Bluebots : une expérimentation menée en unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) Dispositifs pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degrés

3 personnes conseillent ce contenu

Ce projet avec les Bluebots s’intègre dans un projet plus vaste sur l’année. La programmation des robots apporte une motivation supplémentaire aux élèves qui, après avoir acquis les compétences nécessaires pour jouer aux échecs (déplacements stratégies...), doivent coder les déplacements des Bluebots sur l’échiquier.

Ce travail est donc tout à fait conforme aux programmes 2015 qui stipulent que les élèves doivent aborder des algorithmes simples et des langages de programmation notamment à travers des déplacements.

Cadre de l’expérimentation

Le numérique dans les nouveaux programmes

Les robots BlueBots sont semblables aux BeeBots mais peuvent être connectés en Bluetooth à une « barre de programmation » avec l’avantage de pouvoir garder une trace des instructions données aux robots.

Bluebotsbarre de programmation Bluebots

L’objectif :

programmer les déplacements des Bluebots pour pouvoir jouer une partie d’échec

Le déroulé des interventions sur ce projet.

les différentes fiches ci-dessous constituent la séquence ainsi que les consignes correspondant aux interventions menées avec la classe : découverte des robots, utilisation des touches pour se déplacer sur un quadrillage, atteindre une cible, coder avec les cartes, utiliser la barre de programmation.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.

« L'École change avec le numérique » : un des grands axes de la loi de Refondation de l'ÉcoleLe Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est doté d’une stratégie ambitieuse visant à faire du numérique un facteur de réduction des inégalités. Améliorer l’efficacité des apprentissages, lutter contre le décrochage, développer la créativité de tous et mieux préparer les enfants à vivre et à travailler en citoyens autonomes et responsables dans la société de demain constituent les grands axes de cette ambition. La loi d’orientation du 8 juillet 2013 instaure le service public du numérique éducatif, dont la mission est d’organiser et de stimuler une offre de contenus et de services numériques de qualité à destination de l’ensemble de la communauté éducative. La direction du numérique pour l’éducation (DNE), créée au mois de mars 2014, a pour rôle de piloter la mise en place et le déploiement de ces nouvelles dispositions, en mettant en synergie tous les acteurs et partenaires du numérique et des systèmes d’information.