Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1132 fois

 

Un projet pédagogique solidaire et éco responsable qui a permis de changer le regard porté sur des élèves de SEGPA 2014

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Collège Jean Monnet

24 AVENUE DU SIDOBRE , 81100 CASTRES
Site : http://jean-monnet-castres.entmip.fr/
Auteur : Didier GARROUSTE
Mél : Didier.Garrouste@ac-toulouse.fr
  Cette action pédagogique : - implique des collégiens en classe de 4ème SEGPA, - met en place une dynamique liée à l’amorce de leur formation préprofessionnelle, - permet à chaque élève d‘adopter une posture positive d’acteur participant à la construction d’un projet au sein du collège en les rendant plus autonomes, - exploite la richesse des acteurs faisant partie de l’environnement du collège, - les motive et leur suscite l’envie de mobiliser leurs compétences, - participe à changer le regard que l’on porte sur les élèves de SEGPA.

  Plus-value de l'action
  «Des collégiens fiers d’agir en Eco Pères Noël.»
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  16 élèves de 4ème SEGPA sont impliqués dans l’action.
  A l'origine
  Les élèves inscrits en SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) commencent les enseignements préprofessionnels en classe de 4ème. C’est une période clé pour préparer l’après-collège : une orientation vers l’enseignement professionnel. Ces élèves sont en grande difficulté scolaire mais restent avant tout des collégiens comme les autres. Le statut «d’élève SEGPA» est souvent discriminatoire et, dans les faits, ils sont peu impliqués dans la vie du collège.
  Objectifs poursuivis
  Nous travaillons à ce projet dans l’idée de démontrer que les préjugés, les peurs, les habitudes peuvent évoluer favorablement lorsque les élèves montrent qu’ils sont capables d’être acteurs et porteurs d’un projet réalisé : - au cœur du collège, - en partenariat avec une association, - en lien avec des écoles du bassin, - en collaboration avec une institution comme la communauté d’agglomération.
  Description
  L’action se déroule sur 7 semaines (de novembre à décembre), 6 heures par semaine, dans l’atelier SEGPA Vente Distribution Magasinage (VDM).
  Modalité de mise en oeuvre
  Pour la troisième année, nous mettons en place un partenariat avec une association castraise : l’atelier «Boite A Outils». Dans ce cadre, les élèves participent de façon active à la récupération, au contrôle qualitatif, au tri de jouets, livres... afin qu'ils soient redistribués à des enfants défavorisés. Cette action s’inscrit dans le projet éco-collège (démarré depuis l’année scolaire précédente). A ce titre, les élèves acteurs de l’action bénéficient d’une formation proposée par la Communauté d’Agglomération avec la venue en classe de l’animateur du «Programme local de prévention des déchets». Le module développé avec les élèves est «réemployer, réutiliser, réparer, restaurer… réduire les déchets». Les élèves réalisent une piste de dés en matériaux recyclés (cartons, journaux). Cette production enrichit les dons réalisés. En amont de l’action, les élèves découvrent l’association, partenaire principal, «l’atelier Boîte A Outils» ou «BAO». Durant tout le déroulement du projet, les élèves, en binômes, réalisent leur premier mini-stage. Ils s’impliquent dans la continuité de l’action (préparation et réalisation de la redistribution des dons…), sont au contact d’autres adultes (éducateurs, bénéficiaires des services de la BAO, familles bénéficiaires de dons…). Ils vivent cette expérience en étant autonome. Au sein du collège, les élèves conçoivent et diffusent l’information sur la campagne de récolte de dons en utilisant différents modes de communication. Ils accueillent les donateurs (élèves ou personnels du collège), leur expliquent l'initiative. Par la suite, les élèves trient, organisent et mettent en valeur le stock de dons (comme dans une boutique, compétences du domaine de la vente). Enfin, les élèves préparent le transfert vers l'association : conditionnement cohérent, préparation et réalisation du transport (compétences du domaine de la logistique). Cette année, nous amorçons un travail de communication en direction des écoles du bassin du collège pour promouvoir les projets de la SEGPA (liaison CM2/6ème), mais aussi pour leur proposer de s’associer à notre démarche. Si elles le souhaitent, nous prenons en charge les dons qu’elles recueillent. Cette proposition aboutit à des partenariats avec certaines d’entre elles.
  Trois ressources ou points d'appui
  Les partenariats enrichissent l’action : par exemple, la réflexion menée par le module «réemployer, réutiliser, réparer, restaurer… réduire les déchets». Le travail d’autonomisation des élèves a permis par les actions mises en place (contact avec les familles, visite des locaux de l’association, exploitation du plan de la ville, découverte des horaires de bus, écoute des préoccupations individuelles…) d’acquérir des compétences qui seront réinvesties ultérieurement (posture différente de l’élève pour ses stages et par rapport aux adultes en général…).
  Difficultés rencontrées
  Le projet est complexe à mettre en place car il mobilise des partenariats extérieurs (conventionnement avec l’association, mobilisation des écoles du bassin…). Un effort particulier a été fait pour que les élèves se rendent par eux même dans les locaux de l’association car ils ont dû dépasser leurs peurs, la difficulté à être autonome (de leur propre fait ou liée à des réticences familiales) : 1/3 des élèves sont concernés par cette difficulté.
  Moyens mobilisés
  Au sein de la SEGPA, deux enseignants PLP sont mobilisés : M. GARROUSTE (professeur de l’atelier Vente Distribution Magasinage) et Mme BOUCHER (professeur de l’atelier Hygiène Alimentation Service) qui accompagne la réalisation du projet dans le cadre d’une collaboration forte entre les deux ateliers. M. MICHEL, Directeur de la SEGPA, joue un rôle déterminant en appui des enseignants. Le service Vie Scolaire est sollicité au quotidien durant le déroulement de l’action.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Trois types de partenariats ont été mis en place avec : - l’association «l’atelier Boîte A Outils» - les écoles partenaires aidant à la récolte des dons - le service en charge du Programme Local de Prévention des Déchets au sein de la Communauté d’Agglomération Castres-Mazamet
  Liens éventuels avec la Recherche
  Cette action s’inscrit dans une réflexion sur la manière d’aider les élèves de SEGPA à être des collégiens à part entière (à partir de travaux sur l’identité sociale de Tajfel et Turner).
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Absentéisme : indicateur qui mesure l'assiduité et l'implication dans l'action. Retard sur le lieu du mini stage : indicateur qui mesure le degré d'autonomie. Nombre de dons récolté : indicateur qui mesure la réussite de la communication.
  Documents
 
