Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1794 fois

 

projet PAROLES (PARcOurs de LittératurES)

(Expérimentation terminée)
 

Lycée pilote innovant International

, 86130 JAUNAY CLAN
Site : http://www.lp2i-poitiers.fr/
Auteur : équipe de Lettres et Langues du LP2I
Mél : mathilde-flora.barjolle@ac-poitiers.fr
  *Mise en place en classe de Première L, à partir de la rentrée 2011, d’un ensemble cohérent de 4 heures de littératures française et étrangères afin de développer la culture littéraire et le goût de la lecture des élèves. *L’ambition est de tisser des liens entre les différents univers littéraires étudiés, de faire bénéficier à chaque élève d’un enseignement de littératures étrangères au pluriel et de proposer un itinéraire qui, sur l’année, lui ouvre des perspectives et des imaginaires dans leur diversité linguistique et culturelle.

  Plus-value de l'action
  -
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  *38 élèves de Première L tous anglicistes et 27 hispanistes, 5 germanistes, 6 autres (italien, chinois)
  A l'origine
  *• Un nouvel enseignement de littérature en langue étrangère qui incite à « croiser les regards, les œuvres et les langues ». * *• Deux nouveaux objets d’étude spécifiques à la classe de Première L, intitulés « vers un espace culturel européen : Renaissance et humanisme » et « les réécritures » qui invitent les professeurs de lettres à adopter une approche comparatiste des littératures. *• Parallèlement, un souhait commun d’éviter une forme d’émiettement, de juxtaposition de deux cours de littérature française et étrangère de courte durée (2 heures par semaine chacun). *• La poursuite des projets interdisciplinaires organisés en classe de Seconde dans l’établissement.
  Objectifs poursuivis
  *Objectifs : * *Donner une cohérence aux deux enseignements grâce à une approche comparatiste des littératures : il s’agit d’élargir le champ des références culturelles des élèves, de mettre en évidence des domaines d’influence et de confluence et de leur faire découvrir, à partir de textes littéraires de divers genres, des mouvements culturels et artistiques d’ampleur européenne, voire internationale. * *C’est aussi l’occasion de réaliser un enseignement partagé d’Histoire des arts en travaillant notamment sur la peinture, la musique et des adaptations cinématographiques. * *L’objectif est donc de créer des jeux d’échos, de correspondances entre les deux enseignements, d’amener les élèves à mobiliser les compétences acquises dans des matières et des langues différentes pour en user conjointement.
  Description
  *Construction d’un parcours commun à travers des semestres thématiques qui s’appuient sur les questions traitées tant en cours de littérature française qu’étrangère. *Le choix des œuvres étudiées en littérature française s'inscrit dans les contraintes du programme tout en étant clairement lié aux problématiques abordées dans les différents cours de littérature étrangère. *De même, les enseignants de langues ont choisi des œuvres liées aux objets d’étude du programme de français.
  Modalité de mise en oeuvre
  *• Premier semestre : partir d’une époque et d’un genre (la poésie de la Renaissance) et étudier les jeux de réponses entre des œuvres de différentes langues (de Roméo et Juliette au Chevalier d’Olmedo de Lope de Vega), en voir les sources communes (antiques, italiennes), les jeux d’influence, de dialogue, de reprise parodique. *Pour ce premier objet d’étude, il s’agit avant tout de « réfléchir sur les sources antiques de la culture européenne » et « de découvrir les racines communes des représentations et des valeurs qui transcendent la diversité des langues et des États » comme nous y incitent les programmes de Français de Première L. * *• Second semestre : partir d’un mouvement culturel, le romantisme, en explorant des pistes spécifiques à chaque ère culturelle (le fantastique hispano-américain par exemple) et aller jusqu’à l’analyse d’une œuvre commune, étudiée en cours de français en traduction et par extraits en littérature étrangère (Faust, La Recherche de l'Absolu, Frankenstein, L’homme au sable), en l’envisageant comme un mythe littéraire. *Pour ce second objet d'étude, il s'agit « de faire réfléchir les élèves sur la création littéraire en l'abordant sous l'angle des relations de reprise et de variation par rapport aux œuvres, aux formes et aux codes d'une tradition dont elle hérite et dont elle joue. On leur fait ainsi prendre conscience du caractère relatif des notions d'originalité et de singularité stylistique, et du fait que l'écriture littéraire suppose des références et des modèles qui sont imités, déformés, transposés en fonction d'intentions, de situations et de contextes culturels nouveaux. » comme l'indiquent les programmes