Éduscol
Accueil    Se former    Regard sur l'enseignement de l'histoire-géographie et sur l'enseignement moral et civique    Les grandes étapes de la géographie scolaire de 1870 à nos jours

Les grandes étapes de la géographie scolaire de 1870 à nos jours

La géographie s’affirme réellement comme discipline scolaire à la suite de la défaite française contre la Prusse en 1870, donc avec d’emblée un objectif civique, voire politique. Son parcours historique, plus ou moins chaotique, est non seulement étroitement lié à celui de l’histoire scolaire mais aussi à son articulation avec la géographie dite « savante », celle qui est produite par la recherche universitaire. Une des particularités du système éducatif français est en effet que les programmes de l’enseignement scolaire, notamment au lycée, sont assez largement inspirés par les problématiques universitaires.

Bien qu’ayant connu des mutations constantes (on en dénombre pas moins de 20 de 1874 à 2012), ces programmes affirment des finalités fortes, souvent explicitement idéologiques, qui reflètent certaines permanences. On essaiera, ici, de déceler les phases principales en insistant sur l’enseignement en lycée et en prenant aussi en compte les manuels scolaires [1]. Longtemps écrits par des universitaires de renom, ils incarnent le lien entre géographie savante et géographie scolaire.

On laissera ici volontairement de côté la question centrale, mais complexe, de la didactique et de la pédagogie, pourtant au cœur de la transmission des savoirs, mais dont l’approche nécessiterait des recherches beaucoup plus approfondies tant le huis clos de la classe est rétrospectivement très difficile à déchiffrer.

Pour résumer plus d’un siècle d’enseignement de la géographie, on pourrait distinguer quatre grandes étapes bien différentes et d’inégale longueur :

  1. de 1870 à 1902, c’est le temps de la géographie comme projet essentiellement politique, voire idéologique ;
  2. de 1902 à 1977, étape la plus longue, prend place une géographie scolaire qu’on a pu appeler vidalienne, c'est-à-dire fortement influencée par les idées de Paul Vidal de la Blache (1845-1918), véritable père fondateur de la géographie française, dont l’influence perdurera tout au long d’un premier XXe siècle ;
  3. de 1977 (réforme Haby) au tournant des années 2000, c’est le temps de la « Nouvelle Géographie » : une période très riche d’innovations, de débats, voire de polémiques ;
  4. depuis quelques années, s’amorce incontestablement une nouvelle étape à la faveur d’un renouvellement complet des programmes, aussi bien au collège qu’au lycée, qui voient émerger de nouveaux objets d’étude comme le développement durable, les territoires de proximité, les acteurs de la mondialisation, etc.

Gérard Granier
IA-IPR honoraire de l’académie de Rouen

__________

[1Le musée national de l’éducation à Rouen, rattaché au CNDP,  détient une remarquable collection de manuels du XIXème siècle à aujourd’hui.