« En miroir » ou la symétrie axiale

8 personnes conseillent ce contenu

Le centre pilote La Main à la Pâte de Gardanne, Bouches-du-Rhône et la DANE d’Aix-Marseille aidés par M. Gilardet proposent une séquence pédagogique déclinée en sept séances sur la symétrie axiale.

Trois séances connexes sont jointes, à utiliser en amont pour renforcer les pré-requis chez des élèves fragiles pour cette notion ou en remédiation.

Cette séquence s’inspire pour la séance 2 de la proposition didactique de Marie-Lise PELTIER, maître de conférence et est enrichie des grains « en miroir » de la BRNE NetÉduc-cloud.

Domaine : Espace et géométrie

Attendus de fin de cycle :

Reconnaitre et utiliser quelques relations géométriques (notions d’alignement, d’appartenance, de perpendicularité, de parallélisme, d’égalité de longueurs, d’égalité d’angle, de distance entre deux points, de symétrie, d’agrandissement et de réduction).

Connaissances et compétences associées :

Compléter une figure par symétrie axiale ;
Construire la figure symétrique d’une figure donnée par rapport à un axe donné, que l’axe de symétrie coupe ou non la figure ;
Acquérir le lexique associé : figure symétrique, axe de symétrie d’une figure, figures symétriques par rapport à un axe ;
Comprendre les propriétés de conservation de la symétrie axiale ;

Compétences mathématiques :

Chercher :

S’engager dans une démarche de résolution de problèmes en observant, en posant des questions, en manipulant, en expérimentant, en émettant des hypothèses, si besoin avec l’accompagnement du professeur après un temps de recherche autonome.
Tester, essayer plusieurs pistes proposées par soi-meme, les autres élèves ou le professeur.

Modéliser :

Utiliser des outils mathématiques pour résoudre des problèmes concrets.

Raisonner :

Anticiper le résultat d’une manipulation, d’un calcul, ou d’une mesure ;
Tenir compte d’éléments divers (arguments d’autrui, résultats d’une expérience, sources internes ou externes à la classe, etc ) pour modifier son jugement ;
Prendre progressivement conscience de la nécessité et de l’intéret de justifier ce que l’on affirme.

Communiquer  :

Utiliser progressivement un vocabulaire adéquat et/ou des notations adaptées pour décrire une situation, exposer une argumentation.
Utiliser l’oral et l’écrit, le langage naturel puis quelques représentations et quelques symboles pour expliciter des démarches, argumenter des raisonnements.

Période du cycle (par demi-année) : dès le début du cycle 3 avec progressivité dans les séances tout au long du cycle 3.

Adapté pour les apprentissages du cycle suivant  :

Cette séquence d’apprentissage peut être exploitée en début de cycle 4 pour la séance des « napperons » en variant le nombre d’axes à trois.

Public visé  : Cycle 3

Pré-requis :

reconnaître si une figure rencontre un axe de symétrie ;
produire le symétrique d’une figure décalquée puis retournée afin qu’elle coïncide avec la figure initiale ;
savoir qu’une figure pliée sur son axe de symétrie se partage en deux parties qui coïncident exactement.

Lien : « En miroir » ou la symétrie axiale

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.

« L'École change avec le numérique » : un des grands axes de la loi de Refondation de l'ÉcoleLe Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est doté d’une stratégie ambitieuse visant à faire du numérique un facteur de réduction des inégalités. Améliorer l’efficacité des apprentissages, lutter contre le décrochage, développer la créativité de tous et mieux préparer les enfants à vivre et à travailler en citoyens autonomes et responsables dans la société de demain constituent les grands axes de cette ambition. La loi d’orientation du 8 juillet 2013 instaure le service public du numérique éducatif, dont la mission est d’organiser et de stimuler une offre de contenus et de services numériques de qualité à destination de l’ensemble de la communauté éducative. La direction du numérique pour l’éducation (DNE), créée au mois de mars 2014, a pour rôle de piloter la mise en place et le déploiement de ces nouvelles dispositions, en mettant en synergie tous les acteurs et partenaires du numérique et des systèmes d’information.