Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 3315 fois

 

2014 - Echanger sur nos pratiques professionnelles pour améliorer le climat d'enseignement.

 

Collège Lou Blazer

6 rue HELENE BOUCHER , 25200 MONTBELIARD
Site : http://groupeedpp.blogspot.fr
Auteur : Strehl Caroline
Mél : caroline.strehl@ac-besancon.fr
  Face au climat d'établissement délétère,à des élèves développant un sentiment d'impunité dans un contexte banalisant incidents et exclusions de cours, les enseignants s'unissent pour dépasser leur sentiment d'isolement, d'impuissance ou de démotivation et construisent, au sein d'un groupe de réflexion entre pairs, des démarches pédagogiques, nées du partage d'expérience et d'apports théoriques répondant à leurs problèmes de métier.

  Plus-value de l'action
  Faire se rencontrer et échanger des enseignants entre eux sur leurs propres problèmes de métiers en leur permettant d'avoir un regard expert sur leurs pratiques professionnelles entraîne une dynamique positive qui rejaillit aussi bien sur le climat de la classe que sur celui de l'établissement.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Action visant à améliorer les pratiques professionnelles des enseignants et retentissant sur l'ensemble du public scolaire.
  A l'origine
  Manque de formation et d'outils efficients pour s'adapter aux évolutions de notre métier et aux changements d'attitude de nos élèves devenus réfractaires face au système éducatif. Impression d'impuissance face à l'indiscipline grandissante des élèves au sein et hors de la classe. Manifestation de la part de certains enseignants d'une volonté de sortir de l'isolement inhérent à la position d'enseignant face à sa classe.
  Objectifs poursuivis
  - Eviter l'isolement des enseignants face à des problèmes de métiers accentués par un terrain professionnel difficile - Développer le travail en équipe - Prendre du recul sur nos postures d'enseignants afin de les faire évoluer et de les adapter aux besoins de nos élèves
  Description
  Entre 10 et 15 personnes se retrouvent avec notamment un « noyau dur » d'enseignants qui assiste à chacune des rencontres. Les autres viennent en fonction de leurs disponibilités et des thèmes proposés. Lors des dernières rencontres le COP (Conseiller d'Orientation psychologue) du collège s'est ajouté à nos débats pour y jouer le rôle d' « ami critique » (ayant un autre regard et un autre recul que celui qui enseigne), mais aussi pour nous apporter d'une certaine manière, des contenus plus théoriques (nous faisant parfois défaut), issus de la recherche en psychologie autour des pratiques enseignantes, des relations systémiques qui se mettent en place entre des enseignants et leurs élèves, ou encore sur la psychologie des enfants et adolescents... Nous avons souhaité que seuls des enseignants puissent y participer, sans intervention de personnels de direction ou d'administration afin de ne pas imposer de regard hiérarchique à nos échanges qui seraient ainsi peut-être moins spontanés et moins proches de la réalité de nos pratiques de métier.
  Modalité de mise en oeuvre
  La préparation d'une séance: La rencontre des 3 pilotes enseignantes au collège, sur leur temps personnel pour organiser l'information aux collègues, et surtout la préparation des séances de réflexion. Les collègues s'inscrivent selon leur intérêt à la séance prévue (feuille affichée en salle des professeurs) suite à un courrier qui leur a été envoyé environ deux semaines au préalable, leur indiquant la thématique retenue. Un contrat de confiance a été construit entre nous dès la première rencontre afin de donner un cadre clair et sécurisant à nos échanges qui doivent rester professionnels avant tout, et nous permettre de prendre du recul sur nos gestes professionnels. Le « déroulement type » d'une séance: 1) Rappel concernant le contrat de confiance qui nous lie 2) Visionnage d'une première vidéo sélectionnée au préalable sur le site néopass@action et en rapport avec le thème de la séance. Un jeune professeur est filmé lors d'un cours et dans une situation spécifique au métier d'enseignant qui semble poser problème ou le mettre en difficulté. 3) Un débat s'engage alors autour de ce que l'on vient de voir : des critiques positives et/ou négatives des pratiques de cet enseignant(e) sont émises au sein du groupe et débattues . La vidéo extraite du site de l'IFE sert ainsi de « déclencheur » à l'analyse de nos propres problèmes de métier tout en créant une distance protectrice, car la personne « analysée » n'est ni nous-mêmes ni un collègue de travail mais un autre qu'on ne connaît pas et que l'on ne fréquente pas dans l'établissement. Cette distanciation nous permet de ne pas être dans l'affect ni dans le jugement de nos pairs. En effet le groupe de réflexion sur les pratiques professionnelles ne peut et ne doit pas s'apparenter à une thérapie de groupe. 4) Un bilan est fait en toute fin de séance afin de récapituler quels sont les 3 ou 4 points qui ont fait consensus ou alors qui ont suscité le débat et qui pourraient nous servir de base à des évolutions dans les manières de faire cours et d'agir au sein de nos classes à l'avenir.
  Trois ressources ou points d'appui
  - L'utilisation du site néopass@ction, passerelle entre pratique pédagogique concrète et recherche en pédagogie. - La collaboration et le soutien de Monsieur Picard, rencontré lors de colloques. - La participation du conseiller d'orientation psychologue qui enrichit notre réflexion d'apports plus théoriques.
  Difficultés rencontrées
  - Trouver un créneau horaire sur le temps personnel, commun à tous et suffisamment long - Parvenir à faire durer le groupe de réflexion dans la durée en renouvelant les thématiques abordées et en nourrissant davantage la réflexion par des apports issus de la recherche - Aller davantage dans la controverse entre collègues autour de nos difficultés de métier afin de toucher le cœur de nos problèmes
  Moyens mobilisés
  La direction a accepté de nous libérer un créneau horaire en fin de semaine où personne n'a cours (le vendredi de 16h30 à 18h). Nous nous réunissons en moyenne une fois par mois (un peu moins durant les périodes, moins propices, de conseils de classe) - Temps de préparation investi par les enseignantes pilotes du projet(Mmes DURUPTHY, PASSAQUI et STREHL) hors temps dû par leur service d'enseignement - Temps personnel investi par les enseignants participant au groupe, à raison d'une heure et demi par mois - Temps personnel investi pour mettre en place des co-observations - Obtention d'un créneau libre à l'emploi du temps commun à toute l'équipe enseignante - Mise à disposition d'une salle de l'établissement pour se réunir
  Partenariat et contenu du partenariat
  -
  Liens éventuels avec la Recherche
  - Colloque sur l'éducation prioritaire, Poitiers, 2012 : naissance d'une collaboration avec le chercheur Patrick Picard, directeur du centre Alain Savary à Lyon. A cette occasion nous avons découvert le travail réalisé par l'IFE autour du site Néopass@ction, qui est consacré aux problématiques du métier d'enseignant. Un partenariat a alors été lancé par Mme Santi, chargée de mission auprès de Monsieur le Recteur de l'Académie de Besançon en lien avec l'IFE, par l'intermédiaire de M. Picard. -Formation de formateurs néopass@ction, Lyon, mars 2013: restitution de notre expérience et échanges avec des formateurs, des conseillers pédagogiques de diverses académies et des chercheurs de l'Ifé notamment. - Intervention lors de la journée académique Education prioritaire "Une année de travail enseignants EP et chercheurs", Montbéliard, mai 2013 - Venue de Monsieur Picard au groupe d'échanges de pratiques - Contact avec Mme Céline Blanes-Maestre, doctorante rédigeant une thèse sur la vidéo-formation et la médiation humaine sous la direction de Luc Ria - Rédaction d'un article qui sera prochainement publié pour le site du Café Pédagogique.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Indicateurs chiffrés: - Établissement né de la fusion récente de deux collèges d'un quartier classé en Zone Urbaine Sensible - 480 élèves dont 75,7% de CSP défavorisées et 13% de CSP moyennement défavorisées - Collège situé au sein d'un réseau Eclair de 1770 élèves Climat de l'établissement durant l'année scolaire 2013: - problèmes de discipline: augmentation inquiétante des exclusions de cours (plus de 1500 en 2012-2013, accumulation des retards par certains élèves, perte d'autorité des adultes du collège et sentiment d'impunité des élèves...) - difficulté à faire cours dans des classes de plus en plus agitées - équipe d'enseignants motivés et soudés mais isolés et peu formés face à des problèmes de métier communs
  Documents
 
Titre Présentation synthétique du groupe de réflexion sur les pratiques professionnelles des enseignants du collège Lou Blazer
Condensé Face au climat d'établissement délétère, les enseignants s'unissent pour dépasser isolement, impuissance ou démotivation et construisent, au sein d'un groupe de réflexion, des démarches pédagogiques, nées du partage d'expérience et d'apports théoriques répondant à leurs problèmes de métier.
URL http://prezi.com/zjwvldp54sui/?utm_campaign=share&utm_medium=copy
Type diaporama

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Indicateurs chiffrés : le groupe se renouvelle en fonction des thèmes, mais garde un effectif constant de quinze à vingt enseignants. Nous avons diffusé une fiche d'évaluation de notre groupe d'échange de pratiques professionnelles auprès de tous les collègues y ayant participé au moins une fois, fiche qui a permis d'en dresser un bilan positif.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : -
  Sur les pratiques des enseignants : Adoption de démarches efficaces déjà testées par tel ou tel collègue grâce au partage d'expérience. Prise de recul sur les postures d'enseignant propres à chacun par la co-observation et ouverture à d'autres choix professionnels possibles. Élaboration de nouvelles stratégies communes à l'équipe enseignante pour plus de cohésion et d'efficience (démarches communes de prise en charge de la classe à son entrée et de la mise au travail).
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Les relations avec la direction se sont apaisées et il est plus aisé de travailler ensemble. Les relations professionnelles en salle des professeurs sont plus franches et plus détendues : nous n'hésitons plus à nous ouvrir aux autres de nos difficultés. Développement des co-observations et co-interventions, Mise en place de projets en communs, mise en place par certains enseignants du groupe et des CPE d' un protocole d'éviction et d'un protocole de gestion des retards nés au sein du groupe de réflexion.
  Sur l'école / l'établissement : Le climat est plus serein dans les cours mais aussi dans les couloirs : les élèves ont senti un changement de cap à la rentrée 2013 grâce à la mise en place d'une salle d'éviction et du protocole sur les retards.
  Plus généralement, sur l'environnement Sollicitation de Monsieur Roch, IEN à Montbéliard, qui a reconnu l'intérêt de notre démarche et a permis l'ouverture récente de notre groupe aux enseignants des écoles primaires du réseau.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
GRENOBLE
EVALUATION UNIQUEMENT PAR COMPETENCES EN CLASSE DE 6EME (label 2017)
GRENOBLE
Prof Plus : du co-enseignement à l'enseignement explicite (label 2017)
GRENOBLE
Lire et Ecrire pour Marcher (label 2017 1D)
GRENOBLE
En Quête de Mémoires (label 2017 1D)
GRENOBLE
DESSINE MOI NOTRE ENTREPRISE (label 2017)
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
Apprentissages en espace et en mouvements avec le numérique-2017B
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
LILLE
# Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne 2017A
Contexte