Faire revivre le quotidien d’un personnage historique à l’aide de twitter.

5 personnes conseillent ce contenu

Menée en parallèle dans 2 classes du département (CM2 Joliot-Curie Vigneux et CM2 de l’école primaire de Janvry), l’action visait à faire revivre le quotidien d’un personnage historique lors d’un événement marquant de sa vie. Les CM2 de Vigneux ont donc fait parler Magellan lors de son tour du monde pendant que les CM2 de Janvry faisait revivre le premier voyage de Vasco de Gama, parti à la découverte de la route des Indes.

Pour quoi ?

Ce défi a permis aux élèves de travailler plusieurs piliers du socle :

Les langages pour penser et communiquer :

  • à travers le travail en maîtrise de la langue.

La formation de la personne et du citoyen :

  • à travers la sensibilisation à l’utilisation d’un réseau social.

Les représentations du monde et de l’activité :

  • par les recherches historiques sur la vie du personnage.

Pour qui ?

Le projet a touché d’une part les élèves de la classe mais aussi ceux des autres classes associées, les parents des élèves et quelques autres abonnés.

Comment ?

Plusieurs précautions sont à prendre avant d’utiliser un compte twitter.

Le réseau social Twitter nécessite une demande d’autorisation auprès de son IEN ou du responsable de l’établissement pour le second degré.

L’enseignant crée un compte de classe, il sera alors responsable des publications. (Twitter est interdit au moins de 13 ans.)

Le compte sera privé, une modification des paramètres sera nécessaire afin que seuls les abonnés accèdent aux contenus. Ainsi, lors d’une recherche à partir du nom du compte, les tweets ne seront pas visibles. Une demande d’accès sera envoyé au propriétaire du compte qui la validera ou non.

Une fois le compte créé, un travail est mené avec les élèves autour des règles d’utilisation de cet outil, de ses contraintes et du langage utilisé.

Twitter permet de rédiger des messages courts, limités à 140 caractères. “Un tweet, une idée.”

Le choix a été fait de consacrer les premiers tweets à la rédaction de la charte d’utilisation de Twitter pour la classe.
Les animations présentes sur le site de Vinz et Lou sont des supports particulièrement intéressants pour aborder, avec les élèves, certains points autour de “l’internet responsable”.

Afin de respecter le droit à l’image, par exemple, les photos publiées sur le compte Twitter ne doivent pas permettre de reconnaître un élève

Évidemment, tous les tweets sont validés in fine par l’enseignant.

Abonnements et Abonnés, quelle différence ?

Les abonnements correspondent à deux comptes liés entre eux. Les tweets publiés sur le fil de discussion de l’un apparaissent sur l’autre et inversement. Les classes entre elles choisiront ce fonctionnement.

Les abonnés sont les personnes liées au compte (après validation par le propriétaire) qui recevront les tweets sur leur fil de discussion. Cela concerne les parents et autres personnes intéressées par la vie de la classe.

Les tweets que nous adressent ces abonnés apparaissent dans la rubrique “notifications”, le propriétaire du compte devra les retweeter s’il souhaite qu’ils figurent dans le fil de discussion de la classe.
Un vocabulaire spécifique est lié à l’utilisation de Twitter, la familiarisation se fera progressivement avec les élèves. (Lire l’article sur Ressources 91 concernant l’utilisation de Twitter en classe )

Les étapes de la mise en oeuvre

  1. Choisir un personnage historique
    L’enjeu est ici de trouver un personnage et un événement historique suffisamment porteur pour maintenir sur la période de publication l’intérêt des suiveurs.
  2. Se documenter sur le personnage historique.
    C’est une étape importante car elle permettra de nourrir les tweets à venir. Les élèves se sont appuyés sur les ressources classiques disponibles en classe (manuels scolaires, encyclopédies, ouvrages historiques) mais aussi sur la richesse d’internet. Il est alors important de cadrer la recherche en proposant aux élèves une liste blanche de site sur lesquels ils seront amenés à surfer. Il faudra aussi, lors de cette étape se poser la question du respect du droit d’auteur.

  3. Trier les informations recueillies
    L’enjeu est là de ne retenir que les informations susceptibles de pouvoir alimenter la rédaction des tweets. Le débat oral a été largement utilisé pour mener à bien la sélection.
  4. Se mettre d’accord sur une chronologie des tweets
    L’étape suivante a consisté à scénariser la publication des tweets. Pour ce faire, les classes ont établi un chronogramme des tweets.

  5. Rédiger les tweets.
    Tous les tweets ont été ensuite rédigés dans un éditeur de texte
  6. Lancer le teaser pour annoncer le début de l’action
    Afin de susciter l’intérêt des suiveurs, une semaine avant la publication du premier tweet par le personnage historique, les classes ont publié chaque jour un tweet sous forme de compte à rebours.

  7. Publier quotidiennement les tweets.
    C’est le moment où les classes ont fait parler leur personnage historique.

  8. Gérer les réponses, questions…
    Suite à la publication les classes voyaient leurs suiveurs réagir. Un dialogue s’est alors instauré. La classe devant répondre aux questions posées.

A la fin du projet, les élèves de Janvry ont compilé tous les tweets sous forme d’un livre qu’ils ont déposé sur le site de l’école.

Et maintenant ?

La classe de Vigneux s’est ensuite servi de son compte twitter pour suivre le vendée globe challenge et l’an prochain, se sont les CP qui projettent de tweeter les aventures de leur marotte.

La classe de Janvry utilise au quotidien son compte Twitter pour partager les moments forts vécus par les élèves (Classe de découverte, arrivée d’un navigateur du Vendée Globe, éclosion des poussins, activités sportives…)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.

« L'École change avec le numérique » : un des grands axes de la loi de Refondation de l'ÉcoleLe Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est doté d’une stratégie ambitieuse visant à faire du numérique un facteur de réduction des inégalités. Améliorer l’efficacité des apprentissages, lutter contre le décrochage, développer la créativité de tous et mieux préparer les enfants à vivre et à travailler en citoyens autonomes et responsables dans la société de demain constituent les grands axes de cette ambition. La loi d’orientation du 8 juillet 2013 instaure le service public du numérique éducatif, dont la mission est d’organiser et de stimuler une offre de contenus et de services numériques de qualité à destination de l’ensemble de la communauté éducative. La direction du numérique pour l’éducation (DNE), créée au mois de mars 2014, a pour rôle de piloter la mise en place et le déploiement de ces nouvelles dispositions, en mettant en synergie tous les acteurs et partenaires du numérique et des systèmes d’information.