Éduscol
Accueil    Actualités    Atlas historique de la Russie. D’Ivan III à Vladimir Poutine

Actualités

Atlas historique de la Russie. D’Ivan III à Vladimir Poutine

Historiens à Paris I - Panthéon-Sorbonne, François-Xavier Nérard et Marie-Pierre Rey nous proposent un Atlas historique de la Russie chez Autrement.

En 96 pages, cet ouvrage renouvelle les approches géohistoriques, géopolitiques et politiques de la construction de la puissance russe, seule au monde à être à cheval sur l’Eurasie et à s’étendre de la Baltique à la mer de l’Est (ou mer du Japon). D’Ivan III au XVe siècle à Vladimir Poutine, l’ouvrage s’attache à mettre en lumière les permanences et les contrastes qui structurent ces dynamiques, de la Russie impériale à la Russie soviétique, puis à la nouvelle Russie de Vladimir Poutine.

L’ouvrage est organisé en quatre chapitres. Le premier chapitre pose dans la très longue durée les grands enjeux structurels (processus d’expansion, vulnérabilités, difficile maîtrise d’un territoire immense, diversité nationale et religieuse, les marges du Caucase, la fenêtre sur le Pacifique, Moscou au cœur de l’Empire, etc.). Puis les trois autres chapitres traitent de la succession chronologique des trois grands systèmes qui se sont succédé (Empire russe, URSS/Russie soviétique, nouvelle Russie poutinienne) en mettant en lumière leurs spécificités.

Cet ouvrage de synthèse permet ainsi de mieux comprendre l’une des principales puissances mondiales, tant dans ses dynamiques, difficultés et contradictions que dans ses capacités de résilience et de renouveau alors que Vladimir Poutine vient d’être réélu pour un quatrième mandat présidentiel.

On pourra poursuivre cette lecture par la consultation d’une proposition pédagogique de l’académie de Rouen : cette étude de cas centrée sur les nouvelles ambitions maritimes de la Russie est une entrée en matière intéressante pour faire comprendre aux élèves de terminale les enjeux que soulève le chapitre sur les espaces maritimes et la mondialisation.


Autres actualités en lien :

Publié le 02.07.2018

Retour aux articles