Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 18012 fois

 

Classe maternelle expérimentale en ZEP : Combattre l'échec scolaire; de l'épanouissement individuel à l'éveil social - Mars 2013

(Expérimentation terminée)
 

Ecole maternelle publique Jean Lurcat

8 RUE JEAN PERRIN , 92230 GENNEVILLIERS
Site : https://vimeo.com/40243793
Auteur : Céline Alvarez
Mél : classegennevilliers@gmail.com
  Si l'enfant, en maternelle, est accueilli au sein d'un environnement matériel et humain dans lequel il peut être actif et suivre les intérêts si particuliers de sa tranche d’âge - comme le mouvement, le langage, l’ordre, le raffinement sensoriel et le développement social - il développe alors autonomie, concentration, confiance en soi, ainsi que de grandes compétences intellectuelles et sociales. L'enfant devient alors capable d’assimiler, avec facilité et enthousiasme, la culture environnante qui s'offre à lui. Lire, écrire, ou comprendre les concepts clés des mathématiques deviennent alors des conquêtes rapides et heureuses. Et parce que l’enfant a l’opportunité de s’épanouir individuellement, il s’épanouit socialement. C’est le point de départ d’une nouvelle démarche pédagogique qu’indique ici Maria Montessori, et c’est le chemin que l’enseignante a décidé de suivre : tout organiser dans la classe pour répondre aux besoins et aux intérêts des enfants âgés de 3 à 6 ans, en proposant : tout le matériel étalonné par Maria Montessori, les trois niveaux d’âges (PS-MS-GS), des cycles de concentration non interrompus par des récréations (afin de contribuer au développement des fonctions exécutives). Pour mesurer l’impact de l’expérimentation, deux psychologues du CNRS de Grenoble ont fait passé des tests étalonnés aux enfants, en début d’année et en fin d’année. Les résultats ont révélé des progressions extrêmement intéressantes. Les enfants progressent globalement bien plus vite que la norme.

  Plus-value de l'action
  1- L'épanouissement global des enfants (moteur, affectif, social, intellectuel) 2-Une entrée dans la lecture constatée pour tous, spontanée, naturelle, rapide et enthousiaste, dans un environnement familial où la lecture n'a pas vraiment de place. 3- La répercussion très positive de l'expérimentation dans les familles, puisque les enfants, nourris par un travail adapté à leurs besoins, ont acquis une certaine auto-discipline étonnante et un grand sens social. Les parents revendiquent avoir beaucoup moins de conflits à la maison. Les familles s'estiment privilégiées de voir leurs enfants s'épanouir de la sorte. Les angoisses de certains parents face à l'école ont totalement disparu. 4- Sur les bases de la collaboration, de l’entraide, du respect, et de la satisfaction de besoins individuels premiers, cette pédagogie permet aux enfants de vivre ensemble, de faire l’expérience d’une vraie cohésion sociale.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  27 enfants : - 4 enfants de Petite Section - 9 enfants de Moyenne Section - 14 enfants de Grande Section
  A l'origine
  Les chiffres alarmants du nombre d'enfants en très grandes difficultés scolaires à la sortie du CM2 - plus d’un enfant sur trois est en grande difficulté ou n’a que des acquis fragiles en lecture, écriture et calcul; ainsi que le taux élevé d'illettrisme en 6ème, et le déterminisme social pointé par le dernier rapport PISA.
  Objectifs poursuivis
  En ouvrant une classe délivrant une pédagogie innovante, basée sur les travaux du Dr M. Montessori, en Zone d’Education Prioritaire, les objectifs étaient alors de montrer une réduction possible significative de l'échec scolaire et une augmentation du bien-être des enfants à l’école, en offrant un environnement qui réponde aux besoins et aux vifs intérêts de l’enfant âgé de 3 à 6 ans. Mais également, prévenir la violence en milieu scolaire par l'éveil social : la coopération, le tutorat et l'entraide sont les piliers du dispositif.
  Description
  Le travail individuel ou en tout petit groupe tout au long de la journée, permet à l’enseignant de s’adapter aux rythmes et aux personnalités de chaque enfant, de cibler les besoins spécifiques, d’y répondre, et ainsi d’éviter les situations d’échec. En offrant une approche sensorielle et toujours concrète via un matériel pédagogique spécifique, le dispositif développe chez les enfants le plaisir d’apprendre, l’estime de soi, la confiance en soi, et l’autonomie. L’enseignante n’observe pas de compétition entre les enfants, mais une émulation de groupe encouragée par la mixité des âges (3, 4 et 5 ans) qui invite par ailleurs naturellement les enfants à collaborer et à s’entraider spontanément. Un système de tutorat s'installe entre les enfants de niveaux différents. Le bien-être des enfants à l’école est considérablement amélioré par une dynamique collective vertueuse non violente respectueuse des différences de chacun. Grâce à une préparation sensorielle progressive, le programme propose l’acquisition de compétences ambitieuses, dans chaque domaine, notamment : - En langage, la possibilité est offerte à l’enfant d’enrichir considérablement son langage oral, de développer une conscience phonémique dès 3 ans par des jeux sensoriels très concrets, d’entrer dans l’écriture et la lecture dès que l’intérêt se manifeste, d’analyser une phrase - de façon sensorielle - d’un point de vue grammatical dès 5 ans; - En mathématiques, l’enfant peut réaliser - toujours de façon sensorielle et concrète, grâce à un matériel pédagogique spécifique - les quatre opérations, compter jusqu’à plus de 1000, lire et écrire les grands nombres, mémoriser les tables des opérations pour aller vers le calcul mental, tout ceci en manipulant les grands concepts mathématiques comme la notion d’unité, et la numération de position de notre système décimal; Le programme offre par ailleurs une préparation indirecte à la Géométrie plane, à la Géométrie dans l’espace, à la Géographie, à la Botanique et à la Musique. Grâce à des activités quotidiennes de jeux de rôles sur les relations sociales et la mise en œuvre de règles, les enfants apprennent les premiers codes culturels de collectivité et de société.
  Modalité de mise en oeuvre
  - La classe offre tout le matériel sensoriel breveté Montessori, - Le groupe-classe est composé des trois niveaux de la maternelle pour favoriser le développement social, - L'enseignante a reçu un complément de formation d'un an à la pédagogie Montessori, et est assistée à temps complet par une assistante également formée à cette pédagogie, - Les enfants ont un cycle quotidien d’activités variées ininterrompues de 2h30 à 3h (matin et après-midi), travaillent individuellement ou par petits groupes, de façon autonome, et en libre choix - L’organisation permet aux enfants la liberté de mouvement et de déplacement au sein de la classe, dans le respect des règles - Le suivi de l'évolution des enfants est quotidien et totalement personnalisé
  Trois ressources ou points d'appui
  -
  Difficultés rencontrées
  -
  Moyens mobilisés
  - Aménagement de la classe, et du matériel pédagogique - La formation de l’enseignante et de l’assistante
  Partenariat et contenu du partenariat
  -
  Liens éventuels avec la Recherche
  Les résultats des recherches actuelles dans le domaine des neurosciences et de la psychologie cognitive mettent en lumière la cohérence entre la proposition pédagogique de Gennevilliers et le fonctionnement du cerveau de l'enfant. L'expérimentation a donc naturellement suscité l'intérêt de chercheurs, avec lesquels l'enseignante souhaite travailler dans le but de créer un dialogue entre recherche scientifique et recherche pédagogique. Adèle Diamond - Professeur en neurosciences cognitives développementales à l’université de British Columbia - qui s'intéresse aux programmes éducatifs favorisant le développement des fonctions exécutives, a exprimé son intérêt pour l'expérimentation de Gennevilliers, et, nous souhaitons, en collaboration avec elle et ses collègues français, établir une étude sur les apports cognitifs qui favorisent les apprentissages dans ce dispositif. Par ailleurs, l’objectif est d’obtenir une évaluation scientifique de compétences plus sociales - ainsi que du bien-être (estime de soi, confiance en soi) - afin de mesurer l’impact en terme de prévention de la violence, par le biais de la Délégation ministérielle «Prévention et lutte contre les violences en milieu scolaire».
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Pour l'année scolaire 2011-12, plusieurs dimensions cognitives et compétences ont été testées via une étude longitudinale réalisée par l'association AGIR POUR L'ECOLE. Pour cette année scolaire 2012-13, les enfants devraient passer de nouveaux tests en fin d'année. Les tests ont souligné des progressions beaucoup pus rapides que la norme, en mémoire, en précision occulo-motrice, en arithmétique, en conscience phonémique, en raisonnement conceptuel et en lecture. En septembre 2012, 13 enfants sur 14 de GS étaient lecteurs et 4 enfants sur 10 de MS également. Les tests en : mémoire, raisonnement conceptuel, arithmétique, et devinettes, indiquent que 74% des enfants ont amélioré leur position en mois de développement par rapport à la norme : Dont 28 %, qui avaient un retard de plusieurs mois voire de plusieurs années par rapport à la norme, ont, non seulement rattrapé la norme, mais l’ont dépassée. Par exemple, en novembre, S. avait un écart négatif à la norme en mémoire de 28 mois (-28) et en juin, obtenait un écart positif à la norme de 8 mois (+8). En 6 mois, cet enfant a donc eu une progression en mémoire de 3 ans. Dont 29%, qui avaient un écart négatif par rapport à la norme ont réduit cet écart, souvent de façon importante. Un enfant qui, par exemple, avait en décembre un écart négatif à la norme de 23 mois (-23) en raisonnement conceptuel, réduisait en juin cet écart à un mois seulement (-1). En 6 mois, cet enfant a rattrapé un retard de 2 ans et n’a plus qu’un mois d’écart avec la norme. Dont 17%, qui avaient un écart déjà positif par rapport à la norme, ont augmenté cet écart, souvent de façon importante. Un enfant qui, par exemple, avait en décembre un écart positif à la norme de 17 mois (+17) en mémoire, augmentait, en juin, cet écart à 41 mois (+41). En 6 mois, cet enfant a augmenté de 2 ans son écart positif à la norme et obtient maintenant presque 4 ans d'avance à la norme.
  Documents
 
Titre Reportage vidéo après 5 mois d'expérimentation
Condensé Reportage vidéo après 5 mois de travail en classe. Mot de passe : montessori92
URL https://vimeo.com/40243793
Type vidéo

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Afin de mesurer les effets de la méthode sur les enfants, l’association Agir Pour l’Ecole a financé un suivi de tests scientifiques étalonnés et réalisés par des psychologues du CNRS de Grenoble. Un pré-test a été effectué en novembre 2011 et un post-test en juin 2012.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Après seulement un an (septembre 2011 - juin 2012), 9 enfants sur 14 de Moyenne Section et 1 enfant de Petite Section sont entrés spontanément dans la lecture - certains lisaient même des livres aux plus petits. Les tests que les enfants ont passés en juin 2012 le confirment : les enfants lecteurs de Moyenne Section ont un niveau de lecture de janvier de CP. Aujourd'hui, en décembre 2012, les MS sont devenus GS et 13 enfants sur 14 sont maintenant lecteurs. Les PS sont devenus des MS et sont maintenant 3 lecteurs sur 9. Les grands lisent maintenant des livres au plus petits de la classe. Extraits du rapport des tests passés par des psychologues du CNRS de Grenoble : «Tous les élèves, sauf un, progressent plus vite que la norme, beaucoup connaissent des progressions très importantes. L’élève qui ne progresse pas par rapport à la norme est celui qui a été le plus absent dans l’année.» «En moyenne, en conscience phonologique, les enfants sont très au dessus de la norme.» «57% des enfants de Moyenne Section dépassent le score d’alerte de janvier de CP.» «La précision visuo-motrice apparaît très en avance par rapport à la norme.» «En mémoire de court terme, les progrès sont très importants.» Les tests ont souligné le développement d’une mémoire étonnante (qui est un des principaux prédicteur de la réussite scolaire), et une progression plus rapide que la moyenne en précision occulo-motrice, en arithmétique, en conscience phonémique, en raisonnement conceptuel et en lecture. Les parents, bien que sceptiques en septembre 2011 en découvrant que leur enfant serait dans une classe très différente des autres, sont maintenant de fervents défenseurs du travail mené auprès de leurs enfants dans le cadre de l’expérimentation. En effet, les familles ont rapidement noté chez leur enfant une capacité nouvelle à se concentrer, une autonomie importante, un grand sens social, et une certaine discipline que les enfants ne manifestaient pas auparavant.
  Sur les pratiques des enseignants : La classe expérimentale a été accueillie au sein d'une école à fonctionnement traditionnel. Des concertations pédagogiques ont lieu avec les enseignants de l'école afin de réaliser des échanges de pratiques.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : -
  Sur l'école / l'établissement : -
  Plus généralement, sur l'environnement Très bonnes relations avec les parents, qui sont très positivement touchés par les résultats qu'ils observent sur leurs enfants.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
NANCY-METZ
P.A.C.T.E. Pédagogie Active / Compétences / Travail en Equipe (lycée)
NANCY-METZ
Enseignement d’Exploration « Histoire, Culture et Ecriture » : le patrimoine messin
NANCY-METZ
Enseignement d’Exploration MCS (Méthode et Culture Scientifique) : Fusion des enseignements MPS et SL
NANCY-METZ
« Le Sânon » : la rivière, une ressource à préserver
NANCY-METZ
2nde de détermination professionnelle énergétique
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
Apprentissages en espace et en mouvements avec le numérique-2017B
LILLE
# Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne 2017A
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte