L’apprentissage du langage oral et l’utilisation des tablettes

2 personnes conseillent ce contenu

L’arrivée des tablettes en maternelle a permis de diversifier et de multiplier les possibilités d’entraînement à l’oral. En effet, l’accès rapide à la production de médias audio et vidéo a contribué à renforcer le travail sur l’oral.
L’élève engagé dans une situation de production signifiante peut agir de manière plus autonome pour s’enregistrer, s’écouter, se corriger et ainsi progressivement améliorer ses formulations syntaxiques.
Le plaisir d’associer à son travail un produit multimédia partageable avec la famille ajoute une motivation supplémentaire au plaisir de faire et de s’exprimer à l’oral.
Les derniers programmes scolaires du cycle 1 au cycle 3 invitent fortement à repenser la place du langage oral dans le volume d’enseignement dispensé.

Pour illustrer ce constat, retrouvez plusieurs exemples mis en oeuvre dans différentes académies :

Académie d’Aix-MarseilleAcadémie de BesançonAcadémie de Lyon
La démarche « ALBUM ECHO »
augmentée avec la tablette
Produire pour apprendre à l’aide de tablette
Le livre numérique un support pour
réactiver des connaissances
Travailler le langage oral avec le
numérique
Culture littéraire et tablette
en Grande Section
PNG - 119.6 ko
PNG - 371.3 ko
PNG - 829.4 ko

En maternelle le domaine « Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions » met en avant les deux objectifs prioritaires de l’école maternelle :

  • « la stimulation et la structuration du langage oral »
  • « l’entrée progressive dans la culture de l’écrit ».

L’oral est ainsi décrit comme l’un des objectifs essentiels de l’école maternelle.

Le document éduscol de référence, "Ressources maternelle - Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions", détaille les différents types de situations d’oral avec des apprentissages ciblés :

  • L’oral travaillé dans les situations ordinaires,
  • l’oral travaillé dans les situations pédagogiques régulières,
  • l’oral dans des situations d’apprentissage dans les domaines d’apprentissage,
  • l’oral dans des situations portant spécifiquement sur la langue elle-même,
  • l’oral scriptural : plus élaboré et proche de l’écrit.

Selon Viviane Bouysse, inspectrice générale de l’Education nationale, « Enseigner lʼoral » consiste donc à la fois à "créer les conditions matérielles et didactiques de pratiques de lʼoral pertinentes par rapport aux objectifs que nous assignent les programmes et à créer aussi les conditions de lʼamélioration du langage produit par lʼenfant (reformulations,interactions de soutien et de correction, apports de modèles,etc.)"

Pour aller plus loin et créer des liens avec la recherche : Participer à une enquête nationale sur le développement du langage des enfants :

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche avec le laboratoire Dynamique Du Langage de Lyon soutient une étude sur le développement du langage des enfants âgés de deux ans et demi à quatre ans.

Un appel à contribution en direction des enseignants est lancé.

Ce programme permettra de compléter les apports de la recherche autour du développement langagier avant cinq ans.
Une enquête en ligne est disponible pour permettre aux parents, enseignants volontaires de contribuer.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.

« L'École change avec le numérique » : un des grands axes de la loi de Refondation de l'ÉcoleLe Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est doté d’une stratégie ambitieuse visant à faire du numérique un facteur de réduction des inégalités. Améliorer l’efficacité des apprentissages, lutter contre le décrochage, développer la créativité de tous et mieux préparer les enfants à vivre et à travailler en citoyens autonomes et responsables dans la société de demain constituent les grands axes de cette ambition. La loi d’orientation du 8 juillet 2013 instaure le service public du numérique éducatif, dont la mission est d’organiser et de stimuler une offre de contenus et de services numériques de qualité à destination de l’ensemble de la communauté éducative. La direction du numérique pour l’éducation (DNE), créée au mois de mars 2014, a pour rôle de piloter la mise en place et le déploiement de ces nouvelles dispositions, en mettant en synergie tous les acteurs et partenaires du numérique et des systèmes d’information.