Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1321 fois

 

Apprécier les degrés de compétence pour former et progresser [2014]

(Expérimentation terminée)
 

Ecole maternelle l'Estello

CHEMIN ADRECH , 13119 ST SAVOURNIN
Site : http://degresdecompetences.wordpress.com/
Auteur : Karine Oldakowski et Cécile de Gouberville
Mél : karine.sadones-oldakowski@ac-aix-marseille.fr cecile.de-gouberville@ac-aix-marseille.fr
  Envisager l'évaluation comme l'occasion de valoriser les réussites, de dire à l'élève ce qu'il sait déjà faire devrait lui permettre de se construire dans la confiance et susciter sa curiosité et son envie d'apprendre. Identifier ses «degrés» de compétence devrait l'amener à progresser en s'appuyant sur ses réussites. En s’intéressant aux productions des élèves, en les regroupant, en observant, l'enseignant et/ou l'élève repère les réussites ainsi que les difficultés afin de centrer sa pédagogie et/ou ses efforts sur les points où l'élève doit encore progresser. Proposée à des enseignants novices, cette approche par degrés de compétences permet d'envisager l'évaluation comme un outil pédagogique au service des apprentissages tout en éclaircissant les différentes étapes de construction de la compétence.

  Plus-value de l'action
  L'ambiance de travail et la relation de confiance entre les élèves et les enseignants : la peur de se tromper, disparait au profit de la confiance en soi, l'autoévaluation devient plus facile... L'utilisation et la plus-value constatée de l'évaluation par «degré» de compétences par des enseignants novices: les objectifs de séances sont plus explicites et les critères de réussites faciles à déterminer
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Petite section de maternelle (25 élèves) et autres niveaux
  A l'origine
  «Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est et commencer là, justement là... Pour aider un être, je dois certainement comprendre plus que lui, mais d'abord comprendre ce qu'il comprend.» S.Kierkegaard. L'enfant, l'élève se construit à travers ses expériences et ses apprentissages. Ceci nécessite du temps mais surtout une image positive de soi : se sentir capable de surmonter les obstacles et donc de réussir. Si l'école a pour objectif la réussite de tous les élèves, certains se sentent dépréciés, voire exclus, parce que l'évaluation sommative reste encore au cœur du système, sanctionnant les erreurs. Alors comment avoir confiance, croire en soi et avoir envie d'apprendre lorsque l'erreur et l'écart à la norme sont les principaux aspects pris en compte dans l'évaluation ? A quoi et à qui doit servir l'évaluation ?
  Objectifs poursuivis
  Permettre à l'enfant de se construire à travers ses réussites, de se connaître. Identifier son avancée dans la construction de la compétence pour l'amener à porter ses efforts là où c'est nécessaire, tout en favorisant la confiance et l'estime de soi. Permettre aux enseignants d'entrer dans une évaluation positive basée sur ce que l'élève sait faire pour adapter sa pédagogie, identifier les difficultés dans un souci de remédiation et pour cela changer les pratiques évaluatives.
  Description
  La méthode développée doit permettre de se détacher des résultats de l'élève pour accéder à la compétence, sa construction. En observant, comprenant la production, en faisant des regroupements de productions, l'enseignant identifie et apprécie des «degrés» de construction de la compétence. Il repère les réussites de chacun pour adapter ensuite sa pédagogie. Il valorise l'élève sur ce qu'il sait faire et l'encourage à progresser. Les productions des élèves ne sont plus notées. L'enseignant seul, ou avec les élèves, observe les productions, établit des catégories, des paquets en fonction des réussites et des difficultés identifiables. La réflexion porte sur l'aspect qualitatif de la production et non quantitatif avec un comptage des erreurs. Ensemble, les choix des regroupements sont explicités. Se dégagent ainsi les critères de réussite, souvent difficiles à anticiper pour les enseignants novices, et parfois flous pour les élèves. Les réussites et les difficultés sont recensées: les réussites valorisent ce que l'élève sait déjà faire et les difficultés sont verbalisées. L'enseignant peut alors proposer des remédiations et les élèves savent sur quels points doivent porter leurs efforts. Proposée à des enseignants novices, cette méthode, par sa simplicité, permet une véritable réflexion sur l'apprentissage et sur la différenciation. L'enseignant interroge la qualité du «travail» des élèves pour comprendre les difficultés, adapter sa pédagogie, proposer des outils mais aussi porter un regard bienveillant sur l'élève pour ne jamais le laisser se décourager. Cette évaluation s'inscrit dans une démarche positive favorisant l'estime de soi. Elle est objective et moins coûteuse qu'une évaluation notée, il s'agit d'une appréciation qualitative plutôt qu'une appréciation quantitative. L'apprentissage se construit avec l'élève à partir d'une évaluation par degrés de compétences: savoir où je suis pour savoir où je vais. Apprécier les compétences ne relève pas d'une notation ou d'une validation mais d'une observation objective dont le but est d'amener l'enfant, l'élève, à progresser.
