LA DYNAMIQUE DES MASSES ATMOSPHERIQUES   

 

1- DES OUTILS POUR L'ETUDE DU SYSTEME TERRE - ATMOSPHERE  

1.2 - Les satellites météorologiques 

Depuis la fin des années 70, une surveillance totale de l'atmosphère est assurée par le Système Mondial d'Observation de la Veille Météorologique Mondiale
Ce système mondial comprend une constellation d'au moins cinq satellites espacés régulièrement autour de l'équateur en orbite géostationnaire, et au minimum deux satellites en orbite quasi-polaire.

Les satellites géostationnaires, tels que METEOSAT (européen) ou GOES (américain)  se déplacent à une altitude d'environ 36000 km et chacun d'entre eux a la capacité de fournir de manière quasi-continue des images et des services de télécommunications au-dessus d'une large région de la planète. Chaque satellite peut produire des images plein-disque couvrant pratiquement un quart de la surface terrestre jour et nuit.

Les satellites en orbite polaire (NOAA (américain) par exemple) se déplacent sur une orbite beaucoup plus basse, aux alentours de 850 km, avec un plan orbital incliné à environ 80° par rapport au plan de l 'équateur. Chaque satellite en orbite polaire peut observer la planète entière en 24 heures, avec une résolution meilleure que celle des satellites géostationnaires.

Le système complet est coordonné et planifié sur une base purement volontaire par les membres du Groupe de Coordination des Satellites Météorologiques (CGMS).

La Terre et son atmosphère sont donc surveillées en continu par les satellites météorologiques maintenus par le CGMS. Ils permettent de générer des images de routine de la planète entière sur une base complètement opérationnelle. Elles se sont révélées essentielles pour la surveillance du temps, du climat et de l'environnement.

Pour en savoir plus
 Cédérom "Les images satellitales" - MENRT - Jeulin - 1996
Serveur "Météorologie" : hptt://www.educnet.education.fr/meteo/default.htm
Répertoire CGMS des Applications Météorologiques Satellitales :  http://margotte.univ-paris1.fr/cgms/fr/cover.htm