Titre
Condensé Articles presse locale Affiche, diaporama
URL http://jean-monnet-castres.entmip.fr/
Type non précisé

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Un indicateur permettant d’évaluer l’efficacité de l’action est l’absentéisme. Pour cette année, il a été quasi nul (hormis cas d’absences justifiées et non liées à l’action). Ce constat est assez spectaculaire concernant également leur présence au sein de l’association : aucune absence injustifiée. Au sein du collège, les élèves ont pu et ont su être de plus en plus autonomes.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Ce projet permet aux élèves : - d’avoir une posture d’élève dynamique, - de gagner en autonomie, - de renforcer l’estime de soi, - de développer des compétences du socle autrement afin de leur faire prendre conscience de tout leur potentiel qu’ils exploiteront dans la suite de leur parcours (formations, expériences professionnelles…). Deux dimensions semblent particulièrement intéressantes pour ces élèves de « SEGPA ». Par ce projet : - ils ont renoué du lien avec leur ancienne école et y sont revenus comme acteur de ce projet… une belle victoire… quand on le fait pour «son école» ! - certains de ces élèves ont été bénéficiaires de dons par le passé ou leur famille en bénéficie encore… là aussi en tant qu’acteur de ce projet «j’agis pour les autres, peut-être pour les miens, en tout cas je connais la valeur de cet acte généreux» (il y a beaucoup de pudeur sur ce sujet-là de leur part). Les élèves de 4ème SEGPA se sont activement mobilisés dans ce projet et ont ainsi démontré à tous les partenaires qu’ils avaient la capacité de s’engager pour le bien de la communauté. C’est ainsi que certains regards ont évolué. Ces élèves, habituellement catalogués comme dépendants et perturbateurs, se sont montrés débordants d’un enthousiasme constructif et communicatif.
  Sur les pratiques des enseignants : L’enseignant prend le « risque » que l’élève révèle son potentiel autrement qu’avec une approche scolaire classique… Un risque à prendre ! L’enseignant est dans une posture de médiateur : porteur de projet avec les élèves. Quand l’élève évoque une idée originale s’inscrivant dans le projet, lui ouvrir la porte pour qu’il essaie, qu’il réussisse.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Ce projet sensibilise beaucoup les personnels du collège et permet de tisser des liens spontanés avec certaines personnes. Des collègues de la vie scolaire (œuvrant pour relayer l'action au sein du collège), l’administration du collège (facilitant les partenariats), des agents (donnant un coup de main), notre assistante sociale, notre infirmière (portant un regard bienveillant), des collègues d’EPS contribuant aux dons avec des reliquats du matériel sportif du collège… beaucoup d’initiatives, d’énergies positives au-delà des dons personnels faits bien sûr.
  Sur l'école / l'établissement : Ce projet égaye la période précédant Noël notamment par la communication déployée : par l’ENT, l’écran du hall diffusant en permanence un diaporama attractif créé par les élèves. Les éco délégués du collège ont joué leur rôle durant l’action.
  Plus généralement, sur l'environnement Ce projet permet de communiquer sur les actions de la SEGPA, d’en montrer une image positive : - aux écoles primaires, aux parents, à tous les collégiens, - mais aussi aux services du Conseil Général en charge des projets éco collège. La presse est conviée pour témoigner de la réalité de l’action. Cette année deux articles ont été publiés par le quotidien régional « La Dépêche du Midi ». Cette médiatisation nous permet de rayonner localement (retour auprès des familles, des entreprises partenaires pour les stages…) mais aussi apporte une reconnaissance à nos élèves… D’une certaine manière, elle aide à leur reconstruction.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte