ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Enseigner avec le numérique en histoire-géographie

Numérique ou TICE : obligation et nécessité

Depuis plusieurs années, l’introduction des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE) dans les programmes scolaires, et désormais dans le socle commun des apprentissages, vise à utiliser les ressources numériques, l’internet et les outils informatiques à l’école sur des objectifs disciplinaires et transversaux.

L’offre toujours accrue de ressources, d’outils, de services en ligne dans le domaine scolaire comme dans la société toute entière (vie sociale des élèves, vie professionnelle…) induit une nécessaire interaction et met les enseignants au défi d’accompagner les usages, de permettre à tous les élèves d’accéder à une formation et à une réflexion initiale sur de nouveaux modes de documentation, d’expression et de production. Elle permet aussi de varier les situations pédagogiques en  classe, de diversifier les situations d'apprentissage pour placer les élèves en situation de s'interroger, d'expérimenter ou simuler, tout autant qu'elle fuidifie la pratique magistrale. Les effets positifs le plus souvent observés sont une attraction, une motivation, une implication plus grande des élèves et des stratégies enseignantes pour les rendre à la fois plus autonome et plus responsable dans leurs apprentissages.

La mutualisation des usages pédagogiques du numérique

L’espace consacré aux usages du numérique rassemble des pistes, des suggestions, des exemples d’expériences pédagogiques mises en œuvre dans les académies par les enseignants eux-mêmes. L’animation de la DGESCO A3 consiste à impulser et à coordonner, à relayer aussi, le travail accompli sur le terrain grâce au réseau des Interlocuteurs Académiques pour les TICE  (IA-TICE) qui renseignent une base de données communes (ÉDU'bases) et qui participent à des travaux inter-académiques et à des échanges réguliers avec le ministère.

Les pages proposées sont des entrées par niveaux de classe et de programmes, par compétences du B2i qui pointent directement sur des exemples disciplinaires, ou bien par une recherche directe dans la base. Des travaux d’amélioration de cette dernière sont d’ailleurs en cours pour tenir compte de plusieurs évolutions comme celle des compétences du socle commun mais aussi des démarches pédagogiques conduites avec des  supports numériques (utilisation de ressources et d'outils par l'enseignant pour faire la classe) ou bien d'activités TICE plus spécifiques (lorsque la démarche pédagogique vise à une utilisation des ressources et des outils par les élèves pour une production numérique, sa transmission par l'ENT par exemple...).

La mise en valeur des situations d'apprentissage

Si l’usage du numérique requiert quelques compétences techniques de la part de l’enseignant, rien d’insurmontable : elles ne dépassent guère celles qu’il mobilise pour son usage personnel et la préparation de ses cours. Ce qui semble le plus important, au fil des propositions pédagogiques que l’on trouve dans ces pages, c’est la multiplicité des possibilités offertes par l’introduction des TICE dans le cours et dans le travail qu’accomplissent enseignants et élèves.

En fonction des équipements, des salles et des choix pédagogiques, l’enseignant peut convoquer les TICE dans la classe, en salle informatique ou hors la classe pour un enseignement collectif ou individualisé, pour des situations inductives ou déductives, pour de la recherche documentaire et de la mise à distance critique… L’expérience doit lui permettre de mobiliser les bonnes ressources, les bons outils, les bonnes démarches en fonction du projet et des notions disciplinaires à construire avec et pour les élèves. Il ne s’agit pas d’apprendre à manipuler l’outil informatique pour l’outil informatique, d’accumuler et de projeter les ressources numériques pour compléter sans fin le manuel scolaire, mais bien d’opérer des choix pédagogiques pertinents sans s’enfermer d’ailleurs dans une pratique répétée ou négliger le passage régulier des TICE au récit, à la composition classique ou à la lecture d’ouvrages…

L'objet des pages qui suivent est donc de promouvoir les usages qui ont été et sont mutualisés au niveau national par les enseignants des différentes académies pour le service de tous. L’expérience des enseignants permet de synthétiser quelques réflexions sur les différentes situations de classe et sur les niveaux d’exercices pour commencer et progresser avec les TICE, des usages les plus simples aux usages plus élaborés. L'entrée disciplinaire peut être utilement complétée par un regard transversal sur éduSCOL dans les autres champs disciplinaires.