évaluation sommative chaque dernier mercredi de la période. Type ,outils : - Evaluations individuelles à chaque fin de séquence par l’enseignant référent (A-t-il acquis les mots listés en début de séquence ? cf grille d’évaluation des mots mémorisés et utilisés, annexe 1 - autre évaluation dans le cadre de la classe habituelle (retour en classe mercredi 9h45/10h00) avec l’enseignant de la classe (même outil d’évaluation)
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : utilisation du vocabulaire appris en atelier dans le contexte « classe ordinaire » - Enrichir et utiliser au quotidien un lexique plus varié. - Solliciter l’élève à parler en utilisant systématiquement des phrases.
  Sur les pratiques des enseignants : Mutualisation et de travail collaboratif en : - communiquant autour des réussites et des difficultés des élèves - proposant des contenus plus riches et variés en équipe.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : - favoriser l’échange à partir des productions des élèves - circuler dans l’école permet de rencontrer davantage les autres collègues - faire participer concrètement les membres de l’équipe éducative de l’école (ATSEM, AVSI, responsable BCD…)
  Sur l'école / l'établissement : - proposer une école active pour les enfants du quartier avec un minimum de moyens matériels et financiers
  Plus généralement, sur l'environnement - prouver que la mise en œuvre concrète des projets pédagogiques nécessite avant tout une motivation et une communication dans une équipe d’école




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte