TIC'Édu Philosophie N°5 - Juillet 2015

Lettre TIC'Édu Philosophie n°5

Juillet 2015

les Lettres TIC'Édu Philosophie

 

Sommaire

 

I. Zoom sur...

I. 1 Changement climatique et philosophie

F_727c0ebd09d9401068344b776f3a4adb540da54f281df.jpg L'UNESCO organise du 7 au 10 juillet 2015 à Paris une conférence scientifique internationale intitulée : Notre avenir commun sous le changement climatique.
Cette réunion sera l'occasion de faire le point sur les découvertes scientifiques les plus récentes relatives à la question du changement climatique, mais aussi de contribuer au dialogue nécessaire entre la communauté scientifique et la société.
Plusieurs interventions comportent une approche anthropologique, philosophique et culturelle du problème : From the holocene to the Anthropocene: the history of human-environmental interactions (conférence 1101), New representations and new frames for the climate change debate (conférence 2241) ou encore Citizens and governments as drivers of cultural and political change (conférence 4410).

Annonce de l'événement sur le site de l'UNESCO

Site de l'événement CFCC15

 

arton36526-76a73.jpg En marge du colloque de l'UNESCO, le Collège des Bernardins organise une table-ronde (en français et en anglais) intitulée  L’affaire climatique : savoir déchiffrer un signal qui vient de l'avenir. Cette rencontre sera l'occasion de réfléchir aux enjeux philosophiques et spirituels des problématiques du climat. Les scientifiques alertent sur les risques des modes de développement actuels, mais ne prescrivent aucune action déterminée, renvoyant ainsi les hommes à leur liberté afin de déterminer un futur commun. Dès lors, le problème consiste à se demander comment, « venant de cultures différentes, séparés par des niveaux de richesse importants tout autant que par des visions différentes de ce qu’est une bonne société , trouver les fondements d’une solidarité entre générations qui ne soit ni la préemption du futur par le présent, ni la dictature du futur sur le présent au nom des lendemains qui déchantent ? » 

Annonce de la table-ronde au Couvent des Bernardins

 

top_1_01_essai1.gif Le site Agrobiosciences offre un ensemble de ressources pour réfléchir à la question de la responsabilité écologique vis-à-vis des générations futures :

  • une note de lecture sur Le principe Responsabilité, une éthique pour la civilisation technologique de Hans Jonas, par Jean-Claude Flamant, Président de la mission Agrobioscience, ainsi qu'une analyse critique de ce principe par Olivier Godard qui réfléchit à la maîtrise des risques collectifs ;
  • la restitution d'un échange sur le principe de précaution entre Jean-Michel Ducomte, avocat et philosophe à l'IEP-Toulouse et Nicolas Treich, économiste à l'INRA ;
  • deux interventions plus générales sur la science : la première de Jean-Pierre Zalta (CNRS) sur la nature du pouvoir scientifique et la seconde sur les critiques de la science par Alain Trousson, professeur de philosophie.

Le site Agrobiosciences

I. 2 L'Université conventionnelle

Depuis sept ans, l’université conventionnelle dispense des cours publics, libres et gratuits. Implantée dans le Nord-Est parisien, elle offre aussi accès à de nombreuses ressources en ligne. Les étudiants ou collègues préparant l'agrégation externe 2016 trouveront en ligne un atelier de lecture sur Spinoza, le deuxième auteur au programme.

 

L'offre d'enseignement de l'université se structure en deux ensembles : 

  • des ateliers de lecture pour découvrir ou relire les grands auteurs et leurs œuvres, qu'ils soient philosophes (Platon, Descartes, Kant), poète ( Dante ) ou romancier (Balzac) ; 
  • des ateliers de réflexion visant à donner à chacun les moyens d'appréhender par soi-même quelques questionnements philosophiques (les rapports de la philosophie et de la religion, la notion de vivant ou bien encore l'histoire de l'art).

L'université organise également des ateliers ou des conférences pour se former, à l'apprentissage d'une langue ou à l'analyse philosophique.

Site de l'Université conventionnelle

II. Enseigner avec le numérique

II. 1 Outils de travail pour l'année scolaire

pomme_0.png En prévision de la rentrée prochaine, le site Cerise, réalisé par l'URFIST de Paris (Unité régionale de formation à l'information scientifique et technique) propose pour les étudiants mais aussi pour les lycéens des tutoriels et des outils pédagogiques pour organiser leur travail : prise de notes, gestion des documents et règles de citation d'un document.