  Modalité de mise en oeuvre
  Un livret de progrès par degrés de compétences est établi: 3 degrés sont généralement recensés par compétence. Plusieurs degrés pourront être «validés» en fonction de la progression de l'élève. Par exemple, concernant la compétence «raconter une histoire connue à partir des illustrations», 3 degrés sont proposés : je raconte l'histoire, je dis ce que je vois sur les illustrations, je dis le nom des personnages. En fonction de ses progrès, l'enfant pourra donc valider un ou plusieurs degrés durant l'année.
  Trois ressources ou points d'appui
  1-La volonté de percevoir l'enfant avant l'élève 2-L'évaluation comme outil pédagogique et non comme une finalité 3-Evaluer sans dévaluer G de Vecchi, Hachette Education
  Difficultés rencontrées
  1-Mise en place d'une «méthode» simple et adaptable permettant une appropriation facile par les enseignants, les élèves et les parents. 2-Partage de cette méthode qui remet en question les pratiques. 3-Appropriation de l'évaluation par degrés de compétence par des enseignants novices, experts et les parents
  Moyens mobilisés
  Textes officiels, livrets de progrès
  Partenariat et contenu du partenariat
  Cette expérience est menée avec des enseignants, novices ou experts, de différents niveaux.
  Liens éventuels avec la Recherche
  La notation et l'évaluation des élèves éclairées par des comparaisons internationales Rapport IGEN n°2013-072 Article «L'enfant et l'apprentissage: quelles leçons en tirer ?» B. Hourst Evaluer sans dévaluer G. de Vecchi, Hachette Education
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  L'ambiance de travail et la relation de confiance entre les élèves et les enseignants : la peur de se tromper, disparait au profit de la confiance en soi, l'autoévaluation devient plus facile... L'utilisation et la plus-value constatée de l'évaluation par «degré» de compétences par des enseignants novices: les objectifs de séances sont plus explicites et les critères de réussites faciles à déterminer
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  L'ambiance de travail et la relation de confiance entre les élèves et les enseignants : disparition de la peur de se tromper, s'autoévaluer... L'utilisation et la plus-value constatée de l'évaluation par «degrés» de compétences par des enseignants novices: les objectifs de séances sont plus explicites et les critères de réussites faciles à déterminer
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les élèves sont capables, dès la petite section de repérer, identifier et comprendre leurs degrés de compétences dans certains domaines. Participation constante, régulière, voire progressive des élèves quelle que soit leur avancée dans l'apprentissage
  Sur les pratiques des enseignants : L'évaluation est facilitée. Une vision positive basée sur le progrès devient prioritaire. Les critères de réussites sont clairement déterminés
  Sur le leadership et les relations professionnelles : L'échange avec des enseignants novices et experts sur leur représentation de la compétence, la difficulté à modifier ses pratiques.
  Sur l'école / l'établissement : Une réflexion sur la difficulté scolaire s'élabore : repérage des obstacles à la construction de la compétence, recherche de solutions pour faire progresser les élèves et construire l'estime de soi. Une connaissance précise de l'élève par l'équipe pédagogique grâce au livret de progrès par degrés de compétence
  Plus généralement, sur l'environnement Néant




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
DIJON
71 Dispositif 3ème « Ambition Pro » Clg P. FAURE
DIJON
L’apprentissage de deux langues vivantes au cycle 3 (CM1, CM2, 6ème)
DIJON
Parcours créatif dans le monde du jeu vidéo
DIJON
2015:POUR L EGALITE DES CHANCES: EN ZONE RURALE UN ENT COMMUN ECOLE COLLEGE POUR UNE AMBITION COMMUNE
DIJON
89: Réforme du collège:Clg Mallarmé Sens: Accompagnement Personnalisé
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
Apprentissages en espace et en mouvements avec le numérique-2017B
LILLE
# Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne 2017A
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte