La mer des Sargasses

Certains capteurs embarqués à bord de satellites permettent de mesurer la quantité de chlorophylle présente dans les océans, essentiellement représentée par celle du phytoplancton. Mais des algues brunes, comme les sargasses, contiennent de la chlorophylle et devraient être, surtout avec la densité décrite par Jules Verne, aisément repérées sur les images obtenues.
  Image CZCS (Coastal Zone Color Scanner Nimbus-7) octobre 1985  
 

 

 
Violet
, bleu
: très grande pauvreté en chlorophylle. Où sont les Sargasses?
 
   
 
La représentation de la carte voisine est en total désaccord avec l'imagerie CZCS.
www.bermuda-triangle.org/.../Sargasso_Sea/ sargasso_sea.html
   
D'après l'Encyclopédie Universelle, le tourbillon tropical de l'Atlantique Nord, lié à l'influence des mouvements atmosphériques et de la force de Coriolis sur l'océan, est assez puissant pour que s'amasse en son centre une foule d'objets flottants, dont justement les sargasses. Mais même ici, la surface est trop grande s'il s'agit d'une région riche en chlorophylle. Suivant les sources on trouve d'ailleurs, attribuée à la Mer des Sargasses les expressions de "floating jungle" ou de "floating desert"
     
  De telles images de vitesse et de direction des vagues sont élaborées pour les navigateurs grâce à la modélisation des phénomènes océaniques. On peut constater l'existence d'un tourbillon localisé dans une région plus nordique que sur l'image précédente, par contre la longitude est la même. La comparaison d'images multi-temps révèle une variabilité de la localisation de ce tourbillon.
     

En ce qui concerne les concentrations chlorophylliennes océaniques, la seule zone très riche est celle de la plate-forme des Bahamas, au nord de Cuba.
L'eau des fleuves, plus particulièrement celle des grands fleuves sud-américains riche en sédiments, est responsable des extraordinaires panaches planctoniques dans l'océan.

 

.