Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

Un deuxième patient en rémission du Sida

Le « patient de Londres », qui souffrait également d’un lymphome, a reçu une transplantation de moelle osseuse qui l’a guéri du Sida.

Le « patient de Londres » désigne la deuxième personne atteinte du VIH connue pour être entrée en rémission au niveau mondial, la première étant le « patient de Berlin ». Ces deux malades également atteints de cancers sanguins ont subi des transplantations de cellules souches hématopoïétiques provenant de donneurs ayant une mutation rare du gène CCR5, qui rend inopérant un récepteur du VIH.

Après la transplantation, le « patient de Londres » a reçu la thérapie médicamenteuse antirétrovirale classique dans le traitement du Sida pendant seize mois. Depuis l’interruption de la thérapie, des tests réguliers ont confirmé que la charge virale restait désormais indétectable.

37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, parmi lesquelles seules 59 % suivent un traitement antirétroviral, et près d’un million de personnes meurent chaque année du Sida. Si cette approche de transplantation de moelle, coûteuse et douloureuse, reste exclue comme potentiel traitement, ces résultats affinent encore les pistes de recherche thérapeutiques pour lutter contre le VIH.


Scénarios pédagogiques traitant les thèmes de programmes :


Autres actualités en lien :

Publié le 11.03.2019

Retour aux articles