MEN
Les métamorphoses du livre et de la lecture à l’heure du numérique
Retrouvez toute l'information sur Éduscol

Accueil > Actes 2010-2015 > Actes 2013 > Deuxième journée > Deuxième journée : après-midi

Deuxième journée : après-midi

14h30 Ouverture de l’après-midi

Président de séance : Thierry Grillet, directeur de la diffusion culturelle, BnF

14h45 Table ronde 3 : « Le poème, texte en espace, texte en image »

Modérateur : Olivier Barbarant, inspecteur général, groupe des Lettres

Quand le poème se donne à voir.
Le texte poétique est un objet visuel. Sa forme sur la page, le souci de sa typographie participent du sens. Si les calligrammes sont bien connus, en deçà de cette démonstration spectaculaire, le souci de l’image offerte par les lettres, le dessin, le tracé, l’architecture - aérée ou en bloc compact - font partie de ses moyens, peut-être insuffisamment pris en compte dans l’approche pédagogique, quand les arêtes, les angles, les symétries méritent d’être explorés. A partir de quelques moments fondamentaux, pris pour raisons de cohérence dans la seule modernité -Mallarmé, Reverdy...- après un rapide panorama historique, la table ronde proposera quelques approches (Mallarmé, Reverdy, Apollinaire...) de cette dimension visuelle du texte poétique.

  • Anne Zali conservateur général honoraire, BnF : « Christian Dotremont et les logogrammes »
  • Jean-Luc Steinmetz, poète, essayiste, professeur honoraire à l’université de Nantes : « Le livre de Mallarmé »
  • Etienne-Alain Hubert, maître de conférences honoraire, Université de Paris-Sorbonne : « À propos de quelques poèmes d’Apollinaire, Reverdy, Éluard : du manuscrit à l’imprimé »
  • Thierry Grillet, directeur de la diffusion culturelle, BnF, « Les écritures-images d’Henri Michaux »

16h45 - 18h30 Table ronde 4 : « Le poème dans l’espace numérique : signe, espace, mouvement »

Animateurs : Brigitte Flamand, inspecteur général, Arts appliqués et Yoann Thommerel, directeur du développement culturel à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC)

Qu’elles soient désirées ou imposées, les formes numériques offrent à la littérature, et singulièrement à la poésie, de nouveaux espaces d’expérimentation. S’y invente une perception où la technologie redessine les frontières des signes dans une plasticité interactive. L’exploration de ces voies poétiques inédites redéfinit une réception expansive du signe, du mouvement de l’espace et s’inscrit dans un acte performatif qui impose une nouvelle dialectique synesthésique. Surgissent des œuvres ouvertes au sens où l’entend Umberto Eco, des interactions sémiotiques qui amplifient l’intensité poétique des textes, éprouvée dans l’expérience de modes de lecture réinventés. Seront convoqués ici trois exemples porteurs d’une matière poétique engagée dans le renouvellement de nos réceptions sensibles.

  • Etudiants de l’école Estienne, avec Margaret Grey, designer graphiste, en présence de Jacques Roubaud et de Frédéric Martin (éd. Attila). « Ouvroir de numérique potentiel » : présentation du projet d’édition au format e-Pub de l’Ode à la ligne 29 des autobus parisiens de Jacques Roubaud
  • Pierre Alféri, écrivain, poète, auteur de Cinépoèmes : sur Intime, un livre paru aux éditions Argol qui intègre à la fois texte, dessins et film
  • Pierre Fourny, poète et metteur en scène et Serge Bouchardon, enseignant-chercheur à l’Université de technologie de Compiègne (UTC) : « La séparation, un projet de recherche et création autour de la poésie à 2 mi-mots. »

18h30 Fin des travaux

En savoir plus

Rubrique en cours de construction

  • Sur le site du Centre Pompidou se trouvent des ressources sur les œuvres de Christian Dotremont, les logogrammes « poèmes-peintures », exposition à laquelle France Culture consacra une émission (janvier 2012). Enfin, deux logogrammes et leur transcription.
  • Le site de Margaret Grey est un bel exemple de graphisme, lui qui présente des scénographies de lieux, comme l’exposition Hopper tenue au Grand Palais en 2012 ou le lycée Paul Éluard photographié en 2013.
  • Le site Enseignes de Pierre Alféri présente une série nommée Les illustrés, « poèmes contenant une image ». Un extrait vidéo de Cinépoèmes est visible sur le site théâtre-vidéo.net. Enfin, Intime vient de paraître aux éditions Argol (octobre 2013) : « Intime est un des « cinépoèmes » de Pierre Alferi : un journal de voyage, une correspondance amoureuse. Intime est un livre illustré de dessins. Intime est un film de 16 minutes, avec une musique de Rodolphe Burger, offert ici sur un DVD qui lui joint un autre poème urbain (er). Intime est donc une création visuelle, textuelle et sonore. » (présentation disponible sur le site Lalibrairie.com)


Biblio-sitographie complète sur le site éduscol

Haut de page Haut
SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0