Ce site apprend comment débuter une recherche, y compris sur l'Internet, exploiter des documents et organiser ses recherches.

Site Cerise (Conseils aux étudiants en recherche d'informations efficace) 

II. 2 Arte rejoint l'offre Eduthèque

arte.jpg Sur le portail Éduthèque, Arte offre accès à une sélection de vidéos issues de ses émissions et collections documentaires.

Dans le cadre d'un usage pédagogique en classe, les enseignants peuvent accéder gratuitement à une cinquantaine de programmes. 30 documentaires seront en ligne pendant toute l’année scolaire et 20 programmes seront renouvelés tous les 4 mois. Ils pourront être vus en streaming ou téléchargés pendant la période définie. Pour chaque programme, des extraits seront proposés afin d'en faciliter l'utilisation.

 

L'enseignant de philosophie trouvera dans cette offre de nombreuses ressources vidéo pour un usage pédagogique : les séries Philosophie (L'art, La culture, La liberté, etc.), Palettes (Delacroix, Van Gogh, Kandinsky ou encore Duchamp) et Le dessous des cartes (Nommer le monde, Les cartes des autres) mais aussi des documentaires comme Contre-histoire de l'Internet ou Les chemins de la lecture : comment s'effectue l'exercice de la lecture dans le cerveau ?

Portail Eduthèque

Offre Arte sur Eduthèque  

II. 3 Le corps, l'identité, le réel à l'heure du numérique

epsaa-journees-portes-ouvertes.jpg L’École Professionnelle Supérieure d’Arts Graphiques de la Ville de Paris (EPSAA) a ouvert cette année une plateforme de vidéos, abordant de manière transversale les usages et les problématiques relatives aux technologies numériques : les effets visuels, l'image et la mobilité, les réseaux sociaux ou encore le traitement et la place du corps.

Ainsi, le sociologue Dominique Cardon, membre associé au Centre d’études des mouvements sociaux de l’EHESS, traite des effets individuels et collectifs de l'Internet. Il aborde la question de la fabrique de l'identité virtuelle sur les réseaux sociaux mais aussi la relation complexe qu'entretient la politique avec l'Internet (nécessité ou légitimité de sa surveillance).

L'artiste française Orlan évoque, quant à elle, son travail autour du statut du corps. «  Passer d’un média à l’autre, sortir l’image de l’écran, jouer avec les codes du numérique ; autant d’actions que réalise Orlan depuis l’émergence des nouvelles technologies. À travers la présentation de sa performance Strip-tease occasionnel à l’aide des draps du trousseau (1975) ou encore de sa vidéo Repère(s) mutant(s) (2013), l’artiste évoque la manière dont elle s’affranchit des conventions temporelles, classiquement attribuées à la vidéo pour se saisir de ce qui fait politique au sein du médiatique. » 

Chaque contribution se présente sous la forme d’un entretien vidéos d’une heure, séquencé en 6 chapitres d'environ 10 minutes.

MOOC Digital Media.Paris

III. Se tenir informé

III. 1 Implications philosophiques et Culture numérique

bann.png Implications philosophiques est une revue électronique de philosophie qui se veut un espace de recherche et de diffusion. Gratuite, variée et bi-hebdomadaire, la revue a fédéré autour de son projet un réseau inter-universitaire et interdisciplinaire (Paris I, Paris IV, Paris VIII, ENS, EHESS).

Structurée par champ philosophique (Société, Éthique et politique, Épistémologie, Langage et esthétique, Varia), elle propose également des recensions d'ouvrages, un agenda et deux ateliers dont l'un porte sur les cultures numériques.

Ce dernier, organisé à l'université Paris 8, aborde les débats contemporains autour des pratiques numériques en les interrogeant d'un point de vue anthropologique et économique. Les comptes rendus de ce séminaire sont publiés sur un carnet en ligne : Cultures numériques .

On lira avec profit celui d'une journée d'étude sur  Philosophie et numérique. «  Pourquoi la philosophie a-t-elle avec le numérique un rapport souvent plus violent que d’autres disciplines. Pourquoi, au lieu de l’intégrer comme un nouvel environnement, un nouvel enjeu, le nie-t-elle, ou y voit-elle une menace, une rupture historiale au sens de Heidegger, qui couperait littéralement en deux l’épopée de la pensée humaine ? Qu’y a-t-il dans le numérique, qui semble si étranger à la philosophie ? A quoi le numérique invite la philosophie ? » 

Marc-Williams Debono, chercheur en neurosciences, propose également une riche intervention sur la plasticité de l'esprit à l'heure des écritures numériques.

Implications philosophiques

Cultures numériques

III. 2 La philosophie au sens large et Methodos

La philosophie au sens large est un blog créé pour prolonger les séances du groupe d’études Savoirs, Textes, Langage (UMR 8163), qui s’est réuni chaque semaine entre 2000 et 2010. Animé par Pierre Macherey, ce séminaire visait à reformuler la problématique de la pratique. Par une analyse et une interprétation des figures de l’action (y compris dans ses formes de la vie quotidienne), le séminaire a proposé une approche inédite des pratiques, permettant « de resocialiser et éventuellement de repolitiser dans une perspective critique les différentes manifestations du travail de l’esprit. »  

Ce séminaire a donné lieu à un carnet présentant des études et des présentations de travaux, des entretiens et des présentations d'ouvrages.

La philosophie au sens large

 

methodos15_couv-small250.jpg L'Unité de Recherches Mixtes ( CNRS, Lille 3 et Lille 1)   Savoirs, Textes, Langage produit également une revue à caractère scientifique : Methodos . Interdisciplinaire (histoire des sciences, philosophie et philologie), annuelle et gratuite, elle offre des dossiers thématiques très riches, par exemple sur les relations de la philosophie et des sciences avec la littérature. Certains numéros portent plus spécifiquement sur des notions au programme de la classe de terminale comme le langage ( Dire et vouloir dire ), l'interprétation ( Pratiques de l'interprétation ) ou bien encore la matière et l'esprit ( L'esprit, Mind/Geist ). 

Revue Methodos

III. 3 Les Tudors, Art du portrait et représentation du pouvoir politique

tudors_09-02-15.jpeg A l'occasion de l'exposition sur les Tudors, le Musée du Luxembourg propose une fiche pédagogique sur l'art du portrait et la représentation du pouvoir. « Comment les œuvres d’art et en particulier les portraits participent-elles de la construction du pouvoir politique Tudor mais aussi de la création d’un style artistique typiquement anglais ? Dans l’organisation monarchique des Tudors, quelle place les souverains assignent-ils à leur image et à sa diffusion ? » Cette exposition et cette fiche sont l'occasion de s'interroger sur le pouvoir et l'enjeu de sa représentation, l'évolution du portrait royal au XVIe siècle et le portrait de pouvoir aujourd'hui.

Exposition sur les Tudors au Musée du Luxembourg

Fiche pédagogique : Art du portrait et représentation du pouvoir 

 

Afin de compléter cette fiche et de comparer deux siècles, deux nations, deux monarchies et deux familles royales, l'équipe pédagogique du château de Versailles a réalisé un document thématique sur la monarchie absolue, ouvrant sur de nombreuses ressources iconographiques et textuelles. Trois célèbres portraits font l'objet d'un commentaires : Louis XIV en grand costume royal par Hyacinthe Rigaud, Le Roi gouverne par lui-même de Charles Le Brun et  Louis XV sur son trône en costume du sacre par Alexis-Simon Belle. La définition du pouvoir absolu de droit divin selon Bossuet peut aussi être comparée avec l’article   « Monarchie absolue » de l' Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. 

Fiche thématique sur la monarchie absolue

 

Ces ressources permettent d'évoquer la question de l'incarnation de l'État et, plus généralement, de l'ontologie du pouvoir politique car l'idée de la dualité corporelle du roi apparaît justement sous le règne des Tudors. Kantorowicz en a fait le point de départ de son analyse dans Les deux corps du roi  dont la revue Persée offre une recension compte rendu .

Sur cette question, on consultera avec profit les distinctions faites par Jean-Louis Veilliard-Baron entre corps organique, corps personnel et corps politique dans un article publié par le Centre Canguilhem, mais aussi l'article de Louis Marin sur la figurabilité de l'absolu politique chez Pascal.

 

 

Lettre proposée par la Direction du numérique pour l'éducation, sous le haut patronage du groupe de philosophie de l'inspection générale de l'éducation nationale 

Rédaction : Yannick Bézin,
chargé du dossier numérique et philosophie

Contact : dgesco.philo.numerique@education.gouv.fr
Site : http://eduscol.education.fr/philosophie

N'hésitez pas à transmettre vos ressources ou expériences pédagogiques.