MEN
Les métamorphoses du livre et de la lecture à l’heure du numérique
Retrouvez toute l'information sur Éduscol

Accueil > Actes 2010-2015 > Actes 2014 > Ateliers > Série A > Atelier 3

Atelier 3

Oralité et écriture (ou : Quand l’œuvre d’art fait parler…)

Animatrice : Frédérique Cauchi-Bianchi, IA-IPR, académie de Nice

Deux actions menées en collège seront présentées qui proposent des voies pour travailler l’oral en lien avec des œuvres d’art.
— Une expérience menée au collège Pierre de Ronsard, académie de Poitiers, « Ils sont les yeux, vous êtes les oreilles », a interrogé les moyens de faire de la découverte progressive d’une œuvre d’art une expérience sonore vivante et originale en proposant la production, par les élèves, d’un podcast s’apparentant aux courtes émissions de radio « Tableauscopie », diffusée par France Info. Ce podcast contient la description de l’œuvre par les spectateurs entrecoupée d’un commentaire plus réflexif d’un présentateur qui apporte des informations d’ordre historique ou culturel.
— La seconde expérience s’est menée au collège Niki de Saint Phalle de Valbonne, académie de Nice, les professeurs de Lettres et d’Arts Plastiques ont proposé aux élèves de « sauver la station Prouvé ». L’action prend pour objet la mise en lumière de la station-essence de Jean Prouvé, à Antibes, la reconnaissance de son appartenance à l’architecture révolutionnaire et modulable des années 50-60, et son inscription au patrimoine. Ils ont imaginé un parcours entre textes et images, à la rencontre des auteurs, des plasticiens, de leurs œuvres et leurs personnages respectifs, en mêlant fiction et réalité. Sous la forme d’interview, d’échanges épistolaires ou de textes oralisés, ils débattent, questionnent ce qu’ils proposent ou ce qui leur est proposé. Les résultats de ces travaux (productions, oralisation des textes d’auteurs ou des textes produits) sont regroupés sur Tumblr.

Quelle relation avec l’oral ou avec la parole ?
Action « Ils sont les yeux, vous êtes les oreilles » : l’interview des spectateurs demande un travail préliminaire et de post-traitement conséquent :
— les questions doivent être précisément préparées pour donner lieu à une description objective de l’œuvre sans occulter les réactions sensibles des spectateurs ;
— la réécoute des enregistrements, leur retranscription écrite, le choix des passages les plus judicieux à garder et leur réorganisation mettent en œuvre, chez les élèves, des capacités de planification et d’organisation de la parole (transcription, sélection, scission) peu travaillées, mais pourtant porteuses de sens ;
Le discours du présentateur lui-même demande un réel travail de préparation car il se doit d’être à la fois rythmé, accrocheur et assez savant, et il doit stimuler l’imagination des auditeurs.
Le format lui-même (courte émission radiophonique) redonne à la parole une force de découverte et d’imagination souvent trop peu exploitée, et qui trouverait toute sa place dans un oral d’histoire des arts par exemple.

Action : « Il faut sauver la station Prouvé » : la station est interviewée, des personnages ou des auteurs le sont aussi et/ou racontent des souvenirs, des textes sont lus, des textes sont produits et oralisés, le tout sur les rythmes et les sons des années concernées. Des pratiques originales sont mises en œuvre dans l’ordinaire de la classe autour de ce projet qui vise à l’acquisition des connaissances, compétences et de la culture prescrite par le socle commun et les programmes de 3e dans les deux disciplines.

Quel apport du numérique ?
Le travail de recomposition du son du podcast, mené grâce à un logiciel comme Audacity®, oblige les élèves à organiser efficacement leur discours en fonction d’un public donné.
Le Tumblr, nouveau principe, nouvel outil, libère, certes, des contraintes du support papier, mais dote, aussi, ses utilisateurs de l’immédiateté de la communication parlée. En outre, Tumblr peut adjoindre, à cette facilité apparente, toutes les autres formes d’images et d’informations, qui peuvent ainsi s’accumuler, conjuguant musique, films, textes, etc.

Inspecteurs référents : Éric Barjolle, IA-IPR de Lettres, académie de Poitiers ; Frédérique Cauchi-Bianchi, IA-IPR de Lettres, académie de Nice

Enseignants animateurs :  

  • Mickaël Pied, professeur de Lettres au collège Pierre de Ronsard, Poitiers, académie de Poitiers ;
  • Dominique Khaldi, professeur de Lettres au collège Niki de Saint Phalle, Valbonne, académie de Nice
  • Jérôme Sadler, IATICE, professeur d’Arts plastiques au collège Niki de Saint Phalle, Valbonne, académie de Nice

Partenaires : Pôle académique de soutien à l’innovation et à l’expérimentation, académie de Nice

Haut de page Haut
SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0