Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 84 fois

 

CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique

(Expérimentation terminée)
 

Collège François Couperin

2 ALLÉE DES JUSTES , 75004 PARIS
Site : www.ac-paris.fr
Auteur : Sarah Koné
Mél : xxxxxxxxxxxxxx@xxxxxxxxxxxxxxxx
  Le projet de "classes chantantes" est né il y a 4 ans au collège public François Couperin (Paris 4ème), sur l'initiative d'une jeune artiste étudiante au conservatoire de Paris, Sarah Koné, et de la principale, Dominique Gory. Il est à l'heure actuelle le fruit d'un partenariat entre une association dont Sarah Koné est directrice artistique et le collège. Les élèves suivent une scolarité ordinaire de la 6ème à la 3e mais reçoivent, grâce à un léger aménagement horaire, une formation pluridisciplinaire exigeante autour d'un projet de spectacle vivant (comédie musicale, opéra, etc). La formation de ces élèves fait le pari de calquer sa structure sur le modèle professionnel. Ainsi chaque jeune est formé au chant, au théâtre et à la danse comme artiste complet du spectacle musical.

  Plus-value de l'action
  -
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  65 élèves environ (collégiens de François Couperin et anciens collégiens)
  A l'origine
  Intérêt d'une mobilisation des élèves du collège autour d'un projet de création artistique et présence au collège en position d'AED d'une jeune artiste désireuse de monter ce type de projet
  Objectifs poursuivis
  Formation exigeante aux arts de la scène (chant, danse, théâtre) pour permettre aux élèves de mieux s'engager dans leur scolarité ; pour susciter des solidarités interniveaux et faciliter le vivre ensemble au collège ; rayonnement de l'établissement
  Description
  Les classes chantantes est une troupe de jeunes scolaires de 10 à 18 ans. Ce projet est né il y a 4 ans au collège public François Couperin (Paris 4ème), sur l'initiative d'une jeune artiste étudiante au conservatoire de Paris, Sarah Koné, et de la principale, Dominique Gory. Les élèves suivent une scolarité classique de la 6ème à la terminale mais reçoivent, grâce à un léger aménagement horaire, une formation pluridisciplinaire exigeante autour d'un projet de spectacle vivant (comédie musicale, opéra, etc). La formation de ces élèves fait le pari de calquer sa structure sur le modèle professionnel. Ainsi chaque jeune est formé au chant, au théâtre et à la dans comme artiste complet du spectacle musical. les élèves abordent de manière transversale, le français, les langues vivantes et l'histoire.
  Modalité de mise en oeuvre
  L'aménagement horaire des classes chantantes correspond à 2 temps précis et fixes tout au long de l'année : 2 heures hebdomadaires, pendant lesquelles les élèves sont regroupés par niveaux afin de réaliser un travail plus technique et précis dans toutes les disciplines une heure hebdomadaire où tous les élèves sont regroupés permettant d'inscrire le travail entamé par chaque classe dans l'intégralité de la pièce. 7 week-ends de répétition
  Trois ressources ou points d'appui
  -
  Difficultés rencontrées
  -
  Moyens mobilisés
  Aménagements horaires et mise à disposition des locaux pour les week-ends de répétitions.
  Partenariat et contenu du partenariat
  _
  Liens éventuels avec la Recherche
  _
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Evaluation interne : évolution de la demande de participation au projet de la part des élèves ; suivi des bulletins individuels des élèves engagés dans le projet. Une évaluation externe est à construire (notamment sur les effets dans les classes du projet).
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Evaluation interne : évolution de la demande de participation au projet de la part des élèves ; suivi des bulletins individuels des élèves engagés dans le projet. Une évaluation externe est à construire (notamment sur les effets dans les classes du projet)
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : les élèves apprennent à restituer des mélodies grâce à une transmission orale, à maîtriser un espace scénique, à développer l'improvisation et la répétition par essais, erreurs, réussites. réussite des élèves (suivi des bulletins scolaires individuels, sauvetage des jeunes décrocheurs) solidarité entre collégiens
  Sur les pratiques des enseignants : envisager un travail interdisciplinaire, bien que les bienfaits de ces ateliers péri-scolaires aient peu diffusé dans les pratiques de classes.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : _
  Sur l'école / l'établissement : une dynamique supplémentaire pour l'établissement, rayonnement au sein du bassin scolaire (accroissement des demandes, lien avec les familles)
  Plus généralement, sur l'environnement _




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte