Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1549 fois

 

Faire agir pour faire apprendre : développer, évaluer et mutualiser des situations stimulantes d’apprentissage en classe de 2nde - mars 2013

(Expérimentation terminée)
 

Lycée polyvalent François Truffaut

RUE GEORGES POMPIDOU , 91072 BONDOUFLE CEDEX
Site : http://www.lyc-truffaut-bondoufle.ac-versailles.fr
Auteur : GIRES Natacha
Mél : natacha.gires@ac-versailles.fr
  Après avoir testé plusieurs dispositifs pour améliorer la motivation et l’engagement des élèves en s’appuyant sur la recherche en psychologie sociale et cognitive, il est apparu que la pédagogie mise en œuvre par l’enseignant durant son heure de cours est le levier principal de changement. Les apports du socioconstructivisme, des théories de l’apprentissage montrent que certaines manières de « faire cours » sont plus efficaces que d’autres. Notre projet est de développer, d’évaluer et de mutualiser des pratiques pédagogiques innovantes dans des classes de 2nde. L’idée est d’inventer et de tester des dispositifs stimulants d’apprentissage, qui rendent actifs les élèves en classe, en évaluant de scientifiquement leur efficacité.

  Plus-value de l'action
  A voir en fin d'année
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  2nde, les élèves des professeurs qui participent au projet : 4 classes dans un premier temps
  A l'origine
  Grâce au projet « S’engager pour réussir en 2nde », nous avons pu dégager depuis 2 ans un ensemble de dispositifs efficaces pour agir, en équipe, sur la motivation des élèves d’une classe. Les actions mises en œuvre pour gérer en équipe la classe fonctionnent plutôt bien, mais il nous semble que le levier de motivation principal reste la pédagogie utilisée par le professeur, durant son heure de cours. Or les bilans des pratiques des professeurs au lycée montrent souvent un grand conservatisme et une réflexion pédagogique timide : on enseigne « comme on nous a enseigné », sans parfois penser à évaluer l’efficacité de ces pratiques. Les programmes des différentes matières au lycée conseillent parfois de réfléchir aux méthodes pédagogiques utilisées, mais les indications restent extrêmement générales. De plus, la logique d’une équipe pédagogique autour d’un groupe-classe paraît être désormais moins d’actualité : les élèves de 2nde sont souvent dans des regroupements qui varient selon les matières. Nous sommes néanmoins toujours convaincus de l’utilité de travailler entre collègues autour de nos pratiques, de les analyser et de les évaluer de la manière la plus rationnelle possible. La solution que nous voulons tenter est celle de quitter l’échelle de la classe expérimentale pour celle d’un groupe de collègues, uni par l’utilisation de pratiques pédagogiques axées sur la motivation des élèves de 2nde : pédagogie socioconstructiviste, diversifiée, différenciée.
  Objectifs poursuivis
  - Améliorer la motivation personnelle des élèves pour qu’ils améliorent leurs résultats scolaires - Rendre l’élève acteur en cours et le faire progresser en terme d’autonomie - Personnaliser l’enseignement : penser des pratiques pédagogiques qui dégagent du temps pour s’adresser à chaque élève, afin de lui fixer des buts qui lui soient accessibles. - Évaluer quantitativement et qualitativement l’efficacité des dispositifs mis en œuvre dans les classes dans le cadre d’un groupe d’analyse de pratique entre collègues. - Mutualiser des pratiques pédagogiques, une fois qu’elles ont prouvé leur efficacité !
  Description
  Il s’agirait d’un groupe d’analyse, d’échange et d’évaluation des pratiques pédagogiques créées pour la classe de 2nde par les professeurs du groupe.
  Modalité de mise en oeuvre
  Un groupe de professeurs de différentes matières qui ont des élèves de 2nde, et qui souhaitent innover dans leur pédagogie pour agir sur la motivation des élèves, s’engagent à tester dans leurs classes des dispositifs pédagogiques innovants, à les présenter à leurs collègues, à les évaluer qualitativement et quantitativement. Les pratiques testées se situent dans les champs de la pédagogie différenciée (cours et évaluations), du travail de groupe, et des démarches socioconstructivistes. L’objectif est de faire agir les élèves en cours, afin qu’ils soient le plus possible dans des situations d’apprentissage quand ils sont en classe.
  Trois ressources ou points d'appui
  A voir en fin d'année
  Difficultés rencontrées
  A voir en fin d'année
  Moyens mobilisés
  - Des heures de réunion pour le groupe de professeurs - Un intervenant extérieur, de la Mission d’Appui aux Expérimentations de l’académie de Versailles, pour mener les réunions
  Partenariat et contenu du partenariat
  Projet soutenu par la Mission d’Appui aux Expérimentations de l’académie de Versailles
  Liens éventuels avec la Recherche
  Contact : Le projet sur la motivation dans une classe de 2nde était suivi par Fabien Fenouillet, professeur de psychologie cognitive à Paris X : nous comptons lui présenter aussi nos travaux. Références bibliographiques : - sur la motivation : BANDURA A. (2007). L’auto-efficacité. Le sentiment d’efficacité personnelle, De Boeck CHARLOT B. (1999) Le rapport au savoir en milieu populaire, Anthropos FAVRE D. (2010). Cessons de démotiver les élèves, 18 clés pour favoriser l’apprentissage, Dunod. LIEURY A., FENOUILLET F. (2006). Motivation et réussite scolaire, Dunod. VALLERAND R.J., THILL E. (1993). Introduction à la psychologie de la motivation, Québec, Vigot. - sur les pédagogies diversifiées, le travail de groupe : ALEXANDRE D. (2011) Les méthodes qui font réussir les élèves, ESF. BLIN J.F. et GALLAIS-DEULOFEU Cl. (2004) Classes difficiles, des outils pour prévenir et gérer les perturbations scolaires, Delagrave GUÉGAN Y. (2011), Les ruses éducatives, 100 stratégies pour mobiliser les élèves, ESF Editeur NATANSON J., NATANSON D., ANDRIOT I. (2008) Oser le travail de groupe, Sceren REY B., STASZEWSKI M. (2004), Enseigner l’histoire aux adolescents, démarches socio-constructivistes, De Boek. - sur la différenciation pédagogique : KAHN S. (2010), Pédagogie différenciée, De Boek PRZESMYCKI H. (2000) Pédagogie différenciée, Hachette Education ZAKHARTCHOURK J-M (2001) Au risque de la pédagogie différenciée. I.N.R.P.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Auto-évaluation du groupe de professeurs, évaluation externe grâce au bilan qui sera fait en fin d’année avec la MAE.l’établissement.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Auto-évaluation du groupe de professeurs, évaluation externe grâce au bilan qui sera fait en fin d’année avec la MAE.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : A voir en fin d'année
  Sur les pratiques des enseignants : A voir en fin d'année
  Sur le leadership et les relations professionnelles : A voir en fin d'année
  Sur l'école / l'établissement : A voir en fin d'année
  Plus généralement, sur l'environnement A voir en fin d'année




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
ORLEANS-TOURS
45 - Ecole du Morvant - Chateauneuf sur Loire - Expérimentation du dispositif « devoirs faits » en école élémentaire
ORLEANS-TOURS
45 - Circonscription chateauneuf sur Loire, Montargis Ouest et Est - Déploiement du dispositif ROLL/Machine à Lire sur trois circonscriptions du 1er degré
ORLEANS-TOURS
45 - Circonscription chateauneuf sur Loire et Orléans Val de Loire - Evaluation positive des compétences à partir de tâches complexes et dans un cadre différencié
LILLE
« En Avant ! »
CLERMONT-FERRAND
#TEM'LEM Travail Excellence Mémorisation au LEM
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte