Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 746 fois

 

Continuité du parcours de l’élève dans le cadre d’un réseau d’établissements

(expérimentation art.34)
 

Collège Louise Michel

Rue DE L'OREE DU ROUVRAY , 76800 ST ETIENNE DU ROUVRAY
Site : http://louisemichel.arsene76.fr/
Auteur : Véronique Hauchard / M. Delaune
Mél : veronique.hauchard@ac-rouen.fr / 0761777U@ac-rouen.fr
  La synergie entre les équipes enseignantes d’un même territoire : les équipes de deux EPLE (mathématiques, SVT, sciences physiques, technologie, SII) travaillent en coopération. Des cours adressés à la fois aux collégiens et aux lycéens sont débutés au collège, continués sur un même thème au lycée. Aujourd’hui l’action initiale s’est développée vers d’autres synergies : collaboration entre équipes disciplinaires (technologie), ouverture d’actions à d’autres établissements (lycées et collèges), projet cour de récréation entre le CVC et les enseignants des ateliers menuiserie, ORGO, finition et TEB.

  Plus-value de l'action
  - Transférer l’évaluation par compétences au lycée via des échanges de pratiques entre les enseignants. - Des collégiens de Louise Michel titulaires d’un diplôme scientifique ou technologique à la fin de leur scolarité au lycée Le Corbusier. - Création d’un CESC mutualisé Le Corbusier/Louise Michel. - Participation des enseignants et des élèves à des actions communes. - Accompagnement du parcours des élèves dans la liaison 3ème/2nde.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Élèves de 4ème, de 3ème, de 1ère S, de terminale S et de 1ère STI2D, de BTS.
  A l'origine
  Peu d’élèves du collège Louise Michel vont en 2nde au LPO Le Corbusier et parmi eux, peu d’entre eux poursuivent leurs études vers des filières scientifiques et STI2D.
  Objectifs poursuivis
  - Provoquer de l’ambition et l’accompagner à travers un enseignement, permettre aux élèves de donner du sens à ce qu’ils étudient sur le long terme, de se projeter dans l’avenir, de mieux appréhender le lycée de proximité et la réalité du travail scolaire, de s’ouvrir sur une culture scientifique et technologique. - Familiariser et rassurer les collégiens avec le lycée, mettre en place le PDMF grâce aussi à la venue des lycéens dans les cours des élèves de 4ème et préparer les portes ouvertes du lycée avec les élèves du collège.
  Description
  Action préparée et réfléchie depuis le printemps 2013 entre les équipes du collège et du lycée. Depuis octobre 2013, un cours sur un même thème dans une même discipline est commencé dans les classes respectives de chacun des établissements. Ce projet s'est appuyé sur les parties communes de programme entre la classe de 3ème et la filière S. Les élèves du collège ont pris l’habitude de se rendre au lycée pour différentes actions (cours, concours, challenge, forums divers dans le cadre du CESC). Envisager le parcours de l’élève de bac moins 3 à bac plus 3, en exploitant notamment l’évaluation par compétences. Toutefois à la suite de mutations de certains enseignants, on observe des changements dans la mise en œuvre de la continuité du parcours de l’élève avec un projet de construction de cour de récréation idéale au collège. Il s’agit d’un travail collaboratif entre les professeurs de mathématiques, la CPE et le CVC du collège et des enseignants de 4 champs professionnels de la SEP du lycée.
  Modalité de mise en oeuvre
  L’action fondatrice qui avait un caractère innovant a laissé la place à une organisation autonome entre équipes pédagogiques. Depuis l’année scolaire 2014/2015, les professeurs et les élèves en technologie et STI2D, se rencontrent via un concours sur la résistance des matériaux (pont spaghetti). Cette action fondatrice se diversifiera et s’amplifiera avec le projet cour de récréation citée ci-dessus.
  Trois ressources ou points d'appui
  - Une réelle volonté des enseignants de travailler ensemble. - Communauté d’idées des équipes de direction. - Le rôle social et éducatif de l’Education Nationale sur un même territoire socialement défavorisé défavorisé accompagné par la mairie. - Existence d’un CESC mutualisé entre le lycée le Corbusier et le collège Louise Michel avec des actions valorisées par l’ARS notamment par une contractualisation sur 3 années avec un budget de 19000 euros par an et la mairie de Saint Etienne.
  Difficultés rencontrées
  - Des disciplines se prêtent parfois moins bien au processus envisagé. - Organisation du temps à l’année pour permettre la mise en œuvre des différentes actions sur le calendrier.
  Moyens mobilisés
  HSE (expérimentation), transport, crédits ARS, ressources mairie, DGF du collège et du lycée.
  Partenariat et contenu du partenariat
  - Mairie (logistique, ressources diverses et accompagnement). - ARS (financement).
  Liens éventuels avec la Recherche
  - Réflexion sur l’impact de l’architecture (cour de récréation) sur le comportement des élèves.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  LES EFFETS ATTENDUS : Nombre de demandes d’entrée en 2nde au lycée Le Corbusier en augmentation. Assurer le suivi de cohorte des collégiens de Louise Michel après la 2nde, éviter les sorties prématurées du système scolaire. LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS : Pourcentage d’entrées en 2nde au lycée Le Corbusier. Pourcentage de passage en 1ère S et 1ère STI2D des élèves de 2nde scolarisés au préalable au collège Louise Michel.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Évaluation prévue à la fin de la 1ère année de cette expérimentation, notamment en observant le taux d’accès des élèves du collège Louise Michel vers le lycée Le Corbusier et à n+1, suivre le passage en 1ère S ou 1ère STI2D des élèves de 2nde scolarisés préalablement au collège Louise Michel.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : En cours d’évaluation, les lycéens sont tenus de pouvoir effectuer la restitution de leurs acquis en un langage compréhensible et adéquat auprès des collégiens. Les élèves et les professeurs ont apprécié ce mode de fonctionnement. A présent, ils se connaissent bien et les élèves de 3ème perçoivent mieux le lycée. - En juin 2015, fort taux de passage des anciens élèves de 3ème du collège Louise Michel en 1ère S au lycée Le Corbusier, un passage en STI2D et aucun redoublement. - En juin 2016, 22% des élèves de 3ème du collège Louise Michel sont affectés au lycée Le Corbusier (séries générales et professionnelles), 8% des 2ndes originaires du collège Louise Michel passent en 1ère S et 5% en 1ère STI2D. Parmi les passages en Terminale, on note 41% des élèves de Louise Michel en S et 4% en STI2D. - En 2017, 12% des élèves du collège sont affectés au lycée dont 66% en 2de GT. Il est à noter que ces élèves ont des dossiers scolaires particulièrement solides.
  Sur les pratiques des enseignants : Synergie et envie de travailler ensemble, projet motivant pour les équipes des deux établissements. Partage du socle commun de connaissances et de compétences.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Création d’une dynamique commune et meilleure connaissance et compréhension réciproque.
  Sur l'école / l'établissement : - Donne du sens aux enseignements, valorise des compétences des élèves, dynamise l’image d’ouverture des établissements. - Sans cette expérience, on peut supposer que ces élèves auraient demandé à être scolarisés dans un autre lycée du secteur. - Ce projet permet également de travailler sur le climat scolaire. Les lycéens sont sensibles à la confiance qui leur est octroyée dans le cadre de ces cours communs ; les collégiens, eux, sont sensibles à la considération qui leur est portée par les enseignants et les équipes de direction qui leur ont permis de bénéficier de cette formule de cours. - Des anciens élèves de 3ème du collège Louise Michel admis en filière S au lycée Le Corbusier sont affectées en classe prépa (maths, sciences physiques) au lycée Corneille avec un niveau d’excellence (recrutement au 1er rang). - Cette expérience permet de mettre en place d’autres synergies entre les 2 établissements, notamment dans le cadre d’un CESC commun.
  Plus généralement, sur l'environnement Cela a donc permis pour certaines familles de constater une synergie entre les 2 établissements et de s'apercevoir qu'une continuité pédagogique est possible sur le territoire stéphanais.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
RENNES
2018G Une bibliothèque sonore académique
LILLE
LUCIESPHERE ou la pédagogie par le son
RENNES
2018C Développer l’autonomie des élèves pendant les temps de cours avec "IloTice"
MAYOTTE
Atelier des parents 2018 F
MAYOTTE
Le numérique pour l’apprentissage de la langue de scolarisation 2018 A
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte