Travailler la compréhension en lecture avec l’outil numérique TACIT Proposer des parcours d’apprentissage différenciés à ses élèves

6 personnes conseillent ce contenu

Présentation de TACIT

TACIT s’adresse aux élèves lecteurs du CE1 au lycée. Le logiciel en ligne propose aux élèves des séries d’exercices adaptés à leur niveau de compréhension, sous forme de QCM, pour développer des stratégies en lecture au niveau de la compréhension de l’implicite et du vocabulaire.

Références aux programmes

Aux cycles 2 et 3 : « Comprendre un texte : mise en œuvre (guidée, puis autonome) d’une démarche pour découvrir et comprendre un texte (parcourir le texte de manière rigoureuse et ordonnée ; identifier et mémoriser les informations clés et relier ces informations ; identifier les liens logiques et chronologiques ; mettre en relation avec ses propres connaissances ; interprétations à partir de la mise en relation d’indices, explicites ou implicites, internes au texte ou externes (inférences) ; affronter des mots inconnus ; formuler des hypothèses...). »

Scénario pédagogique : quelle utilisation de TACIT dans la classe ?

Les élèves effectuent en premier lieu une évaluation dans TACIT pour situer leur niveau et permettre à l’enseignant de créer 4 groupes de besoin. Chaque groupe peut bénéficier d’étayages différents comme la mise en exergue de mots-indices ou l’ajout d’une question guidant la réflexion des élèves vers les inférences attendues.

Les séances suivantes alternent entre entraînement individuel (une série de 5 à 10 exercices) sur tablette et séance-débats en groupe pour analyser les erreurs et apprendre à expliciter son raisonnement. Quelques séances collectives supplémentaires ont été organisées pour clarifier les enjeux, les attendus et la méthodologie liée à l’activité et aux différents types d’exercices.

Petit à petit, une liste de stratégies efficaces est élaborée et mise par écrit sous forme d’affichage et de sous-mains. Le réinvestissement de celles-ci à d’autres activités (problèmes mathématiques, lecture documentaire) est souvent rappelé. Tout au long de la période, l’enseignant suit la progression de ses élèves dans TACIT et ajuste les étayages.

En début de période suivante, les élèves font une nouvelle évaluation permettant d’ajuster les groupes de besoin et le niveau des exercices.

Quelques conditions de mise en œuvre

TACIT est un service payant sous la forme d’un abonnement annuel par classe.
Matériel nécessaire : Au minimum 4 ordinateurs ou tablettes connectés à Internet et un système de vidéoprojection connecté à Internet. L’utilisation de TACIT ne nécessite pas un débit de connexion Internet très important.
TACIT s’utilise de façon régulière sur au moins 3 périodes dans l’année en alternant :

  • semaine A, tous les élèves s’exercent individuellement sur tablettes ou ordinateur.
  • semaine B, analyse en groupe des erreurs et explicitation de stratégies visant à s’améliorer lors de l’entraînement de la séance suivante.

Après quelques semaines d’appropriation, l’utilisation individuelle de TACIT peut se faire sous la forme d’un atelier « fil rouge » : les élèves y participent à tour de rôle quand une place se libère. Cette organisation présente l’avantage de respecter le rythme de travail de chacun.
Un affichage ou sous-main des stratégies dégagées collectivement peut avantageusement accompagner l’élève lors des séances individuelles.

Présentation de l’expérimentation

Dans le cadre d’une initiative départementale consistant à expérimenter des outils numériques pouvant apporter une plus-value aux apprentissages, TACIT a été testé en 2016-2017 dans la circonscription de Valence d’Agen (82) dans une vingtaine de classes. TACIT a été présenté en réunion de directeurs en début d’année scolaire. Une formation technico-pédagogique d’une ½ journée a ensuite été organisée pour les 26 enseignants qui souhaitaient expérimenter l’outil. A partir de novembre, les enseignants ont utilisé TACIT avec leurs élèves. Afin d’évaluer le dispositif, une enquête a été proposée en mars aux enseignants expérimentateurs pour connaître leurs choix de mise en œuvre et leur ressenti sur l’impact sur les élèves. En complément, une évaluation du niveau de compréhension a été proposée aux élèves utilisant TACIT ainsi qu’à un panel équivalent d’élèves ne l’utilisant pas. Au final, 188 élèves de CE1-CE2, dont 94 utilisant TACIT, et 299 élèves de CM1-CM2, dont 142 utilisant TACIT, ont effectué cette évaluation grâce à la participation de 27 enseignants. Les conclusions de cette expérimentation sont présentées ci-après.

