Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 2748 fois

 

Coopérer en classe de 6ème : pratiques d’élèves et d’enseignants 2017G

(expérimentation art.34)
 

Collège Joseph Sébastien Pons

2 RUE DIAZ , 66000 PERPIGNAN
Site : http://www.collegepons.fr/wordpress/
Auteur : Claire FERRANDIZ- Pascal GARNIER
Mél : ferrandiz@collegepons.fr ; garnier@collegepons.fr
  Depuis 2011 : une puis plusieurs classes de 6ème sont devenues le champ d’expérimentation d’une nouvelle forme éducative qui vise une prise en charge globale et positive de l’élève. Les cibles des compétences sociales et civiques et celle de la maitrise de la langue vont permettre à l’équipe pédagogique d’origine de la classe coopérative de réfléchir à leur pratiques pédagogiques au-delà du disciplinaire avec la mise en place d’outils (plan de travail, portfolio, point d’actualité etc....). Véritable laboratoire d’expérimentation des pratiques coopératives et au-delà du positionnement positif vis-à-vis de l’élève (co-enseignement, métacognition, évaluation sans notes), adaptées au contexte du collège, ces classes coopératives ont très vite donné des résultats sur les élèves, sur l’apaisement des tensions, sur la diminution de l’absentéisme.

  Plus-value de l'action
  - Une amélioration importante du climat scolaire grâce à un véritable apprentissage des compétences sociales et civiques au quotidien. - Une révision de l’organisation de l’équipe pédagogique : le professeur principal devient le coordonnateur des apprentissages.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  les 6 classes hétérogènes du niveau 6ème (120 élèves)
  A l'origine
  Force a été de constater qu’une organisation de classe traditionnelle de 6ème avec des moyens humains supplémentaires était inefficace pour les élèves en difficulté (au niveau des apprentissages et de la motivation) et n’améliorait pas le climat social de la classe. L’introduction d’éléments de la pédagogie coopérative sur cette classe a amené une forte amélioration de la mise au travail et du climat scolaire qui ont fait que nous avons voulu développer l’expérience sur 3 classes puis sur toutes les 6 classes hétérogènes du niveau 6ème.
  Objectifs poursuivis
  Prendre en charge les élèves de 6ème dans leur globalité en prenant appui sur la coopération élève-élève et enseignant-enseignant: 1) Se construire dans sa relation aux autres et le renforcement de l’estime de soi (mieux se connaître). 2) Permettre une personnalisation des apprentissages (individualisation du travail et coopération entre élèves). 3) Installer une coopération entre les enseignants (décloisonnement des disciplines) afin de coordonner des apprentissages des élèves.
  Description
  L’accueil des élèves se fait dans une structure ergonomique (salle dédiée, emploi du temps de type chrono biologique, l’aide aux devoirs en partie comprise dans l’emploi du temps) où l’on favorise un climat serein par des éléments choisis de la pédagogie coopérative (accueil, aide et entraide, responsabilités, conseil des élèves hebdomadaire, travail réflexif autour de l’identité, de la gestion des émotions et de la communication...). Des plans de travail interdisciplinaires personnalisés permettent, durant quatre heures par semaine, de travailler les compétences de manière spiralaire et de gérer la différenciation au travers des activités proposées (entrainement, découverte, compétences à valider une autre fois, 2 niveaux …). Il est également possible de programmer des aides plus spécifiques (fluence de lecture, ateliers dirigés, préparation des évaluations). L’engagement des élèves dans les apprentissages est favorisé par une posture réflexive qui prend appui sur un certains nombres d’outils et de pratiques : • le journal quotidien des apprentissages qui permet aux élèves de mettre par écrit les contenus des apprentissages qu’ils ont vu en cours • l’évaluation positive par compétences qui donne aux élèves les repères nécessaires pour agir sur leurs acquisitions • des séances « apprendre à apprendre » en lien avec les contenus d’enseignement qui montrent aux élèves l’importance de la métacognition, couplées avec une systématisation des gestes de mémorisation, mal maitrisés par les élèves • le portfolio personnel des apprentissages, recueil des progrès des élèves et élément important de communication avec les parents • des techniques d’enseignement explicite qui permettent de faciliter la secondarisation des apprentissages • Un travail important et régulier sur les émotions en lien à la fois avec les apprentissages et le rapport aux autres
  Modalité de mise en oeuvre
  En préambule : le vivre ensemble est considéré comme un pré-réquis aux apprentissages des élèves. L’amélioration des compétences sociales et civiques anime la réflexion et la posture des enseignants tout au long de la journée. Ces actions sont rendues possibles par l’engagement de toute l’équipe éducative autour des élèves (CPE, professeurs, assistants pédagogiques) et une organisation pédagogique spécifique (fonctionnement en binôme dans la mesure du possible sur les plans de travail) qui facilitent la communication et le travail interdisciplinaire. Une coordination des apprentissages par le professeur principal reste indispensable entre les professeurs pour favoriser le tissage de connaissances des élèves.
  Trois ressources ou points d'appui
  - Importance de la formation continue : sur la personnalisation des apprentissages, la prise en compte de l’hétérogénéité (Sylvain Connac), la prévention de la violence, (Daniel Favre), Entretiens pédagogiques d’Argelès-sur-Mer, gestion mentale. - Pilotage accompagnateur des chefs d’établissement
  Difficultés rencontrées
  - Une coordination structurée est indispensable pour harmoniser les 6 classes, faire le lien avec l’équipe de direction et favoriser la communication. - Les freins constatés pour intéresser d’autres collègues au développement de ce projet : - le partage des valeurs - la modification de la posture professionnelle des enseignants - la prise de conscience de la charge de travail initiale nécessaire
