Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

Un nouvel outil pour l’étude des variations du champ magnétique

Comment l’isotope du béryllium 10Be permet-il de connaître les fluctuations du champ magnétique terrestres ces 850 000 dernières années ?

Détecté dans les sédiments marins, l’isotope de béryllium 10Be fait l’objet d’une publication scientifique de chercheurs du CNRS, du CEA et de l’université Aix-Marseille. L’analyse de trois carottes sédimentaires des fonds des océans Indien et Pacifique a permis « d’évaluer le taux de production atmosphérique du 10Be sur 850 000 ans ». Les variations de ce taux et celles du champ magnétique terrestre sont concomitantes.

D’après le communiqué du CNRS, « les épisodes de surproduction de 10Be correspondent à des effondrements du champ magnétique terrestre ». Ces travaux ouvrent la porte à l’étude du comportement futur du champ magnétique. Les chercheurs envisagent éventuellement une inversion du champ magnétique dans deux à trois mille ans.


Actualité à exploiter avec :

Publié le 05.12.2016

Retour aux articles