Diplômes professionnels et réglementation

Le brevet des métiers d'art (BMA)

Le brevet des métiers d'art est un diplôme national de la filière des métiers d'art qui vise à conserver et transmettre les techniques traditionnelles tout en favorisant l'innovation. Il est délivré au titre d'une spécialité professionnelle.

Préparation du diplôme

Voies de formation

Le brevet des métiers d'art est préparé :

  • par la voie scolaire sur un cycle de deux ans dans les lycées ou dans les établissements d'enseignement technique privés ;
  • par la voie de l'apprentissage dans les centres de formation d'apprentis publics ou privés ou dans les sections d'apprentissage ;
  • par la voie de la formation professionnelle continue destinée à des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle ;
  • par la voie de l'enseignement à distance.

Sont admis en formation (voie scolaire ou apprentissage) les candidats titulaires d'un diplôme ou titre du même secteur professionnel enregistré dans le répertoire national des certifications professionnelles et classé au niveau V de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation.

Contenu de la formation

La formation comporte :

  • des enseignements professionnels spécifiques à chaque spécialité de BMA ;
  • des enseignements généraux ;
  • des périodes de formation en milieu professionnel comprises entre 12 et 16 semaines.

Obtention du diplôme

Le brevet des métiers d'art peut être obtenu soit par l'examen, soit par la validation des acquis de l'expérience (VAE).

Par l'examen

Peuvent se présenter à l'examen les candidats qui ont :

  • soit effectué deux années d'études dans un lycée ou un établissement d'enseignement technique privé sur une durée de formation scolaire d'au moins 1 680 heures ;
  • soit suivi une préparation d'au moins 1 350 heures dans un centre de formation d'apprentis ou section d'apprentissage  ;
  • soit suivi une préparation dans le cadre de la formation professionnelle continue ;
  • soit avoir accompli trois années d'activités professionnelles dans un domaine professionnel en rapport avec la spécialité de BMA postulée et posséder un diplôme ou titre du même secteur professionnel de niveau V.

L'examen comporte des épreuves obligatoires et, le cas échéant, une épreuve facultative. À chaque unité correspond un bloc de compétences.

L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un contrôle en cours de formation (CCF).

Pour réussir l'examen il faut obtenir une moyenne de 10/20 d'une part à l'épreuve évaluant la pratique professionnelle, d'autre part à l'ensemble des épreuves constitutives du diplôme.

Par la validation de acquis de l'expérience

Toute personne ayant exercé une activité professionnelle salariée, non salariée, bénévole ou de volontariat en rapport direct avec le contenu de la spécialité visée, pendant une durée minimale d'un an, peut demander à faire valider les acquis de son expérience pour l'obtention totale ou partielle du diplôme (article L. 335-5 du code de l'éducation).

Pour toute demande d'information, contacter le DAVA de votre académie.

Textes de référence

Le BMA est un diplôme national classé au niveau IV de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation et au niveau 4 du cadre européen de certification (CEC).

Référentiels des spécialités de brevet des métiers d'art

Il existe actuellement une vingtaine de BMA. Chaque spécialité est définie par un arrêté du ministre chargé de l'éducation après avis de la commission professionnelle consultative compétente.

 
Mis à jour le 13 juillet 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent