Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1277 fois

 

Recherche action sur l’enseignement de la Numération et la résolution de Problème.

(Expérimentation terminée)
 

Ecole élémentaire Guy de Maupassant

AVENUE DU PRESIDENT ALLENDE , 76380 CANTELEU
Site : http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article253
Auteur : Bruno CARCA
Mél : ce.0763207Y@ac-rouen.fr
  Il s'agit de permettre une réflexion approfondie sur la construction numérique, de donner une plus grande cohérence a l’action de l’équipe pédagogique (programmation d’école, fabrication d’outils, analyse des pratiques de classe) et d'améliorer la liaison GS / CP. Dans un deuxième temps, le projet évolue sur la résolution de problème. #recherche

  Plus-value de l'action
  -
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Les enfants de l’école élémentaire et de Grande Section de Maternelle du groupe Maupassant Canteleu (en RRS).
  A l'origine
  VOLET ACTIVITÉS NUMÉRIQUES : Nombreuses difficultés rencontrées lors des différentes étapes de la construction du nombre à tous les niveaux. Questionnement des enseignants. Difficultés récurrentes au niveau des évaluations. VOLET RÉSOLUTION DE PROBLÈME : - Inhibition et appréhension face à la résolution de problèmes. Les enfants préfèrent ne pas faire que de se mettre en situation d'échec. - Nombre important d'enfants qui n'osent pas se lancer dans l'activité de recherche. - Absence de stratégie de recherche. - Difficultés dans la sélection d'informations et la compréhension de l'énoncé (contexte de la situation problèmes, vocabulaire...), d'autant plus que l'école se situe en RRS.
  Objectifs poursuivis
  VOLET ACTIVITÉS NUMÉRIQUES : Harmonisation des approches, du langage, des outils pour l’enseignement de la numération. Formation collaborative à la didactique de la numération. VOLET RÉSOLUTION DE PROBLÈME : - Former des enfants-chercheurs : apprendre à chercher. - Établir une progression d'école sur la résolution de problèmes. - Changer de paradigme culturel : entrée dans une culture de recherche (opposée à la page blanche car on ne « sait pas »). Cet objectif implique autant les enseignants que les élèves. - Permettre un engagement spontané et décomplexé des enfants dans une situation problème. - Permettre aux élèves de se construire une représentation de ce qu'est un problème et de ce que le maître attend dans ce type d'activité.
  Description
  -
  Modalité de mise en oeuvre
  - Réunions de travail inter cycle et intra cycle avec le chercheur. - Travaux de préparation (séquences, exercices) des membres de l’équipe. - Visite du chercheur dans les classes au moment de la mise en place d’approches ou de dispositifs conçus lors des réunions de travail. - Séquences en classe dédiées. - Observation dans les classes d’enseignant des autres niveaux. CALENDRIER PRÉVU : Novembre : 1ère réunion de travail inter cycles de 3 heures. Organisation de l’action innovante pour cette année : axes de travail privilégiés, programme des travaux, calendrier des actions (réunions de travail, visites de classe de l’enseignant chercheur et des enseignants, préparation de séances et d’exercices…), modalités d’évaluation. Pour les heures restantes, réunions de travail inter cycles ou intra cycle (au moins une à chaque période entre les vacances).
  Trois ressources ou points d'appui
  1) Les nombreuses réunions de travail de toute l’équipe pédagogique ou par cycle avec l’enseignant chercheur ont été des moments importants pour : - une mise au point sur la didactique de la numération (les pièges de la numération orale et de la numération écrite et de leur usage concomitant, l’explicitation des objectifs, la réflexion sur la progressivité des apprentissages, l’harmonisation du lexique, l’analyse des supports utilisés type manuel ou fichier…). Un regard plus expert est maintenant porté sur la numération et ses enjeux. - des analyses des démarches engagées, des outils construits (travail avec les doigts en CP, fabrication d’un matériel de numération avec des bâtonnets commun à tous les niveaux, utilisation privilégiée des Unités de Numération tant à l’écrit qu’à l’oral, fabrication d’un protocole d’évaluation…). 2) Les débriefings suite aux visites dans les classes de l’enseignant chercheur qui ont permis une analyse des pratiques. 3) Les évaluations construites et leur passation.
  Difficultés rencontrées
  1) Manque de temps individuel pour les enfants qui ont besoin de soutien. 2) Les enfants de Grande Section présentent un déficit important du schéma corporel et de la maîtrise de l’espace. 3) Deux des cinq classes de cycle 3 ont eues plusieurs enseignants dans l’année (un congé maternité pour une classe et 4 référents dans l’année pour l’autre classe). Le travail avec ces groupes a été difficile.
  Moyens mobilisés
  - L’équipe pédagogique de l’école Maupassant élémentaire Canteleu , y compris les membres du RASED rattachés à l’école. - Moyens de remplacement (pour décharger les enseignants en observation). - 12 heures de réunion pour le travail avec l’enseignant chercheur. - Les deux enseignantes de GS de l’école élémentaire Maupassant Canteleu.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Université de Rouen.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Mme Catherine HOUDEMENT, enseignant chercheur à l’ESPE de Rouen.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  VOLET ACTIVITÉS NUMÉRIQUES : * LES EFFETS ATTENDUS : - Amélioration de l’expertise et des connaissances didactiques sur la numération. - Gestion facilitée des difficultés de l’apprentissage numérique. - Mise en place de bases stabilisées qui permettent un apprentissage plus fluide de la numération. - Meilleure cohérence de l’enseignement de la numération au sein du groupe scolaire. * LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS : - Résultats aux évaluations nationales et départementales. VOLET RÉSOLUTION DE PROBLÈME : * LES EFFETS ATTENDUS : - Amélioration de l’expertise dans la résolution de problèmes. - Engagement de l'élève dans une recherche par des procédures qui, même si elles ne sont pas expertes, lui permettent de démarrer la résolution et de produire des premiers résultats qu'ils puissent évaluer. - Analyse plus fine des difficultés liées à la résolution de problèmes et remédiation plus pertinente. - Pour les enseignants faire évoluer leur pratique pédagogique (oser les mises en commun…). - Meilleur cohérence du travail sur la résolution de problèmes au sein de l’école. - Renforcement des aptitudes au travail en équipe. - Prise en compte des futurs cycles. - Renforcement de la liaison inter niveaux. * LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS : - Meilleur engagement de l'enfant la démarche de recherche (moins de blocage face à la tâche). - Amélioration des résultats aux évaluations nationales et départementales. - Meilleure prise en compte des difficultés individuelles.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Un protocole d’évaluation a été construit par l’équipe de cycle 2 (GS, CP et CE1) qui a permis aux enseignants d’affiner leurs constats. Ces évaluations ont permis de prendre plus en compte l’individuel que le collectif. Les compétences évaluées ont été précisément ciblées (oral ou écrit, codage ou décodage…). Ces évaluations s’avèrent un outil précieux pour la mise en place du soutien des élèves en difficultés, mais aussi pour la progressivité d’une classe à l’autre. Par contre, elles ne sont pas un indicateur pour évaluer l’évolution des résultats des élèves, car il n’y a pas de bilan de référence. Les résultats aux évaluations nationales CE1 et CM2 qui n’ont pas fait l’objet de remontée nationale ne permettent pas également d’objectiver un effet de l’action sur les résultats des enfants. L’année prochaine, les résultats comparés des enfants à l’évaluation interne d’une année sur l’autre donneront un indicateur exploitable. Le travail d’analyse de séances effectué lors des réunions de travail ou de bilans suite à des visites de classe de l’enseignant chercheur a été un outil d’évaluation pour les enseignants quant à la pertinence des situations proposées.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les constats sont difficiles à la fin de cette première année. Un outil de référence est maintenant construit qui donnera plus de lisibilité l’année prochaine. Les taux de réussite aux évaluations Nationales CE1 en numération : 2012 : 60% 2013 : 80% En l’absence de résultats étalonnés, il est hasardeux de tirer des conclusions de la différence de 20% entre 2012 et 2013. Les cohortes d’enfants étant très différentes. Cependant, au début de l’année 2013/2014, les enseignants de CP, CE1 et CE2 constatent des acquis solides. Les taux de réussite aux évaluations Nationales CM2 en numération : 2012 :50 % 2013 : 43 % Voir constat 3 du paragraphe : difficultés rencontrées.
  Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants ont optimisé leurs pratiques en prenant conscience des pièges inhérents aux syntaxes très différentes de la numération écrite et de la numération orale. Ils sont vigilants à ne pas induire des conceptions erronées. Les objectifs d’apprentissage sont clairement identifiés et explicités : travail de l’oral ou de l’écrit, activité de codage ou de décodage… Les enseignants ont développé leur regard critique sur les manuels et les fichiers. Attention portée aux différents supports et matériels utilisés pour ne pas introduire d’éléments qui parasitent l’activité des enfants mais aussi pour permettre de faire des liens.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Avec cette action, le travail d’équipe s’est développé : - par l’analyse en équipe des pratiques, des supports ; - le choix d’un matériel de numération commun : bâtonnets ; - l’adoption d’une posture de recherche commune : l’utilisation des Unités de Numération ; - la construction d’un protocole d’évaluation et son analyse.
  Sur l'école / l'établissement : Progression : Liaison (mat élémentaire, cycle 2/cycle 3); Travail avec le RASED.
  Plus généralement, sur l'environnement -




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte