La Malédiction paternelle
Le Fils puni
1778

 

Le Fils puni est le second volet de La malédiction paternelle. Le fils retourne auprès des siens, au moment de la mort du père.

Organisation de l'espace

Les antagonistes sont aussi éloignés dans l'espace que dans le premier épisode.


 

 

 

  Le père est étendu à gauche sur son lit de mort.
Le fils, sur la droite, en attitude de repenti, arrive trop tard.

 

Les personnages témoins de la scène

- Deux jeunes femmes, dans un geste d'affection, tiennent les bras du père.
- La mère prend à témoin son fils du malheur irréparable survenu.
- Les enfants manifestent leur chagrin. L'un d'eux lève les mains.

 

Le plus jeune s'accroche à la jeune femme pour rappeler à lui celle qui semble implorer une présence extérieure ou divine.
Un jeune garçon, agenoulllé, est abîmé de douleur.

Les attitudes figées et théâtrales accentuent le drame familial et élèvent l'événement d'un malheur privé au sublime de la tragédie.


 

Jeu de la lumière

L'éclairage est porté sur le lit de mort et les visages en particulier celui des femmes et des enfants qui illustrent la force des sentiments.

 
 


La chaufferette éteinte à l’avant-plan du tableau est le symbole de la perte du soutien paternel.

Le décor

Le décor relève de l'intimité de la chambre (lit, chaise, tabouret, bassinoire) mais il laisse une grande place au symbolique.

Le spectaculaire drapé du rideau témoigne de la solennité des circonstances.


Le chien, image de la fidélité, quitte la pièce.

 

Conclusion

Le tableau met en évidence l'incompréhension dramatique d'êtres qui s'aimaient.
Il est lourd de souffrances qu'il n'est plus possible d'apaiser.