BIOLOGIE DE LA TORTUE LUTH

Source : http://www.mar.dfo-mpo.gc.ca/science/OceansAct/beachsweeps/leatherback_turtle-f.html

 
La tortue luth est la plus grosse tortue du monde . Sa carapace formée de peau et de petits os est de couleur bleu-noire. Les pattes sans griffes de cette tortue ont la forme de pagaies . Les tortues luths mesurent jusqu'à 2.4 m de longueur et pèsent jusqu'à 725 kg. C'est le dessin de son dos avec ses 7 lignes en relief qui lui a valu son nom de "luth".
Les tortues luth se distinguent des autres tortues marines par sa carapace sans écailles recouverte d'une peau dure comme du cuir. La dossière, la tête et le cou vont du brun au noir. Les membres, noirs, peuvent être ornés de taches blanches irrégulières. Le plastron est blanc avec des taches noires..
I. Nutrition

Les tortues luth se nourrisent au cours de leurs plongées essentiellement de méduses. De grosses épines molles orientées vers l'arrière dans l'oesophage l'aident à retenir et à avaler ces méduses.

Tous les débris flottants, comme des sachets en plastiques et restes de ballons remplis d'hélium, qui ressemblent à des méduses risquent d'être avalés et d'étouffer ces tortues.

II. Reproduction

  Une tortue luth sur la plage des Hattes en Guyane française où elle vient pondre. Les tortues arrivent en général à la plage à la tombée de la nuit.
 

L'âge auquel les tortues luths atteignent l'âge de procréation n'est pas connu. Dans l'Atlantique, les tortues luths font leurs nids de novembre à avril, alors que dans le Pacifique, ils font leurs nids en tout temps.

Une tortue luth peut faire de 4 à 10 nids par saison. Une femelle pond de 50 à 170 oeufs, mais de nombreux oeufs sont stériles. L'incubation est de 53 à 74 jours. Les femelles vont en bandes sur les côtes et pondent de 60 à 100 oeufs en une nuit dans des trous qu'elles ont creusés dans le sable. Sept semaines plus tard les oeufs éclosent et les petites tortues se précipitent vers la mer.

 
 
Tortue luth en train de pondre Deux petites tortues au moment où elles émergent du nid creusé dans le sable. Elles mesurent 7 cm et vont se précipiter vers la mer.  
D'après une photo de S. Ferraroli  
Tortue luth retournant à la mer après la ponte  

Source de la photographie : http://ecofac.org/Tortues/FR/N087_TortueLuth.htm

III. La tortue luth en voie d'extinction

La tortue luth fait partie de la liste des espèces de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage en danger. Pendant des années, au Sud des États-Unis, au Mexique et dans les régions tropicales, on a volé leurs oeufs et a pris les adultes pour les manger ou pour en vendre la carapace. Les tortues marines représentent un élément important de l'écologie marine.
 

Tortue Luth prise dans des filets de pêcheurs:

les tortues marines se font souvent pièger au cours de leurs plongées dans les filets dérivant utilisés pour la pêche. Comme elles sont obligées de remonter à la surface pour respirer, elles meurent noyées.

source: http://museum.gov.ns.ca/mnh/nature/turtlefr  

 

 

Tortue Luth prise dans des cordages
Source : http://www.mar.dfo-mpo.gc.ca/science/OceansAct/beachsweeps/leatherback_turtle-f.html
 
Un article issu de la presse bretonne :

Lydia Le Vourc'h a fait une découverte hier matin, sur la plage de Pors ar marc'h.En effet, elle a eu la surprise de trouver le cadavre d'une tortue luth d'une taille respectable. S'il n'est pas rare de découvrir des animaux marins peu ordinaires échoués sur les côtes, il n'y a eu que trois tortues luth, en 6 à 7 ans, ramassées sur le littoral finistérien. La présence de cet animal dans les eaux littorales n'a rien d'extraordinaire : on le trouve en général dans tout l'Atlantique et même sur les côtes norvégiennes. Claude Le Miliner, d'Océanopolis, pense qu'il a pu voir le jour en Guyane et que le courant du Gulf Stream l'a peut être aidé à venir rendre visite au Finistère. Les causes principales de la disparition de ces tortues sont les engins de pêche, tels que les filets dans lesquels les bêtes se prennent et se noient. L'ingestion de sacs en plastique, qu'elles prennent pour des méduses, les tue également car elle sont incapables de les régurgiter. Un choc avec un bateau suffit pour les tuer et il a été constaté que ces trouvailles se font, sur les côtes atlantiques, en automne et en hiver. Des experts du département aquariologie d'Océanopolis, sont venus effectuer des prélèvements sur l'animal et le mesurer. Sa carapace mesure 1,60 m de long pour 1,20 m de large, ce qui laisse à penser qu'elle faisait au moins 2 mètres au total. Elle devait peser environ 200 kg. Les plus grandes tortues luth observées avaient un maximum de 1,80 m de carapace pour 500 kg. Pour celle de Pors ar Marc'h, les scientifiques ont trouvé un enfoncement de la boîte crânienne et sont repartis avec quelques morceaux minutieusement prélevés et emballés.
Source : http://www.bretagne-online.com/telegram/htdocs/archive/1998/19981107/article/4640172.htm