de Français de Première L. * * *Exemples d’activités proposées : • Dialogue entre l’œuvre originale et sa traduction • Confrontations de différentes traductions d’un même texte • Analyses critiques d’adaptations cinématographiques, d’extraits musicaux, de chansons, de ballets, de tableaux • Confrontation de mises en scène • Écritures d’invention dans les deux langues : écriture imitative, réactualisation, transposition théâtrale • Mise en voix, mise en espace de textes théâtraux et poétiques dans les deux langues avec production d’une vidéo ou d’un enregistrement radiophonique • Mise en place d’un carnet de lecteur de l’élève qui retrace son parcours personnel de lecture tant en littérature française qu’en littératures étrangères.
  Trois ressources ou points d'appui
  *- un séminaire sur enseignement de la littérature en traduction http://media.eduscol.education.fr/file/Formation_continue_enseignants/56/8/actes_oeuvres_en_traduction_109568.pdf * *-un document rédigé par Anne Vibert, Inspectrice Générale de Lettres portant sur le sujet-lecteur * *-échanges sur les stratégies pédagogiques et les contenus entre professeurs d’espagnol de différents établissements : http://fr.groups.yahoo.com/group/profs-d-espagnol/ et sites pédagogiques alimentés par des professeurs enseignant la littérature dans le cadre du système scolaire espagnol comme : http://www.materialesdelengua.org/LITERATURA/index_literatura.htm
  Difficultés rencontrées
  *Manque de temps pour mettre en place une collaboration étroite entre enseignants de Français et de Langues, pourtant clé de la réussite : ce projet pédagogique nécessite des temps de concertation fréquents (pour construire la séquence et produire des documents communs, évaluer les productions des élèves ainsi que les dispositifs) * *Ce projet nécessite des temps d’intervention conjointe en classe lors de la réalisation des projets : la coanimation d'un professeur de lettres et d'un professeur de langue, d’abord envisagée par les enseignants, n’a été possible que très ponctuellement lors des BAS (Besoins Approfondissements Soutiens) dispensés un jeudi après midi sur deux. Cependant, le caractère obligatoire de ces séances d'approfondissements pour les élèves de première L, pendant une plage horaire réservée à des soutiens ou approfondissements choisis personnellement par les élèves, constituait une difficulté. * *Difficulté à pérenniser un tel projet du fait du peu d’heures consacrées dans la répartition de la dotation horaire ; le risque étant que le projet se réduise à une collaboration entre uniquement deux disciplines : lettres et anglais.
  Moyens mobilisés
  *Les élèves de 1ère L suivent tous un semestre de littérature anglaise, suivi ou précédé d'un semestre de littérature allemande pour les germanophones ou de littérature hispanique pour les hispanophones. *Les 4 élèves chinois, quant à eux, suivent durant toute l'année scolaire les cours de littérature anglaise. *S’ajoutent à ces cours quelques heures de BAS, qui correspondent dans notre établissement, aux heures d’accompagnement personnalisé.
  Partenariat et contenu du partenariat
  -
  Liens éventuels avec la Recherche
  -
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  *Souhait d’un suivi par l’inspection de Langues et de Français, d’une expertise universitaire en matière de littératures comparées.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : *Acquisition d’une culture littéraire qui n’a pas de frontières : les élèves sont parvenus à tisser des liens entre les littératures, à percevoir les jeux d’échos, de résonances. Cela a été particulièrement visible lors du bac blanc de français : les analyses écrites comme orales sont plus fines et précises, les écritures d’inventions (écritures de sonnets notamment) nourries par une culture élargie. *Des progrès linguistiques liés à un attrait pour la littérature : certains se sont davantage intéressés au cours de langues, d’autres ont même fortifié leurs choix pour une des langues enseignées.
  Sur les pratiques des enseignants : *Les temps de concertation ont favorisé des échanges de pratiques (variété des pratiques pédagogiques et des modes d’enseignement) et une ouverture sur des œuvres françaises ou étrangères. *En d’autres termes, le projet a renforcé la dynamique pédagogique au sein de l’équipe.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : *Les quelques co-interventions nous ont conduits à prendre du recul sur nos pratiques, à en acquérir de nouvelles.
  Sur l'école / l'établissement : *Ce projet pédagogique souhaiterait davantage s’inscrire dans le projet d’établissement (ouverture internationale) et vise à développer son aspect culturel.
  Plus généralement, sur l'environnement -




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte