Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 25 fois

 

Lycée Innovant Ambition NumériquE (LIANE) - Micro-Lycée

 

Lycée général et technologique C. et P. Virlogeux

1 rue DU GENERAL CHAPSAL , 63201 RIOM CEDEX
Site : http://www.liane-microlycee.fr/
Auteur : MARGOT Olivier
Mél : coordo@liane-microlycee.fr
  « Décroche ton Bac … Raccroche ton avenir » ! Le LIANE – Micro Lycée accueille depuis septembre 2017 24 élèves. Destinés aux élèves décrocheurs, cette structure de retour à l’école leur permet de revenir dans le système éducatif et de préparer le baccalauréat, série ES ou STMG, grâce à un accompagnement individualisé et à des outils numériques modernes. LIANE comme Lycée Innovant Ambition NumériquE. #Recherche

  Plus-value de l'action
  Parmi l’ensemble des actions menées ou prévues au Microlycée, et qui participent à la fois à l’intégration et à l’implication des élèves ainsi qu’à leur ouverture culturelle et sportive, une a été particulièrement réussie : le théâtre (1er et 2ème semestre). Débutées lors du séminaire d’intégration et complétées par la suite, les séances d’atelier théâtre favorisent la communication et l’expression orale et corporelle des élèves, afin de leur permettre de progresser dans leurs relations sociales et dans leurs apprentissages. Ces séances ont été complétées par un partenariat avec la Fondation Varenne (participation au Prix de la jeune critique théâtre avec La Comédie de Clermont-Fd) et la Ligue de l’enseignement du Puy-de-Dôme / Fédération des Associations Laïques (FAL) : avec notamment plusieurs échanges avec le metteur en scène et les acteurs ainsi qu’une représentation de la pièce à La cour des 3 coquins. Plusieurs élèves ont aussi été associés à des sorties spectacles en soirée (et en particulier théâtrales) avec les élèves du Lycée Virlogeux à La Comédie de Clermont.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  24 jeunes à la rentrée 2017 puis 48 jeunes à compter de la rentrée 2018 – Niveau 2nd-1ère-Terminale / Série ES et STMG
  A l'origine
  L’Éducation Nationale et plus spécifiquement les lycées se caractérisent par le gigantisme et l’anonymat. Condamnés à formater et sélectionner, ils pêchent, malgré leur engagement et leur bienveillance, par un manque de dimension humaine pourtant centrale dans la construction d’un jeune élève parfois fragile afin d’assurer son insertion citoyenne et professionnelle. Les difficultés scolaires ne s’expliquent pas uniquement à travers des problèmes comportementaux et des troubles du développement cognitif mais trop souvent par de la souffrance et de la difficulté à s’adapter à des structures et organisations vécues, certes à tort, comme des créatures monstrueuses entre ogres et robots. Dans ce contexte, la lutte contre le décrochage scolaire est devenue progressivement depuis les années 2000 une priorité, que les chiffres ont rapidement confirmée, puisqu’on estime à 98 000 le nombre d’élèves sortant chaque année sans qualification. Parmi les solutions apportées à cette problématique, les Microlycées sont apparus rapidement, avec notamment les tous premiers que constituent la structure de Sénart et le CLEPT, Collège-lycée élitaire pour tous, à Grenoble. Progressivement leur exemple a irradié le territoire national, d’abord dans les zones fortement urbanisées puis dans quelques régions plus rurales. Il est temps pour l’académie de Clermont de s’inscrire dans cette dynamique ; c’est ce que ce projet veut défendre. Contre la fragmentation des enseignements, résolument centrés vers la construction d’un projet de formation et un parcours diplômant, véritable main tendue vers la non-conformité sans s’affranchir des exigences et attendus, les Microlycées constituent cette structure à dimension humaine qu’attendent de trop nombreux élèves en situation de décrochage. Le lycée Virlogeux est prêt à relever ce défi. Cette action constitue une magnifique expérience pédagogique au service de l’intérêt général.
  Objectifs poursuivis
  Permettre à des jeunes sortis du système scolaire sans qualification qui ont entre 16 et 25 ans et sont en rupture de scolarité depuis 6 mois de reprendre une formation dans le but de préparer un baccalauréat et un projet de poursuite d’étude supérieure.
  Description
  Le LIANE propose aux jeunes 2 types de parcours (MIDAS : niveau 2nd / 1ère, et MINERVE : niveau Terminal) avec, à l’intérieur de chacun d’eux, une modularité en fonction des besoins des élèves. La logique organisationnelle est fondée sur le raccrochage, les apprentissages et l’orientation pour favoriser la réussite de tous. Après un entretien avec les coordonnateurs, le jeune est positionné sur l’un des modules (MIDAS ou MINERVE) et son parcours au sein de micro lycée déterminé en fonction de son profil et de son projet. Le LIANE - Micro Lycée est ouvert depuis la rentrée 2017. Le LIANE propose de nouveaux formats pédagogiques, alliant des travaux en petits groupes, un accompagnement individualisé et un suivi personnalisé. Cela nécessite une étroite cohésion de l’équipe pédagogique qui s’engage dans une pratique de collégialité et de co-responsabilité. L’enseignant se doit de trouver l’équilibre entre tenir compte des besoins des élèves tout en maintenant une approche exigeante des savoirs. Il pratique une pédagogie de projets et fait de l’évaluation un moteur d’apprentissage et non une sanction. Sa bienveillance permet de créer des relations de confiance avec chacun des jeunes. L’outil numérique est au cœur de la pratique pédagogique, favorise la mise en œuvre d’une pédagogie individualisée et différenciée, et se trouve donc au service du parcours de réussite de l’élève.
  Modalité de mise en oeuvre
  L’organisation des cours est modulable en fonction des choix d’orientation progressivement affinés au cours de l’année scolaire (SES et Economie-Gestion au premier semestre, puis SES ou Economie-Gestion au deuxième semestre, les élèves opérant un choix d’orientation). Les séances de 45 minutes sont adaptées avec une alternance en fonction des besoins des élèves et des choix de l’enseignant entre cours et accompagnement personnalisé (présent dans toutes les disciplines). Le suivi des élèves est mis en œuvre sur 2 niveaux complémentaires : le tutorat assuré par les enseignants de l’équipe (1 ou 2 élèves par tuteur) avec des rencontres au minimum tous les 15 jours et l’accompagnement par les coordonnateurs pour l’ensemble des élèves, en fonction des besoins et ou lorsqu’un « disfonctionnement » du jeune est constaté. Le tutorat est centré sur la démarche d’apprentissage, mais peut être élargi sur d’autres problématiques. Le suivi par les coordonnateurs est ciblé sur l’orientation, la vie scolaire et sur les problématiques sociales, mais peut s’élargir en fonction des besoins.
  Trois ressources ou points d'appui
  Pour sa première année de fonctionnement, l’équipe du Microlycée s’est appuyé sur des ressources qui ont permis de réaliser des progrès et d’apporter des pistes de réflexion, voire des solutions, à certaines difficultés. Trois ressources peuvent être plus particulièrement mises en avant. Tout d’abord, le LIANE bénéfice des conseils du Microlycée de l’Académie de Poitiers – le « MAP » – basé au Lycée polyvalent du Haut Val de Sèvre à St Maixent l’Ecole, son « parrain » dans le dispositif national des Micro Lycées. Créé 2 années avant le LIANE, le MAP a dans un premier temps joué un rôle dans la construction du projet LIANE (dans l’ingénierie du projet), lors de visites et d’échanges qui ont apporté de précieux conseils. Par la suite, ce sont les échanges entre les équipes enseignantes et les équipes de coordination qui ont donné lieu à des conseils concernant plus particulièrement le tutorat et la posture des enseignants vis-à-vis des jeunes. Ces échanges permettent ainsi de surmonter certaines appréhensions de la part des collègues enseignants. Autre temps fort de l’année, la visite du chargé de mission auprès de la DGESCO (DRDIE) pour le suivi national des structures de retour à l'école. Professeur, il est également formateur et chef de projet au Microlycée 51 (Lycée Georges Brière à Reims). Lors d’échanges riches et intenses, il a fait part de son expérience, des solutions qui ont pu être mises en place face aux différents problèmes déjà rencontrés par les autres Micro Lycées (gestion des élèves absents, gestion des notes, gestion des examens, déroulé des conseils de classe, …) Enfin, il faut souligner l’importance des formations d’initiative locale (« stages FIL ») auxquelles les enseignants du Micro Lycée ont pu assister, et en particuliers : 1) une intervention sur la prise en compte de l’hétérogénéité des élèves et la diversification des apprentissages ; 2) les analyses de pratique professionnelle, menée par des formateurs experts, qui ont permis aux collègues de questionner leurs pratiques d’enseignement, de prendre un certain recul face aux situations rencontrées avec les élèves dans et hors la classe.
  Difficultés rencontrées
  1) Le tutorat : s’il constitue une spécificité des Microlycées et permet d’établir une relation de confiance et d’échange avec l’élève, le tutorat a été trop peu développé cette première année. La multiplicité des problématiques à traiter par les tuteurs (scolaires, sociales, personnelles, …) entraine en effet une surcharge importante de travail pour assurer un suivi régulier des élèves, ce qui a pu « faire peur », et dès lors freiner l’engagement de certains collègues qui n’ont pas voulu assurer cette mission. Toutefois, le tutorat devrait s’amplifier à la rentrée prochaine. 2) La grande hétérogénéité des élèves (« différence de niveaux ») liée au recrutement des jeunes au Microlycée : pour certains d’entre eux, la sortie du système scolaire s’est faite au niveau d’une classe de 3e (suivie partiellement) ou un apprentissage en CFA, pour d’autres au niveau d’une classe de Première d’une série générale. D’où des difficultés à individualiser, à différencier les contenus enseignés, pour répondre au mieux aux besoins et aux difficultés de chacun. 3) La difficulté liée à l’absentéisme des élèves : comment construire un cours, et une progression cohérente et suivie des apprentissages, tout en prenant en compte l’absentéisme ponctuel (en pointillé) des élèves, et donc le fait que d’une séance à une autre, le groupe face à l’enseignant ne soit jamais complétement constitué des mêmes élèves ? De la même manière, comment faire pour qu’un élève qui n’assiste pas à tous les cours (« qui manque quelques épisodes ») puisse quand même retrouver une cohérence aux apprentissages ? Pour l’instant, plus d’interrogations que de réponses. Des pistes de réflexion sont envisagées : éviter de (trop ?) faire dépendre les séquences les unes des autres ; développer la mise à disposition des cours, des corrections, des exercices, … en ligne sur une plateforme numérique (telle que l’ENT).
  Moyens mobilisés
  Le Microlycée est encadré par une équipe d’enseignants motivés et expérimentés, qui prennent en compte les difficultés d’apprentissage et d’intégration des élèves (5 EPT à la rentrée 2017, 7 ETP pour la rentrée 2018). Ils s’impliquent dans la globalité du projet pédagogique et éducatif du LIANE, et acceptent d’assurer les heures de cours inscrites à leur emploi du temps mais aussi d’assurer un temps de présence hebdomadaire dans l’établissement. Ces enseignants, en poste au lycée Virlogeux, sont détachés sur le LIANE pour quelques heures, en complément de service donnés. Le Microlycée est dirigé par 2 enseignants coordonnateurs en charge de la gestion de la structure et de l’animation de l’équipe pédagogique mais aussi impliqués auprès des élèves. L’équipe enseignante est complétée par 2 AED (pour un équivalent temps plein) Des locaux spécifiques, à l’intérieur du Lycée Virlogeux, sont mis à la disposition des élèves : salles de cours et de travail équipées d’ordinateurs, complétées par un « micro CDI », salle de détente… avec un accès aux autres installations de l’établissement (cafétéria, foyer des élèves, CDI, salles informatiques…).
  Partenariat et contenu du partenariat
  Pas de partenariat spécifique pour le moment (hors recherche).
  Liens éventuels avec la Recherche
  Mise en place d’un projet de recherche – action porté par un enseignant chercheur de l’Université Clermont Auvergne dans le cadre des travaux du réseau RESEIDA (REcherches sur la Socialisation, l'Enseignement, les Inégalités et les Différenciations dans les Apprentissages) qui contribuent à l’étude de la construction des inégalités scolaires. Descriptif du projet de recherche (en cours) : En associant des sociologues de l’éducation, des didacticiens de différentes disciplines et des psychologues de l’éducation, les travaux de RESEIDA (REcherches sur la Socialisation, l'Enseignement, les Inégalités et les Différenciations dans les Apprentissages) permettent d’interroger les pratiques enseignantes contemporaines et leur rôle dans le renforcement des inégalités scolaires que ces pratiques voudraient au contraire réduire. Un des axes du réseau concerne les reconfigurations de la forme et des frontières scolaires et s’est intéressé à l’expérience de Microlycées. Des enseignants-chercheurs qui participent au projet LIANE sont également membres du réseau. Cette équipe pluridisciplinaire répond à la demande du LIANE Micro-Lycée de faire participer des chercheurs dès la constitution du projet à la fois pour offrir un objet de recherche concernant une structure novatrice et pour bénéficier d’interactions avec la recherche. La rencontre entre les chercheurs et les enseignants et personnels d’encadrement impliqués dans le projet LIANE devrait permettre d’avancer des réponses aux questions suivantes : 1) Comment les élèves recrutés dans le Microlycée investissent-ils les différentes situations d’apprentissage qui leurs sont proposées ? En particulier, en mathématiques et en français, comment se situent les connaissances investies en situation dans un continuum entre les univers de l’oralité et de la littératie ? 2) Comment les professeurs reconsidèrent-ils les savoirs à enseigner dans le cadre du Microlycée ? Les dysfonctionnements pointés par plusieurs études en matière d’institutionnalisation sont-ils transformés par les situations créées pour les élèves du Microlycée ? Au plan méthodologique, les chercheurs vont s’appuyer sur des observations permettant de suivre des élèves dans leur parcours de formation durant les deux années de fréquentation du Microlycée ainsi que les professeurs. La première année (2017-2018) a entièrement été consacrée à ces observations. La deuxième année (2018-2019) sera consacrée à l’observation de l’année de préparation du baccalauréat.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Indicateurs : -Nombre de jeunes scolarisés à la rentrée 2017 -Nombre de demandes d’inscription rentrée 2018 -Nombre de candidatures pour rejoindre l’équipe du LIANE à N+1 -Nombre d’enseignants souhaitant se retirer du projet à N+1
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Le développement du Micro Lycée est suivi par un IA-IPR référent du projet auprès du collège des IA-IPR de l’Académie. À ce titre, il intervient régulièrement pour des visites – conseils auprès des collègues. Il propose également des actions de formation et participe aux échanges avec le Micro Lycée de Saint Maixent. Au niveau national, en tant que structure de retour à l’école, le Microlycée est évalué à partir d’indicateurs nationaux définis par la DRDIE – DGESCO. Ces indicateurs sont communiqués chaque année, et portent tant sur le public accueilli (genre, âge, origine géographique et socio-économique des jeunes), que sur le parcours des jeunes au sein de la structure (taux de présence) et les résultats obtenus (réussite au baccalauréat, devenir des jeunes). Ces indicateurs servent également pour un suivi au niveau académique. Enfin, au niveau interne, le suivi des jeunes se fait en reprenant ces indicateurs à un niveau plus fin : les taux de présence sont ainsi calculés par période de 4 semaines et communiqués aux élèves. Font également partie des indicateurs retenus au niveau interne, le taux de passage au niveau supérieur (ici de MIDAS en MINERVE) ainsi que les projets d’orientation postbac que chacun des jeunes va construire en collaboration avec son tuteur et les coordonnateurs.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Lors de cette année scolaires, les élèves du Microlycée ont progressé dans de nombreux domaines : 1) Progrès dans le savoir être, le savoir vivre et le rapport aux autres. La structure a permis une resocialisation pour de nombreux jeunes, assurant une meilleure communication entre élèves et enseignants, entre les élèves. Les jeunes ont ainsi progressivement regagné en confiance vis-à-vis des adultes, tout comme vis-à-vis de l’institution scolaire. 