Guide des préconisations techniques pour la protection des mineurs

  • Nécessité du contrôle d'internet pour la protection des mineurs

    La facilité d'accès et la multiplicité des sites posent le problème de la maîtrise de l'outil dans un cadre pédagogique. Dans le but d'aider les utilisateurs et afin d'accompagner les élèves dans leur utilisation de l'Internet, un contrôle des documents consultés et des informations fournies est nécessaire.

  • Moyens techniques à mettre en œuvre

    Afin de rendre possible le travail en autonomie, un contrôle automatique des pages consultées doit être mis en place. Deux stratégies peuvent être mise en œuvre : un contrôle a priori des sites en interdisant l’accès à des sites inappropriés, et un contrôle a posteriori par analyse de la liste des sites consultés.

  • Architectures proposées et solutions logicielles

    Filtrer les contenus avec un serveur mandataire dans un établissement scolaire.

  • Fonctionnement d'une liste noire

    Une liste noire contient un ensemble de sites, motifs génériques (par exemple toutes les adresses contenant le mot « nue ») ou domaines à exclure de la navigation. C'est donc un ensemble de sites interdits.

  • Organisation des dispositifs

    Le schéma directeur de la sécurité définit précisément les responsabilités de chacun des acteurs. Il définit en particulier la notion de Personne juridiquement responsable.

  • Procédures d'urgence

    Dans la circulaire n°2004-035 du 18-2-2004 parue au Bulletin officiel de l'Éducation nationale (BOEN) du 26 février 2004, le ministre indique la mise en place d'une chaîne d'information qui doit être utilisée en cas d'incidents liés à l'usage des TIC dans le cadre pédagogique.

Partager cet article
fermer suivant précédent