Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 59 fois

 

FTLV2B Choisir la L : pour la mise en place d’une filière dynamique autour des « Humanités

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Lycée général et technologique Mme de Staël

16 route DE THAIRY , 74163 ST JULIEN EN GENEVOIS CEDE
Site : http://madame-de-stael.elycee.rhonealpes.fr
Auteur : LIEBEAUX Patricia
Mél : patricia.liebeaux@ac-grenoble.fr
  On choisit trop souvent la filière L au lycée faute de savoir quoi faire, ou parce qu’on n’aime pas les maths ! Tel est le constat partagé d’une équipe restreinte et motivée de professeurs de toutes disciplines qui, fort de cette volonté de dynamiser cette filière conformément au contrat d’objectifs, s’engage dans une série d’actions visant à faire de cette filière une voie attractive, une filière susceptible de donner aux élèves un désir accru de lire, de comprendre, de réfléchir, de s’engager, une filière susceptible d’épanouir un peu mieux chacun dans son travail, en nourrissant tout à la fois sa curiosité pour la culture et son ambition pour l’avenir.

  Plus-value de l'action
  Un plaisir d’apprendre en filière L au lycée Madame de Staël, une meilleure réussite des élèves « littéraires » au bénéfice de projets ambitieux de formation.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Pour la communication et la découverte des possibilités offertes pas la filière L, ce travail d’attractivité plus grande de la filière s’adresse à tous les élèves de seconde, qui doivent pouvoir se situer avec plus de lucidité par rapport cette éventualité, tant pour la mettre de côté que pour l’accepter. Plus particulièrement, ce moment de « maturation » pourra s’effectuer à travers les heures « littératures et société ». Pour les actions développées dans le cadre de ce travail, celles-ci s’adressent aux premières et terminales ayant fait le choix de la filière L. Soit une cinquantaine d’élèves sur deux classes (une première L et une terminale L)
  A l'origine
  Un certain nombre d’élèves privilégient une orientation vers les filières S et ES alors que leurs résultats indiquent très nettement que leurs compétences se situent dans le domaine des disciplines littéraires. L’argument qui prévaut à ce choix est encore largement articulé à des représentations selon lesquelles il existerait une hiérarchie de valeurs entre les filières et donc, les intelligences des élèves. Les connotations que véhicule aussi le discours des élèves entre eux met clairement au jour une partition qui subsiste encore entre les formations « dévoluent » aux filles et celles plutôt destinées aux garçons. Parmi les lycéens des classes de 1ères et terminales, il est régulier de repérer certains élèves en difficultés, parfois sévères, dans les disciplines de spécialité à forts coefficients. Et le découragement, voire le décrochage, se déclarent aussi. Effectifs en ES // déficit en L -> distribution des moyens De leur côté, les enseignants de la filière L ont fait le constat d’un choix en L trop souvent effectué par défaut. Ils repèrent des élèves qui s’engagent dans la voie littéraire sans connaître les exigences particulières de cette filière. Ils déplorent qu’un certain nombre de lycéens qui se seraient épanouis en L refusent de faire ce choix, et ne saisissent pas les opportunités que cette filière pourrait leur offrir. Quels sont les freins repérés ? Un déficit de communication en direction des classes de 2nde Mais aussi un déficit de propositions dynamiques susceptibles de répondre à certaines attentes des élèves ou d’engendrer des désirs nouveaux et prometteurs. Il importe donc de jouer sur les leviers qui dépendent de l’équipe pédagogique et de la direction du lycée. C’est pourquoi, il est apparu de la plus grande utilité de penser les trois années du lycée dans le cadre d’un parcours structuré, cohérent et unifié, qui verrait une partie des élèves s’orienter de façon positive et consciente dans cette filière, à la faveur d’une convergence accrue entre les questions, désirs, attentes, énergies des élèves d’une part et les propositions du lycée de l’autre. Concrètement, cela suppose une visibilité plus grande de la filière auprès élèves de seconde, une filière capable de donner une perspective claire et engageante des deux années du cycle terminal, et des ouvertures après le bac, notamment vers des formations ambitieuses.
  Objectifs poursuivis
  L’objectif poursuivi est favoriser la confiance dans un choix d’orientation sur le critère de l’appétence, des compétences et du talent : faire en sorte que les élèves qui ont un bon profil pour la L puissent choisir cette filière L et s’y épanouir au mieux et que le plaisir des apprentissages constitue le moteur de la réussite. La démarche est aussi susceptible de produire des effets sur la réussite des élèves dans les différentes filières, réussite aussi bien de la vie au lycée de ces élèves (qui profiteraient ainsi d’une orientation pertinente) que dans les résultats des examens du baccalauréat. L’objectif, plus concrètement, est de permettre à ces élèves engagés dans cette filière d’acquérir plus rapidement des méthodes, des contenus, des dispositions et pratiques mieux en phase avec les enjeux d’apprentissage, les attentes de l’équipe pédagogique et les exigences tant du baccalauréat que des études supérieures. Les incidences repérables sont précises : Une meilleure satisfaction des élèves dans leurs cursus, susceptible de minimiser les décrochages scolaires, les redoublements De meilleurs résultats au baccalauréat dans l’ensemble des filières (car les autres filières sont impactées par cette meilleure orientation préalable Des possibilités non négligeables d’une plus grande attractivité des filières ambitieuses telles que les classes préparatoires littéraires, les élèves ayant acquis une plus grande confiance en eux-mêmes en raison de cette meilleure orientation et ce plus grand épanouissement. De façon pragmatique : un rééquilibrage de l’usage des moyens par une meilleure distribution des effectifs entre la filière ES en augmentation et le déficit en L L'idée est d'ouvrir aussi cette découverte de la philosophie en classe de seconde: dans une premier temps au sein de l'enseignement d'exploration "Littérature et société" puis, dans un second temps, en créant un enseignement d'exploration consacré à la découverte de la philosophie.
  Description
  Ce projet ayant pour but de développer une dynamique, les modalités d’actions sont par définition destinées à évoluer en fonction des premières expérimentations et des initiatives. Mais des modalités précises sont déjà mises en place pour l’année 2017-2018 Pour la promotion de la filière L en classes de seconde : Présentation des disciplines de la filière L assez tôt dans l’année en direction de toutes les secondes, notamment en philosophie, afin de donner une première idée de ce qu’est la philosophie. Organisation des enseignements d’exploration « littérature et société » autour des Humanités, avec possibilité d’expérimentation : il est envisageable de constituer un groupe sur le théâtre (une pratique et des activités avec une structure partenaire) et un groupe sur l’histoire des arts (liens avec des structures culturelles). L’idée d’un projet interdisciplinaire reste cependant centrale. A partir des pratiques des élèves, l’enjeu reste bien de se questionner sur les caractéristiques et spécificités de la démarche artistique en vue de les expliciter et les formaliser. Intégrer l'enseignement de philosophie à l'enseignement d'exploration "Littérature et société" Pour les premières et terminales ayant fait le choix de la filière L: • Intégration d’une heure de philosophie en première L, pour faire découvrir l’activité philosophique, ses exigences (mais sans être conçue comme une introduction au travail en terminale). Cette heure est l’occasion d’un travail pluridisciplinaire qui peut prendre plusieurs formes en fonction des synergies. Sur la question de l’art, il y a possibilité de traitements différenciés et complémentaires, en philosophie, histoire et littérature (par exemple). Ce travail coordonné doit être l’occasion de propositions spécifiques. • Un parcours en art contemporain, dont la réussite pour les années 2013-14 et 2015-16 a été reconnue par l’ensemble des acteurs impliqués, et qui doit pouvoir se consolider dans le cadre de cette expérimentation. Ce parcours comprend une visite de la Biennale (l’enjeu étant que tous les élèves de la filière L aient ainsi l’occasion d’aller une fois, soit en première soit en terminale, à la Biennale), une visite dans un autre musée (par exemple le musée d’Art Brut de Lausanne, très apprécié), une exposition CDI (en lien avec l’Artothèque d’Annecy), une implication possible de la Villa-du-Parc (selon financements) pour une proposition d’ateliers pratiques et culturels (impliquant les élèves eux-mêmes), et des visites de musées. L’enjeu est de donner aux élèves les possibilités d’une véritable fréquentation de l’art contemporain afin d’aiguiser leur jugement critique et d’affiner leurs possibilités de perceptions.
  Modalité de mise en oeuvre
  1h/semaine de philosophie
  Trois ressources ou points d'appui
  L’expérience ! (Ainsi, pour le simple exemple: pour le projet art contemporain déjà expérimenté, ne pas demander à des élèves de faire un book à la fin de l’année, ils ne pensent plus qu’à leur baccalauréat!)
  Difficultés rencontrées
  Un déficit de communication en direction des classes de 2nde un déficit de propositions dynamiques susceptibles de répondre à certaines attentes des élèves ou d’engendrer des désirs nouveaux et prometteurs.
  Moyens mobilisés
  • Constitution d’un groupe de professeurs de différentes disciplines (évolutif en fonction des projets) : philosophie, lettres modernes et classiques (nous envisageons d’allier la philosophie avec le grec, par exemple), histoire, langues. • Choix effectués dans le cadre de la répartition des moyens de la DG : 1 heure hebdomadaire de philosophie en première L inscrite à l’emploi du temps – Heures non affectées réservées au titre du contrat d’objectifs – AP • Projets Découverte Région
  Partenariat et contenu du partenariat
  Des possibilités de partenariats multiples avec différents structures : Château-Rouge, Villa-du-Parc, Région, etc.
  Liens éventuels avec la Recherche
  /
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  • Retour d’expérience pour chaque projet expérimenté, analyse collégiale pour reconduction ou non • Evaluation annuelle sur les orientations : il est assez aisé d’évaluer les effets positifs sur un temps moyen par le repérage des vœux 1 dans les fiches Dialogue dès le 2ème trimestre de 2nde. • Evaluation de l’adaptation des élèves en philosophie de terminale, du fait de cette découverte en première : une performance accrue lisible dans les résultats. • Evaluation des orientations APB des élèves pour leurs études supérieures
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Cette expérimentation a vocation à s’inscrire dans le temps, puisqu’il s’agit de constituer une filière attractive et d’excellence. L’objectif associé vise à favoriser le rayonnement des pratiques des élèves au sein de l’établissement. • Retour d’expérience pour chaque projet expérimenté, analyse collégiale pour reconduction ou non • Evaluation annuelle sur les orientations : il est assez aisé d’évaluer les effets positifs sur un temps moyen par le repérage des vœux 1 dans les fiches Dialogue dès le 2ème trimestre de 2nde. • Evaluation de l’adaptation des élèves en philosophie de terminale, du fait de cette découverte en première : une performance accrue lisible dans les résultats. • Evaluation des orientations APB des élèves pour leurs études supérieures
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Une amélioration de l’estime de soie et donc des résultats (performance) Une amélioration de la culture générale Le développement de compétences qui ne sont pas forcément évaluées dans le cadre scolaire et qui nourrissent la confiance en soi
  Sur les pratiques des enseignants : Le travail en interdisciplinarité conduit inévitablement à s’approprier les référentiels de formation et les programmes des autres disciplines – donc à mettre les connaissances en résonnance
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Le travail en équipe contribue à la motivation et stimule le partage
  Sur l'école / l'établissement : Une transformation des représentations de la filière et de ses valeurs au sein de l’établissement et dans l’esprit des parents Rayonnement des talents
  Plus généralement, sur l'environnement Le mieux être collectif grâce aux arts et la culture




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte