MEN
Les métamorphoses du livre et de la lecture à l’heure du numérique
Retrouvez toute l'information sur Éduscol

Accueil > Actes 2010-2015 > Actes 2011 > Première journée

Première journée

Les métamorphoses de la lecture 2 :
lire-écrire-publier à l’heure du numérique

Accès aux actes audio de la première journée.

Date : le 21 novembre 2011

Lieu : Bibliothèque Nationale de France
11, quai François Mauriac – 75013 Paris

  • Première journée : matinée


    La matinée sera consacrée à l’ouverture du séminaire.

    9h-9h30 » : Accueil des participants

    9h30-10h50 : Allocutions d’ouverture

    • Bruno Racine, président de la BnF
    • Patrick Gérard, recteur de Paris
    • Véronique Richard, directrice du CELSA
    • Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire
    • Erick Roser, doyen de l’Inspection générale de l’éducation nationale
    • Philippe Le Guillou, doyen de l’inspection générale des Lettres

    10h50-11h15 : Présentation du thème et de l’organisation des journées

    • Inspection générale des Lettres : Catherine Becchetti-Bizot – Paul Raucy

    11h15-12h15 : Conférence inaugurale 

    • Christian Jacob, directeur de recherches CNRS et EHESS,« L’histoire du livre et de ses métamorphoses »

    12h15-13h :

    • Marie-Odile Germain, responsable de fonds littéraires contemporains au département des manuscrits de la BnF : « Des états naissants du texte littéraire ».

    13h -14h30 : Déjeuner

    Entre 13H30 et 14H15 : Visite guidée du Labo et présentation du site histoire du livre. Rendez-vous devant le Labo.
    L’inscription est obligatoire avant le vendredi 18 nov à midi auprès de la BNF à l’adresse suivante : action.pedagogique@bnf.fr (préciser l’intitulé et la date de la visite).


    En savoir plus

    Des liens pour commencer la réflexion.

    - L’édition et la mise en ligne :

    • Entretien avec M. C. Jacob à propos des nouveaux usages de la lecture : « ...nous sommes dans une phase de bricolage et d’empirisme, où les opérations du commentaire, de l’extraction, de la réutilisation des données et de la rédaction oscillent entre les gestes de la tradition lettrée et les utopies technologiques de l’avenir. » (Chroniques de la BnF). Son ouvrage Lieux de savoir se veulent « ...dans leur genèse comme dans leur aboutissement, (...) ainsi être un livre-laboratoire, mobile, délocalisé, reproductible et traductible. » « Le carnet Lieux de savoirs sur Hypothèses.org accompagne la construction intellectuelle, la publication et la réception critique de ces livres et sera un lieu de veille sur l’actualité de ces nouvelles thématiques et orientations de recherche, au carrefour de l’histoire des sciences, des humanités, de l’histoire des techniques et des spiritualités. »
    • Le site BBF présente deux articles sur les livres de MM. Racine (Google et le nouveau monde, 2010) et Jeanneney (Quand Google défie l’Europe : plaidoyer pour un sursaut, 2010). "Leurs auteurs, qui ont tous deux dirigé la Bibliothèque nationale de France, soulèvent (...) des questions qui recoupent celles auxquelles sont aujourd’hui confrontées les bibliothèques partout dans le monde."
    • Article de Robert Darnton, Google and the future of book, TheNewYorkReviewOfBooks, 2009
    • Ch. Vandendorpe, « Du papyrus à l’hypertexte », Paris, Editions La Découverte, 1999, lecture en PDF.
    • Article de compte-rendu du livre de R. Darnton, Apologie du livre, Demain, aujourd’hui, hier par Jean-Baptiste Thierry, Maître de Conférences de Droit privé.
    • Actualités du département Littérature et Arts de la BnF, "le couple auteur éditeur"
    • Rapport Pour que vive la politique du livre de Sophie Berluet (juin 2007) issu des onze débats qui ont eu lieu avec "plus de deux cents professionnels de la chaîne du livre (...) entre septembre 2006 et février 2007."
    • Blog : La grande histoire du livre numérique.
    • Article de F. Bon sur son site tierslivre.net à propos du livre Impressions numériques de J. Sarzana et A. Pierrot : "livre = numérique + imprimé ?"
    • Le projet et le site Hubert de Phalèse, Littérature et numérique (Université Paris 3).

    - De la mise en ligne à l’édition : le projet CPEM

    • Madeleine et Georges de Scudéry, Artamène ou le grand Cyrus : édition du roman le plus long de la littérature française. « Le site se fixe pour objectif une réflexion sur la question des ouvrages de très grande dimension de l’époque baroque, en s’attachant en particulier aux questions de structure et à leur rapport avec les modes de lecture. »
    • Le règne d’Astrée : « À terme, le site présentera l’intégralité du chef-d’œuvre d’Honoré d’Urfé, L’Astrée (1607-1627), dans une édition hypertextuelle avec variantes établie par des spécialistes du roman du XVIIe siècle et de la pastorale, mise en ligne au format TEI avec la collaboration du projet ARTFL de l’Université de Chicago. »

    - Le livre est ses avatars :

    • Article paru dans Le Monde (26 octobre 2009) de Roger Chartier : "L’avenir numérique du livre."
    • Conférence de Roger Chartier, Qu’est-ce qu’un livre ? Grandeur et misères de la numérisation.
    • Blog de Frédéric Barbier, Enseignant, chercheur spécialisé en histoire du livre Directeur de recherche au CNRS consacré à l’Histoire du livre.
    • "Le livre électronique" de Georges Vignaux (p. 309 sq) in Les trois révolutions du livre, Revue française d’histoire du livre, Actes du colloque international de Lyon/Villeurbanne (1998), réunis et édités sous la direction de Frédéric Barbier.
    • Le lecteur exportable de Gallica : comment, pourquoi et où l’installer.
    • Article sur l’édition numérique des manuscrits de Stendhal : "Au croisement des lettres, de la linguistique et de l’informatique : les Manuscrits de Stendhal en ligne".
    • 2011 : la rentrée littéraire est aussi numérique : dossier de France Culture.fr
    • "C’est la nature même des livres qui est en train de changer", article du 19 septembre 2011 d’Hubert Guillaud, rédacteur en chef d’InternetActu.net.
    • Un livre sans pages ?
    • Le "Livre" de Jean-Philippe Toussaint : à "lire" (mais est-ce encore un terme suffisant ?)
    • Le site de Jean-Michel Maulpoix propose des ressources sur l’écrivain, ses manuscrits, ses Critiques et ses Cours et séminaires, mais il propose aussi son logbook.

    - Biblio-sitographies d’ensemble :

    • Éduscol propose une très riche bibliographie consacrée aux thématiques des colloques de 2010 et 2011.
    • Bibliographie de l’Agence régionale du livre recensant les ressources sur Les métamorphoses numériques du livre.

    - Vidéos

  • Première journée : après-midi

    La création du texte : matérialité, acteurs, imaginaires


    Présidents de séance :

    • Anne Zali, conservateur général, responsable du service de l’action pédagogique, BnF
    • Emmanuël Souchier, professeur des Universités, Gripic, Université Paris-Sorbonne – CELSA

    Dans le chaos du monde et des signes, à quoi donne-t-on le statut de texte ?

    Fabriqué à travers la matérialité des support, où il se déploie dans des formes intellectuelles aussi bien que visuelles, fruit de pratiques et de techniques qui lui permettent de circuler dans la société, le texte, cet « être culturel », donne lieu, tout au long de l’histoire, à des représentations imaginaires, que la culture numérique nous invite aujourd’hui à réinterroger.

    14h30-16h15 : Table ronde 1
    Qui fabrique le texte ?

    Modérateur : Adeline Wrona, professeur au CELSA, Université Paris-Sorbonne, GRIPIC

    De l’écrivain au lecteur, souvent représentés comme des êtres séparés et solitaires, en passant par le concert des acteurs qui contribuent à sa fabrication, quels sont les processus, publics, discrets ou secrets, qui président la réalisation et la transmission de ce qu’on appelle l’“œuvre” ? Le texte est ici questionné à l’articulation des pratiques de l’auteur, de l’éditeur et du lecteur qui en définissent les « conditions de possibilité ».