Résultats de l’expérimentation

Plus-values pédagogiques observées

  • TACIT donne la possibilité d’adapter le niveau des exercices proposés au niveau de compétence évalué par le logiciel permettant de mettre en recherche les élèves tout en conservant leur motivation au sein d’un groupe homogène.
  • TACIT soulage le maître de la recherche d’exercices adaptés pour travailler la compréhension en lecture et différenciés selon le niveau des élèves, de la correction des exercices et de l’évaluation des progrèsindividuels.
  • TACIT permet à l’enseignant de centrer sa réflexion sur la construction de stratégies pour réussir, sur l’analyse des erreurs avec les élèves et sur l’ajustement individualisé en fonction des besoins, difficultés et réussites facilement repérés grâce au logiciel.

Impacts sur les enseignants
Les 13 enseignants ayant répondu au questionnaire ont alterné séances individuelles d’entraînement et séances collectives. Si le rythme 1 semaine d’entraînement, 1 semaine d’analyse en groupe est le plus répandu, quelques enseignants ont préféré rapprocher temporellement l’analyse des erreurs de l’entraînement individuel.
Tous les enseignants ont travaillé sur l’explicitation des stratégies au travers de l’analyse des erreurs, 2/3 ont travaillé sur les types d’exercices et la création d’une image mentale des énoncés et la moitié sur les enjeux, attendus et méthodologie de l’activité.
11 enseignants déclarent qu’ils utiliseront TACIT l’an prochain pour les raisons suivantes : « Logiciel fiable (fonctionne bien) ; très facile à utiliser par les élèves (très vite autonomes) et qui permet une véritable différenciation (groupes de compétences)  », « Points positifs : motivation des élèves car ils visualisent leurs progrès « , « Les stratégies apprises grâce au logiciel sont réinvesties très rapidement au quotidien et dans toutes les matières. Je remarque de gros progrès en compréhension de lecture depuis que j’utilise le logiciel. », « Progrès visibles pour ce qui est des accords, de la pronominalisation, de l’importance du contexte, cela se ressent sur leurs productions d’écrit. »

Impacts sur les résultats des élèves
L’évaluation, différente pour les CE1-CE2 et les CM1-CM2, comportait deux questions issues de TACIT de type QCM, un questionnaire de lecture sur un texte narratif et un problème mathématique, tous deux issus des évaluations nationales CE2 et CM2.
Le tableau ci-dessous présente les scores moyens en % par type de questions, en distinguant les résultats des élèves de secteur REP et ceux de secteurs hors-REP.
Exemple de lecture des résultats : Sur les questions liées à la compréhension de l’implicite, les élèves de CE1-CE2 hors REP utilisant TACIT obtiennent en moyenne 82 % de réponses exactes.

La comparaison des résultats, pour l’évaluation proposée, des élèves utilisant ou non TACIT montre que :

  • les élèves utilisateurs de TACIT obtiennent de meilleurs scores sur les questions de type TACIT, ce qui peut s’expliquer par un effet d’entrainement sur ce type d’exercices.
  • sur les questions liées à la compréhension explicite, non travaillées avec le logiciel, TACIT semble pourtant impacter de façon significative les résultats des CE1/CE2 en REP.
  • sur les questions liées à la compréhension implicite d’un texte et sur la résolution de problèmes, les utilisateurs de TACIT obtiennent de meilleurs résultats. Les CM1/CM2 en REP ne présentent pas de différences significatives, cela s’expliquant sans doute par le fait qu’ils n’ont pas utilisé le module Implicite de TACIT, mais uniquement le module Vocabulaire.
  • sur les questions de vocabulaire et les questions explicites, les élèves hors REP en CE1/CE2 ont un niveau élevé de compréhension qu’ils utilisent ou non TACIT.
  • ces résultats permettent enfin d’établir une corrélation entre le niveau de résolution d’un problème mathématique et le niveau en compréhension de l’implicite et du vocabulaire.

Lien : Lien vers le site de Tacit

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.

« L'École change avec le numérique » : un des grands axes de la loi de Refondation de l'ÉcoleLe Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est doté d’une stratégie ambitieuse visant à faire du numérique un facteur de réduction des inégalités. Améliorer l’efficacité des apprentissages, lutter contre le décrochage, développer la créativité de tous et mieux préparer les enfants à vivre et à travailler en citoyens autonomes et responsables dans la société de demain constituent les grands axes de cette ambition. La loi d’orientation du 8 juillet 2013 instaure le service public du numérique éducatif, dont la mission est d’organiser et de stimuler une offre de contenus et de services numériques de qualité à destination de l’ensemble de la communauté éducative. La direction du numérique pour l’éducation (DNE), créée au mois de mars 2014, a pour rôle de piloter la mise en place et le déploiement de ces nouvelles dispositions, en mettant en synergie tous les acteurs et partenaires du numérique et des systèmes d’information.