Stratégies de lecture et supports numériques Les résultats d’une enquête menée par l’université de Québec à Montréal (UQAM)

2 personnes conseillent ce contenu

Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) et le Fonds de recherche du Québec- Société et culture (FRQSC), ont accompagné une recherche menée par l’université du Québec (UQUAM) sur l’influence des supports et des genres textuels propres au numérique sur les compétences, les processus et les stratégies de lecture.

Plusieurs questions ont accompagnées cette recherche :

  • Dans quelle mesure l’acte de lire se définit-il « autrement » à l’ère numérique ?
  • Quelles sont les compétences requises, de même que les processus et les stratégies mobilisés par les lecteurs, dans ce nouveau contexte ?
  • Quelles stratégies de lecture doivent être mises en place par l’école pour des élèves de fin primaire et pour tout le secondaire ?

La lecture numérique présente des spécificités qui reposent sur 7 processus :

  • la perception
  • la manipulation
  • la navigation
  • le traitement et l’évaluation de l’information
  • la construction/coconstruction et interprétation du sens
  • l’intégration multimodale
  • la métacognition

Ces processus sont à mettre en lien avec les différents genres textuels numériques : article de Wiki, bande dessinée numérique, billet de blogue, tweet, récit augmenté, récit enrichi, Weblog, poésie numérique, fan-fiction.

Chaque type de texte peut faire l’objet d’un travail d’exploration avec les élèves pour couvrir tous les champs de la littératie numérique.

Cet article propose également dix recommandations pour se former à la lecture numérique.

1. Former les élèves aux caractéristiques spécifiques des genres numériques
2. Former les élèves aux caractéristiques des supports numériques
3. Apprendre aux élèves à mobiliser des stratégies différentes selon les intentions de lecture
4. Former les futurs enseignants et les enseignants sur les caractéristiques de la lecture numérique
5. Élaborer des situations d’apprentissage et d’évaluation qui permettent de développer, mais aussi d’évaluer de manière formative et sommative, les compétences et les savoirs en lecture numérique.
6. Augmenter les occasions pour les jeunes de lire en ligne.
7. Fournir aux élèves et aux enseignants un métalangage pour parler des spécificités de la lecture numérique (ex. : propriétés des genres, processus, supports).
8. Produire des documents officiels approuvés par les autorités ministérielles définissant clairement les processus impliqués par la lecture numérique en fonction des intentions de lecture, des genres et des supports.
9. Fournir à l’enseignant des ressources numériques et libres de droit pour les textes de fiction, de même que des créations vidéos.
10. Favoriser l’utilisation de supports variés et un accompagnement.

Lien : http://recit.qc.ca/nouvelle/compete...

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.

« L'École change avec le numérique » : un des grands axes de la loi de Refondation de l'ÉcoleLe Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est doté d’une stratégie ambitieuse visant à faire du numérique un facteur de réduction des inégalités. Améliorer l’efficacité des apprentissages, lutter contre le décrochage, développer la créativité de tous et mieux préparer les enfants à vivre et à travailler en citoyens autonomes et responsables dans la société de demain constituent les grands axes de cette ambition. La loi d’orientation du 8 juillet 2013 instaure le service public du numérique éducatif, dont la mission est d’organiser et de stimuler une offre de contenus et de services numériques de qualité à destination de l’ensemble de la communauté éducative. La direction du numérique pour l’éducation (DNE), créée au mois de mars 2014, a pour rôle de piloter la mise en place et le déploiement de ces nouvelles dispositions, en mettant en synergie tous les acteurs et partenaires du numérique et des systèmes d’information.