    • La fabrique de l’écrivain
      Jean-Didier Wagneur, coordonnateur scientifique de la numérisation au département Littérature et Art de la BnF, « Charles Demailly des frères Goncourt, Les sociétés de l’écrivain sous le Second-Empire »
    • La fabrique de l’éditeur
      Georges Forestier, professeur à l’Université Paris-Sorbonne, CELLF : « Molière ou la fabrique du texte et de l’auteur »
    • La fabrique du lecteur
      Gérard Langlade, professeur à l’Université Toulouse-Le Mirail « Le texte du lecteur »

    16h30 - 18h15 : Table ronde 2
    Les représentations de l’écriture littéraire : Un imaginaire revisité

    Modérateur : Étienne Candel, maître de conférences au CELSA, Paris-Sorbonne, GRIPIC

    On interrogera ici les imaginaires qui font du texte, avant tout peut-être, un « objet de valeurs » élaborées au fil des siècles. Écritures inspirées (Hugo, Breton…), écritures retirées à l’instar de certaines micrographies ou typographies, écritures dématérialisées enfin, qui font de « l’impensé du texte » une constante de nos imaginaires jusqu’à aujourd’hui.

    • Inspirer l’écriture, de la muse au coach
      Oriane Deseilligny, Caroline Angé, maîtres de conférences, Université Paris 13, Université de Grenoble : « L’écriture inspirée de Victor Hugo à Internet »
    • Écritures retirées
      Nicolas Taffin, Philographe, président des Rencontres internationales de Lure : « Typographie servante – les paradoxes du lisible »
    • Écritures dématérialisées
      Gustavo Gomez-Mejia, doctorant, GRIPIC, CELSA-Université Paris-Sorbonne : « Internet : médiations niées, matérialités exhibées »

    18h15-18h45  : Intermède-lectures (étudiants de classe préparatoire option théâtre)

    18h15 - 19h30 : Conférence

    Conférence de Thierry Grillet maître de conférence à l’IEP de Paris
    « Petite anthropologie de l’homme lecteur au cinéma »


    En savoir plus

    - L’édition et la mise en ligne :

    • Le Labo BnF "a pour vocation de sensibiliser et d’initier le public aux nouveaux usages et aux supports numériques symbolisant les ressources extraordinaires que les bibliothèques vont pouvoir proposer (...)"
    • Article de Robert Darnton, « La bibliothèque universelle, de Voltaire à Google », in Read/Write Book de Marin Dacos (dir.), Marseille, Cléo (« Coll. Edition électronique »), 2010, [En ligne], mis en ligne le 25 mars 2010.
    • Article d’Oriane Deseilligny, Evelyne Broudoux, Serge Bouchardon : Création littéraire en ligne : stratégies auctoriales et modèles éditoriaux, Archive Ouverte en Sciences de l’Information et de la Communication (2008).
    • Article de Kévin Kelly paru au NYT le 14 mai 2006 : « Scan this book ! »

    - Auteur, éditeur, lecteur, réseaux de lecteurs :

    • Qu’est-ce qu’un auteur ? Le dossier Corneille-Molière, article de Georges Forestier sur Fabula.org. Le site Molière 21 consacré au dramaturge par Georges Forestier et Claude Bourqui a pour objectifs de « tirer parti des avantages respectifs de l’ouvrage imprimé traditionnel et du site Internet et d’assurer ainsi un accès optimal aux œuvres du plus célèbre des auteurs de théâtre français, avec les outils dont dispose le lecteur du XXIe siècle. »
    • Extraits de Gutenberg 2.0 de Lorenzo Soccavo (2008) sur Google Books.
    • "Devenir auteur : le Web comme un entre-deux", article d’E. Broudoux (mars 2009, site @sic)
    • Les éditions Riveneuve ont publié un volume de contributions sur "l’expérience du lecteur et des différentes médiations mises en oeuvre par les enseignants de français langue maternelle et/ou étrangère" dans L’expérience de lecture et ses médiations : réflexions pour une didactique, sous la direction de Anne Godard, Anne-Marie Havard et Ève-Marie Rollinat-Levasseur, Collection Actes Académiques.
    • Dans un article publié sur le blog La Feuille, l’édition à l’heure de l’innovationhttp://lafeuille.blog.lemonde.fr/20..., en date du 6 octobre 2011, Hubert Guillaud analyse les travaux de Marc Jahjah sur "la question de la lecture sociale et du partage d’annotations." A lire, commentaires de l’article compris !
Haut de page Haut
SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0