Zeus et Ganymède

Pierre Julien (1731-1804), Ganymède et l’aigle de Jupiter
marbre h. 102 cm © Louvre.edu - 2000, Photo K. Ignatidis

La légende

Ganymède est un jeune héros troyen, de race royale ; il descend de Dardanos. Ses parents sont Tros et Callirhoé. Ganymède était un adolescent qui gardait les troupeaux de son père, près de la ville de Troie lorsqu'il fut enlevé par Zeus tombé amoureux de sa beauté et métamorphosé en aigle. Ganymède prisonnier des serres de l'oiseau est emmené sur l'Olympe. Il servira d'échanson aux dieux et leur versera le nectar, remplaçant dans cette fonction Hébé, la déesse de la jeunesse qui deviendra la femme d'Héraclès sur l'Olympe.

La littérature source d'inspiration de la sculpture

Les Métamorphoses d'Ovide : Livre X, vers 155 à 161

Rex superum Phrygii quondam Ganymedis amore
Arsit et inventum est aliquid quod Juppiter esse,
Quam quod erat, mallet ; nulla tamen alite verti
Dignatur, nisi quae posset sua fulmina ferre
Nec mora, percusso mendacibus aere pennis
Abripit Iliaden ; qui nunc quoque pocula miscet
Invitaque Iovi nectar Iunone ministrat.
Le roi des dieux jadis brûla d'amour pour le phrygien Ganymède ; il se trouva un être dont Jupiter préféra prendre l'apparence plutôt que de rester lui-même ; cependant le seul oiseau qui lui sembla digne de la métamorphose fut celui qui pouvait porter sa foudre. Sans attendre, battant l'air de ses ailes faussement siennes, Jupiter emporte le jeune Troyen ; aujourd'hui encore, c'est Ganymède qui mélange le breuvage dans les coupes et qui, malgré Junon, sert à Jupiter le nectar.

Regards sur la sculpture : Ganymède et l'aigle de Jupiter

L'œuvre, en marbre, met en scène la rencontre de Zeus et de Ganymède.

* Beauté physique du jeune adolescent : il tient dans la main droite un vase dans lequel se trouve le nectar, la boisson des dieux ; il verse la boisson dans la coupe ; c'est la fonction d'échanson qu'a retenue le sculpteur.

* l'aigle est représenté dans toute sa majesté : ailes largement déployées, bec dressé et ouvert, il regarde le jeune homme.

L'œuvre, de facture classique, est intéressante parce qu'elle réunit le couple de la légende et fait cohabiter deux moments distincts du récit : celui de la métamorphose et celui du devenir de Ganymède sur l'Olympe.

page suivantepage précédentehaut de page