2) Progrès dans le retour à l’école : le taux de présence est ainsi en hausse pour les 4/5e des élèves sur l’ensemble de l’année scolaire. Dans cette perspective, on peut souligner l’écho particulièrement positif qu’a eu la rencontre, dans le cadre de la semaine de la Persévérance scolaire, avec Adrien Chalmin (ancien capitaine de l'équipe de France de rugby fauteuil, à la tête de l'association Handi'Scool et parrain de cette semaine). Ancien élève du lycée Virlogeux avant d’intégrer une section sportive, Adrien Chalmin était l’un des espoirs du rugby français avant qu’un accident n’en décide autrement. Par la force de son caractère, il dit s’être « nourri de [sa] différence, des échecs qu’il a pu vivre pour [... se] reconstruire et être épanoui dans [sa] nouvelle vie ». Il lui tenait à cœur de parler de son parcours avec des élèves du micro-lycée. Adrien Chalmin a notamment insisté sur le fait que « la persévérance s’oppose au fatalisme ». Ses mots ont su toucher les jeunes présents, ils se sont montrés attentifs et curieux, certains ont perçus des échos avec leurs propres expériences. Adrien Chalmin les a encouragés « à vivre leurs rêves, à ne pas avoir peur de les vivre, à apprécier toutes les petites victoires du quotidien, à persévérer... » Le quotidien est fait de mini victoires et L'objectif d'atteindre votre diplôme, c'est déjà une victoire. 3) Progrès dans le rapport et l’accès à la culture : - les élèves ont ainsi été sensibilisés à l’accès aux livres par l’organisation d’une sortie dans une librairie de la ville de Riom. Accompagnés de plusieurs membres de l'équipe pédagogique, chaque élève a pu choisir un ou plusieurs livres selon un budget défini à l'avance. Le but de cette activité était que chacun puisse choisir au moins un livre qui a du sens pour lui, le lire chez lui ou au Microlycée et le ramener ensuite afin que d'autres puissent l'emprunter. Les choix ont été étonnants de diversité ! - Les élèves ont également assisté à des pièces de théâtre, souvent à leur demande, et notamment suite au projet mené en lien avec la Fondation Alexandre Varennes et la FAL (cf. infra : « Une réussite à communiquer à l’extérieur »), avec les élèves et les enseignants de la section théâtre du lycée Virlogeux. 4) progrès dans les résultats scolaires : depuis leur entrée au Microlycée, les élèves ont réalisés des progrès notables dans l’acquisition des connaissances et des compétences scolaires mesurées à travers les évaluations, chiffrées ou non, qui ont eu lieu tout au long de l’année. Ces progrès leur ont permis de reprendre confiance en eux, en leurs compétences, et d’envisager pour la plupart d’entre eux de se présenter, confiants, aux épreuves anticipées du baccalauréat (série ES ou STMG). S’il est encore trop tôt pour disposer d’un bilan chiffré de leur réussite (les examens n’ayant pas encore eu lieu), les différentes épreuves « blanches » organisées au cours du deuxième semestre sont plus qu’encourageantes.
  Sur les pratiques des enseignants : Volontaires pour s’engager au Microlycée, ayant pour la plupart déjà une pratique face à des élèves en situation de difficultés scolaires (élèves de MOREA – Module de Représentation à l'Examen par Alternance – qui s’adresse à des jeunes ayant échoué 2 fois à l’examen du baccalauréat et désireux de le préparer de nouveau selon une organisation pédagogique différente, horaires et méthodes, tout en restant scolarisés en formation initiale), les enseignants ont eu à cœur de mettre en œuvre le plus possible un travail interdisciplinaire. Ce travail a tout d’abord pris la forme de l’élaboration d’une grille de compétences communes à toutes les disciplines, grille utilisée tout au long du premier semestre pour l’évaluation des élèves. Sept items ont ainsi été retenus par les collègues : 1) le soin apporté au travail ; 2) le respect de la méthode, des consignes ; 3) la capacité à extraire des informations ou à analyser un document ; 4) la maitrise des connaissances ; 5) la capacité à raisonner, à argumenter ; 6) la qualité de l’expression ; 7) un rendu complet du travail Par exemple, tout un projet transdisciplinaire a été mené par les professeurs d’Espagnol, de Philosophie et Sciences Économiques et Sociales. L’activité s’appuie sur le visionnage du film de Michel Franco Después de Lucia. Après le visionnage du film, les élèves ont travaillé avec le professeur d’espagnol et de philosophie sur le thème du bouc-émissaire, et ont exploré des théories sur le sujet. Puis dans une seconde partie, le professeur d’espagnol et de SES ont travailler sur les thèmes de la socialisation et des rapports sociaux hommes-femmes, en partant de l’exemple de la société Mexicaine, cadre du film. Les interventions en civilisation espagnole, philosophie, SES ont permis aux élèves de compléter progressivement un formulaire PDF, comprenant les notions essentielles à retenir, les mécanismes à comprendre, des documents vidéos, des articles de presse, ou des exercices. Les élèves déposaient ensuite par mail leur travail pour correction. Ce travail interdisciplinaire atteint plusieurs objectifs : - croiser les disciplines au sein d’heures d’enseignements partagées pour introduire des notions de programmes des différentes disciplines, et ainsi monter aux élèves que les connaissances acquises ne sont pas cloisonnées, mais peuvent être remobilisées d’un champ disciplinaire à un autre. - faire face à l’absentéisme « en pointillé » des élèves, en proposant des documents de travail en autonomie, qui permettent à chacun de suivre à son rythme les activités proposées, y compris en dehors du temps scolaire. (Lien vers le site académique des Sciences Économiques et Sociales où est déposé le travail : http://www.ac-clermont.fr/disciplines/index.php?id=1496 )
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Pratique innovante dans le cadre du fonctionnement d’une structure scolaire, le Microlycée se caractérise par une gestion collaborative par l’ensemble de l’équipe, concernant son fonctionnement : pédagogie, organisation, suivi des élèves, … Cette gestion collaborative est facilitée par un temps de concertation hebdomadaire intégré à l’emploi du temps de tous les membres de l’équipe. Autre innovation majeure : la mise en place d’une nouvelle fonction, celle de coordonnateur, avec des missions élargies, diversifiées et complémentaires (réalisées pour certaines d’entre-elles en coopération avec les AED) : 1) fonction de gestion par délégation partielle et en concertation permanente avec l’équipe de direction (mise en place et évolution du projet : aménagements des locaux, emplois du temps, organisation des cours, … ; gestion administrative et financière, relations institutionnelles avec les partenaires du ML, tels que la DGESCO, les services du rectorat, les corps d’inspection, les entreprises, les CIO, Missions locales, Pôle emploi… ; fonction de coordination de l’équipe enseignante, communication interne et externe) ; 2) fonction d’accompagnement des élèves (accompagnement à la construction du projet d’orientation des élèves pré-Bac et post-Bac, suivi et tutorat des élèves, rôle de professeur principal) ; 3) fonction d’appui social aux élèves (resocialisation, gestion des relations avec les élèves et les familles, suivi des absences, gestion des problèmes comportementaux, sociaux et médicaux en liaison avec les infirmières et l’assistante sociale).
  Sur l'école / l'établissement : L’implantation du Microlycée au sein du lycée Virlogeux (« le Macrolycée ») ne semble pas avoir posé de problème particulier. La structure s’est en effet bien intégrée avec son établissement « de rattachement », sans effet notable de stigmatisation ou de mise à l’écart des jeunes du Microlycée. Au contraire même, certains d’entre eux fréquentent, comme leurs camarades du Macrolycée, le foyer des élèves, qui apparait comme un vecteur de socialisation. D’autres sont membres du club musique de l’établissement, nouant ainsi des contacts avec les élèves du Macrolycée. Par ailleurs, si la mise en place de cette nouvelle structure a bien pour vocation, et projet futur, un essaimage de certaines des pratiques mises en place – on peut notamment penser au tutorat, au rôle des coordonnateurs – au sein du Macrolycée, il est encore trop tôt pour envisager une mise en œuvre, par manque de recul. Cela reste pourtant un attendu, et un objectif de la structure.
  Plus généralement, sur l'environnement Durant cette première année de fonctionnement, le Microlycée a bénéficié pour son fonctionnement de la contribution de deux entreprises. L’entreprise de papeterie PGDIS, acteur économique régional implanté à RIOM, a offert aux élèves du Microlycée un « kit de rentrée » conséquent composé de diverses fournitures scolaires. Nous ne pouvons ici que renouveler tous nos remerciements à la directrice de PGDIS pour son soutien à notre projet et à la réussite de nos élèves. Également, la société Texas Instruments France participe à la réussite du Microlycée, en mettant gratuitement à la disposition des élèves une calculatrice de dernière génération pour l’ensemble de l’année scolaire. Dans les années à venir, le Microlycée a pour projet d’essayer de tisser un lien avec le club « Entreprises et Territoire » de la ville de Riom, dans l’objectif de mettre en place des visites d’entreprises, des échanges avec les entrepreneurs locaux, et éventuellement pouvoir proposer aux jeunes des pistes d’emplois (lien vers le site : http://www.clubentreprisesetterritoires.fr/ )




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
LIMOGES
Evaluer pour quoi faire ? Et si c'était pour réussir ?
LIMOGES
Ozobot au service de la structuration d’un récit
LIMOGES
De l’arbre ….aux ARTS-bres
ORLEANS-TOURS
28 - Lycée Fulbert - Chartres - Tablettes au lycée
MONTPELLIER
PARCOURS CINEMA : DE L'ECRIT A L'ECRAN, DU COLLEGE AU LYCEE
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte