Les chevaliers du futur

2 personnes conseillent ce contenu

Donner vie à des personnages, passer de l’imagination à l’animation, n’est-ce pas là le rêve de tout scénariste et de tout metteur en scène (au théâtre comme au cinéma) ? Motiver ses élèves, les impliquer dans un projet, les rendre actifs et créatifs, n’est-ce pas là l’objectif de tout enseignant ?

JPEG - 403.6 ko

C’est précisément le sens du projet Les chevaliers du futur, mené grâce aux efforts conjoints de M. Christophe Noullez, professeur de technologie et référent numérique au collège Louise Michel, et de Mme Bettencourt Françoise, professeure des écoles à Paul Langevin de Clichy-sous-Bois (93).

De quoi s’agit-il exactement ?
D’un projet d’écriture collaborative dans lequel les élèves de primaire conçoivent puis donnent forme à un récit, en passant par toutes les étapes de la création : la conception sur le papier, l’animation vidéo puis l’impression 3D.
Dans le cadre du plan numérique, le collège Louise Michel met à disposition de l’école primaire ses équipements numériques en tablettes et ordinateurs et, en outre, son fameux FabLab équipé d’une imprimante 3D.
Ainsi, les élèves ont, dans un premier temps, imaginé le scénario des Chevaliers du futur. Pour donner corps à leurs personnages, ils disposent avec les tablettes de logiciels dédiés au jeu vidéo pour faire de l’animation.
Enfin, ils ont la possibilité de s’initier à l’impression 3D pour faire physiquement exister leurs personnages.

JPEG - 360.4 ko

Consulter l’article de la la DANE : http://dane.ac-creteil.fr/spip.php?page=article&id_article=699

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.

« L'École change avec le numérique » : un des grands axes de la loi de Refondation de l'ÉcoleLe Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est doté d’une stratégie ambitieuse visant à faire du numérique un facteur de réduction des inégalités. Améliorer l’efficacité des apprentissages, lutter contre le décrochage, développer la créativité de tous et mieux préparer les enfants à vivre et à travailler en citoyens autonomes et responsables dans la société de demain constituent les grands axes de cette ambition. La loi d’orientation du 8 juillet 2013 instaure le service public du numérique éducatif, dont la mission est d’organiser et de stimuler une offre de contenus et de services numériques de qualité à destination de l’ensemble de la communauté éducative. La direction du numérique pour l’éducation (DNE), créée au mois de mars 2014, a pour rôle de piloter la mise en place et le déploiement de ces nouvelles dispositions, en mettant en synergie tous les acteurs et partenaires du numérique et des systèmes d’information.