Les partenaires du Prix

 

CNC CahiersCinema100.png Fédération nationale des cinémas françaisLogoPositif100.jpg logo_CEMEA_CMJN logo_phosphore100Canopé noir sur fond blanc 602x274


Centre national du cinéma et de l’image animée

Le CNC est heureux d’accompagner la mise en place de ce nouveau prix, qui offre aux lycéens une nouvelle occasion de s’ouvrir à la culture cinéphilique et d’aiguiser leur sens critique sur les œuvres. Le Centre se félicite également de l’opportunité que créée ce dispositif de mettre en place un lien privilégié entre un partenaire culturel essentiel – la salle de cinéma – et un établissement scolaire.

Il faut enfin souligner l’écho et le prolongement que ce prix donne au dispositif Lycéens et apprentis au cinéma qui se déroule également dans tous les établissements inscrits.

 Fédération nationale des cinémas français

Les salles de cinéma sont le lieu pour lesquelles ont été créées les œuvres cinématographiques. Le secteur de l’exploitation cinématographique, représenté part la FNCF, a toujours considéré qu’il fallait favoriser et inciter le jeune public à fréquenter les salles de cinéma, notamment dans un cadre scolaire permettant d’accompagner cette démarche. A ce titre la FNCF considère depuis de nombreuses années que les dispositifs d’éducation à l’image sont prioritaires pour réaffirmer, que dans un monde ou les vecteurs d’image sont de plus en plus nombreux, la salle de cinéma est le lieu naturel où les films peuvent être vus dans les conditions techniques (et esthétiques) voulues par leurs auteurs : dans le noir, la continuité, le respect des qualités visuelles et sonores des œuvres. A l’origine de Collège au cinéma, et en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale et le CNC, la FNCF a ainsi souhaité que ces dispositifs se développent (Lycéens et apprentis au cinéma, Ecole au cinéma) et désormais se diversifient tout en gardant les piliers fondamentaux de cette démarche : l’accompagnement dans le cadre scolaire et la vision d’un film en salle de cinéma. A ce titre le Prix Jean Renoir est une initiative originale et enrichissante qui permet désormais de mieux consolider encore la relation entre les salles de cinéma et les établissements scolaires pour le plus grand bonheur, l’intérêt artistique et le profit pédagogique des élèves qui y participent.

CEMEA : Centres d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active

Les Ceméa dirigent et animent le festival du film d’éducation qui se déroule depuis près de 10 ans, à Evreux ainsi que sous forme décentralisée, dans plus de 20 régions de métropole et d’outremer. Les Ceméa développent auprès des jeunes et des acteurs de l’éducation, une politique d’éducation à l’image et d’accompagnement culturel, à travers des parcours de formation, des stages, des ateliers, des séminaires et des publications pédagogiques. Les Ceméa se réjouissent de rejoindre le Prix Jean Renoir des lycéens, dans une dynamique partenariale, maillant les dispositifs et les projets de développement d’une culture cinéphile. C e type de projet éducatif et culturel est essentiel pour soutenir chez les jeunes un regard critique par rapport aux créations cinématographiques contemporaines.

Réseau Canopé

Le réseau Canopé mène une politique active en matière d’éducation à l’image au lycée. Il s’implique ainsi dans le développement du dispositif Lycéens et Apprentis au cinéma. Il accueille aussi, dans ses différentes collections, des films représentatifs des cinématographies les plus diverses à destination des enseignants et de leurs élèves.

Jean Renoir considérait que « l’art du cinéma consiste à s’approcher de la vérité des hommes ». Ouvrir à des lycéens une fenêtre sur la création cinématographique contemporaine permet non seulement d’éveiller leur intérêt pour le 7ème art mais aussi d’aiguiser leur sens critique face aux images. En outre, mettre en œuvre une plateforme, sous la forme d’un blog, permet de rendre visibles et accessibles les échanges entre tous les élèves concernés et met l’interactivité au cœur des pratiques scolaires.

Le réseau Canopé est donc particulièrement heureux de participer au Prix Jean Renoir des lycéens qui complète utilement l’offre éducative en matière de cinéma.

Les cahiers du cinéma

Les Cahiers du cinéma sont aujourd’hui fiers et heureux d’accompagner activement le Prix Jean Renoir des lycéens, en contribuant à proposer des films aux regards affûtés des lycéens et en les encourageant à écrire sur les œuvres qui ont su les interpeller. Convaincus de la nécessité de l’initiation à l’image et au son, des enjeux cruciaux de la découverte de films contemporains en salle et de l’éducation à un regard critique, les Cahiers perpétuent l’histoire mouvementée et passionnée des liens entre création et analyse dont ils sont l’incarnation. Ils poursuivent ainsi le travail de fond mené mensuellement dans une revue dont l’exigence se veut ouverte à tous les spectateurs, y compris les plus jeunes, par une participation active aux dispositifs d’éducation à l’image qui, comme en témoigne l’ambition et le succès du Renoir, sont de toute évidence l’une des grandes réussites du système éducatif français.
Thierry Méranger

Positif

Quand j’étais un adolescent découvrant la cinéphile, je recensais dans des carnets tous les films que je voyais, accompagnés d’un petit compte rendu… La lecture des critiques parfois contradictoires de la presse, ainsi que les débats entre camarades de lycée ou à l’issue de séances de ciné-club, nourrissaient mes jugements et mes arguments. Jusqu’au jour où j’ai moi-même été recruté par la rédaction d’une des revues que je lisais, le mensuel Positif. Aujourd’hui, plus de soixante ans après sa création, la revue continue d’enrichir son équipe de jeunes auteurs qui nous envoient des articles. J’ai toujours pensé qu’en écrivant ou en enseignant, je « remboursais » pour ainsi dire les grands cinéastes qui avaient forgé mon amour du septième art, mais aussi les commentateurs qui m’avaient permis d’affiner mes goûts et d’affûter ma sensibilité cinématographique. Raison de plus pour accompagner à travers les prix Jean Renoir des lycéens l’éveil cinéphilique voire critique des nouvelles générations qui, soyons-en sûrs, contribueront de la même façon à « passer le flambeau » d’une passion partagée.
N. T. Binh (dans Positif : Yann Tobin) 

Phosphore

C’est en « petite souris » que Phosphore accompagne depuis plusieurs années, le Prix Jean Renoir des lycéens. Glissé dans les salles obscures aux côtés des élèves pendant les projections, lors des délibérations et au moment de la remise des prix... le magazine des lycéens est à leurs côtés pour recueillir leur émotion, leur réflexion, leurs échanges. Dans cette nouvelle édition, Phosphore s’investit encore un peu plus dans cette formidable aventure et propose d’accompagner les lycéens à mettre en avant leur point de vue, à travers une newsletter trimestrielle. On compte sur les journalistes en herbe pour nous faire vibrer à travers leurs critiques !

 
 CNC   CahiersCinema100.png Fédération nationale des cinémas français  LogoPositif100.jpg logo_CEMEA_CMJN logo_phosphore100 Canopé noir sur fond blanc 602x274