Les systèmes géodésiques

 

Toute mesure de position sur la Terre se fait par rapport à des lignes imaginaires : la longitude et la latitude. Un système géodésique définit l'endroit précis où ces lignes passent sur la Terre.Si la Terre était homogène et immobile, sa surface serait une équipotentielle de gravité parfaitement sphérique. Du fait de sa rotation, sa surface est un ellipsoïde aplati aux deux pôles. En faisant abstraction des irrégularités de la surface terrestre, on définit mathématiquement un éllipsoïde de référence caractérisé par la valeur de son demi grand axe et le rapport grand axe sur petit axe. Jusqu'à ces dernières années, chaque pays choisissait son ellipsoïde de référence en fonction de sa facilité d'emploi sur son territoire. Il existe donc des centaines de systèmes géodésiques utilisés dans le monde. Avec l'avènement du GPS, un système géodésique valable mondialement a été mis au point : l'ellipsoïde WGS 84 (World Geodesic System of 1984) .En France depuis 1950, les cartes marines du SHOM sont dans le système ED 50 (European 1950). Les cartes IGN utilisent les systèmes ED 50, NTF ( nouvelle triangulation de la France) ou WGS 84. Il est donc important de vérifier l'adéquation entre le système géodésique du GPS et celui de la carte que l'on utilise.

 

Les coordonnées

 

Après avoir défini un système géodésique, comment exprimer les coordonnées d'un point ? La latitude et la longitude : elles sont communément exprimées en mesures d'angles. La latitude est exprimée en degrés par rapport à l'équateur. Une minute d'angle de latitude (1/60 ème de degré) mesure I mille marin à l'équateur soit 1852 m. La longitude est mesurée par rapport à un méridien. Le méridien de Greenwich sert de référence mais le système NTF utlisé dans les cartes de l'IGN prend le méridien de Paris comme origine. Au lieu d'utiliser des degrés, minutes et secondes, on trouve aussi des degrés, minutes et fractions de minutes ou des degrés et fractions de degrés. Enfin, latitude et longitude peuvent aussi être exprimées en grades.Exemple :
N 48° 58' 21,5" E 3° 00' 30,8" degrés, minutes, secondes
N 48°58,358" E 3° 00,513" degrés , minutes et fractions de minute
N 48, 97263° E 3,00855° degrés et fractions de degré
N 54,414033 gr E 3,34283 gr grades
     
31U 0500626 UTM 5424413 mètres (système UTM)

Divers modes d'expression des coordonnées en latitude et longitude pour un même lieu

L'inconvénient de ce système est que la distance d'un degré de longitude varie avec la latitude.
Afin d'unifier les représentations, l'armée américaine a mis au point un nouveau système de coordonnées, le système UTM.Le système UTM : (Universal Transverse Mercator) La projection se fait à partir du centre de la Terre sur un cylindre tangent à l'équateur. Dans cette projection les parallèles et les méridiens se coupent à angle droit. La Terre est divisée en 60 bandes de largeur constante du nord au sud numérotées de 1 à 60, elles mêmes divisées en 20 bandes depuis le parallèle 80° sud jusqu'au parallèle 84° nord, désignées par un lettre. Il existe donc 600 zones UTM. La France se trouve dans les zones 30 U, 31 U, 32 U au nord, 30 T, 31 T, 32 T au sud. (IGN).Ce système nous donne les coordonnées d'un point en mètres. Ce qui permet un repérage rapide et précis sur une carte " compatible GPS", c'est à dire où le quadrillage UTM a été représenté. La longitude est déterminée par rapport au méridien central du fuseau dont la valeur est fixée à 500 000 m. La latitude est mesurée en m par rapport à l'équateur.

U

T

Le quadrillage UTM sur la France - IGN

 

Exemple : coordonnées de la falaise des Hachettes, stratopype de Bajocien
entre Sainte Honorine des Pertes et Port en Bessin sur la côte normande.

(Voir carte topographique)

longitude 30 U 0660791
latitude UTM 5460104
La falaise des Hachettes