  Moyens mobilisés
  Ce projet a nécessité des moyens en terme horaires, humains et matériels. - Moyens horaires : o sur la DHG : chaque professeur principal a vu sa présence sur la classe augmentée par l’octroi de 3 ou 4 heures en plus de son horaire habituel afin de pouvoir assurer l’heure de conseil hebdomadaire ainsi que pouvoir participer à tous les plans de travail. Pour les 6 classes un total de 20h a donc été utilisé en plus. o Sur l’accompagnement éducatif : une heure par semaine d’aide aux devoirs a été donnée (le lundi en première heure) - Moyens humains : un assistant pédagogique a été affecté sur chaque classe de sixième à hauteur au minimum de la moitié de son service afin de pouvoir être présent à tous les accueils ainsi qu’à tous les plans de travail de la classe. - Moyens matériels : une salle est dédiée à chaque classe de sixième et équipée de casiers au fond de la salle (fabriqués par le collège) et de 3 ou 4 ordinateurs en réseau. Une salle du conseil a aussi été mise en place pour avoir une salle disposée en cercle en permanence. Des fournitures de classe ont également été achetées.
  Partenariat et contenu du partenariat
  aaaaa
  Liens éventuels avec la Recherche
  Les références bibliographiques : BUCHETON Dominique, SOULE Yves : L’atelier dirigé d’écriture au CP : une réponse à l’hétérogénéité des élèves, Paris : Delagrave, 2009 CARON Jacqueline : Quand revient Septembre : guide sur la gestion de classe participative, Montréal : Les Editions de la Chenelière, 1ère édition 1997. CARON Jacqueline : Apprivoiser les différences : guide sur la différenciation et la gestion des cycles, Montréal : Les Editions de la Chenelière, 2003. CONNAC Sylvain : Apprendre avec les pédagogies coopératives, Paris : ESF éditeur, 2009. CONNAC Sylvain : La personnalisation des apprentissages, Paris : ESF éditeur, 2012 DORE Louise, MICHAUD Nathalie, MUKARUGAGI Libérata : Le portfolio : évaluer pour apprendre, Montréal : Les Editions de la Chenelière, 2004. Parler et écrire pour penser, apprendre et se construire : l’écrit et l’oral réflexifs, sous la dir.de CHABANNE Jean-Charles, BUCHETON Dominique, Paris : Presses Universitaires de France, 2002. Travaux engagés : Ecrit de deuxième année Contacts/suivis par des chercheurs : Daniel FAVRE, Richard ETIENNE (suivi)
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Evaluation des élèves : Validation du palier 2 , Evaluation par compétences Evaluation du dispositif : à la fois sur des indicateurs de fonctionnement comme : le profil des élèves accueillis (résultats aux évaluations communes CM2 sur le secteur maths/français, nombre d’élèves accueillis, CSP, cas signalés dyslexie), le nombre de réunions bilan/nombre de mails échangés., le nombre de parents rencontrés lors des différentes réunions. Mais aussi sur des indicateurs de performance : comparaison résultats évaluation /résultats évaluation CM2 en cours d’année et suivi de cohorte sur les orientations en classe de 3ème, post-3ème , décrochages etc … (en se servant des 3 années précédentes de fonctionnement hors art 34
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Le projet est suivi par la CARDIE de l’académie de Montpellier depuis septembre 2011. Ce suivi a donné lieu à l’écriture d’un écrit réflexif de 2ème année en juin 2013. Depuis 2013, un accompagnement par le Professeur Richard Etienne a été mis en place pour aider à l’extension du projet au sein de l’établissement. Des évaluations internes sont faites régulièrement à partir des indicateurs de vie scolaire pour mesurer l’impact sur le vivre ensemble. Nous sommes en réflexion pour savoir comment mesurer l’impact que peut avoir ce type de dispositif en termes de plus-value sur les acquisitions scolaires des élèves.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : - Apaisement des tensions en classe (entre les élèves et entre les élèves et les professeurs) - Hausse de la représentativité et des actes de candidature des élèves aux instances démocratiques du collège : CA, CVC, CESC…. - Participation plus importante à l’AS ainsi qu’aux activités d’accompagnement éducatif.
  Sur les pratiques des enseignants : - Développement de compétences professionnelles très pointues : sur la pédagogie FREINET mais aussi BUCHETON (la maîtrise de la langue). - Modification de la posture professionnelle (accompagnement de l'élève). - Modification du rôle de CPE - • Prépondérance de la Médiation entre élèves. - • Education à la citoyenneté dans des situations réelles. - • Positionnement très clair en terme de sanction éducative. - • Régulation de la relation pédagogique.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : la coopération entre enseignants augmentation des réunions entre PP et réunions d’équipes relations plus efficientes avec les partenaires internes :CPE, COP, AS, Infirmière
  Sur l'école / l'établissement : le climat scolaire le vivre ensemble entre enseignant-élèves entre enseignant –enseignant et élèves-élèves
  Plus généralement, sur l'environnement L’apaisement des élèves facilite les relations et les invitations dans les différentes structures culturelles ou écologiques. L'image du collège tend à progresser.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
REUNION
2018E Collège Juliette Dodu. Courir pour la transition énergétique.
PARIS
2018G# Neurosciences et pédagogie : dynamique d’un territoire apprenant.
LILLE
# 2018 C - F - Une école sans classes, organisée en cycles, avec des espaces dédiés aux activités proposées
CAEN
J'intègre le dispositif "MTA pour les MTA" à l'école EMPU Henri Sellier à Colombelles 2018A
LILLE
# 2018 D - Apprendre ensemble et vivre ensemble : des collégiens s’engagent dans le projet de rénovation urbaine de leur lieu de vie.
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte