Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 83 fois

 

Décloisonnement disciplinaire

 

Collège Jean Moulin

1 AVENUE JEAN BAPTISTE DUMAS , 30103 ALES CEDEX
Site : https://padlet.com/ce_cardie1/ColJMoulinALESdecloison
Auteur : Burgun Aurélie
Mél : aurelie.burgun@ac-montpellier.fr
  L’objectif est de permettre à tous les élèves d'acquérir des compétences du programme en étant au plus près des besoin de chacun tout en travaillant sur les différents parcours éducatifs (artistique et culturel, santé, avenir et citoyen). Le jeudi après-midi, l’ensemble des élèves des classes de SEGPA du cycle 4 sont mélangés et répartis dans des ateliers, ainsi que les élèves d’ULIS et du CROP (Centre de Rééducation de l’Ouïe et de la Parole). Une partie des compétences du cycle 4 est travaillée à partir de projets interdisciplinaires et non plus au sein de la discipline. Chaque élève bénéficie également d’une heure de relaxation gérée par un professeur certifié.

  Plus-value de l'action
  .
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  - Niveaux : classes de SEGPA du cycle 4, élèves du CROP (classes de 4è et 3è), élèves de l’ULIS - nombre d’élèves : 70 (48 + 10 + 12)
  A l'origine
  .- Des difficultés importantes des élèves de SEGPA à se concentrer et à se mobiliser sur les apprentissages sur les temps des après-midis. - Des difficultés pour eux à se projeter dans les inclusions par peur de sortir du contexte rassurant de leur classe et à travailler avec des élèves qui ne sont pas de leur classe - Des difficultés à mettre en place certains apprentissages par manque de matériel et de salles adaptées (arts plastiques, sciences qui demandent une préparation matérielle plus longue et plus compliquée) - Des élèves qui ont du mal à se mobiliser de manière générale pour des enseignements traditionnels avec un absentéisme et une démobilisation de plus en plus forts. - De nombreux élèves avec des troubles de l’attention, des difficultés de concentration pour qui le grand groupe est une difficulté supplémentaire. Problématique : Comment permettre aux élèves en difficultés scolaire, particulièrement fatigables les après-midis, de se remobiliser dans les apprentissages en leur offrant un cadre de travail différent ?
  Objectifs poursuivis
  .- Proposer à chaque élève un parcours personnalisé de réussite (individualisation du travail par compétences en fonction des besoins de chacun) - Accompagner les élèves dans l’apprentissage des valeurs citoyennes et « Faire ensemble pour vivre ensemble ». (acceptation du travail de groupe avec des élèves de différentes classes) - Faire diminuer le décrochage scolaire dû aux différentes difficultés mentionnées dans le constat (diminution de l’absentéisme, augmentation des résultats scolaires globaux)
  Description
  Un après-midi par semaine (dans un premier temps), les élèves de toutes les classes concernées par le projet sont répartis dans des groupes de travail en fonction des compétences qu’ils ont à travailler. Les compétences sont diverses et les types d’activités aussi : de la musique aux sciences en passant par les arts, le travail sur l’oral ou l’écrit, l’histoire des arts. L’idée est de travailler les compétences des élèves dans des situations différentes autour de projets dans des groupes restreints. En parallèle, chaque élève bénéficie, sur l’après-midi, d’un temps de relaxation avec un professeur certifié. Les élèves ont été sondés en début d’année pour connaître leurs envies et les besoins qu’ils estimaient avoir. Les ateliers tournent à chaque période scolaire. Dans les projets proposés, on trouve notamment : la réalisation de la vitrine d’un magasin (de la réflexion à la réalisation), l’aménagement de la terrasse professeur du collège et un projet de création de jardin potager dans le collège (en lien avec le travail des élèves du CVC), une chorale, des ateliers scientifiques divers permettant de travailler les différentes étapes de la démarche scientifique où certains élèves sont formateurs d’autres élèves, un groupe de lecture avec l’association « Graine de Lire », des ateliers de travail autonome … Nous avons fait le choix de mixer les élèves de classes différentes de SEGPA, ainsi que celles d’autres dispositifs du collège comme les élèves d’ULIS et du CROP afin de développer les valeurs du « Vivre ensemble » dans l’acceptation de l’autre et de sa différence et afin que chacun puisse s’enrichir (et en prendre conscience) des fonctionnements cognitifs de chacun (passage plus important à l’oral pour certains élèves, différentes méthodes de travail, différenciation des consignes selon les élèves…). Le choix du jeudi après-midi a été fait suite à des sondages auprès de l’équipe éducative. Nous nous sommes aperçus que lors de ce moment-là, il y avait davantage d’élèves qui dysfonctionnaient (exclusions des classes plus importantes, problèmes de discipline, absentéisme, décrochages au sein de la classe, cours de 16h à 17h très difficile). Depuis de nombreuses années, nous avons remarqué que le jeudi est un jour plus compliqué que les autres dans la gestion des groupes. Cette année, les parents ne sont pas impliqués dans le dispositif, or témoignages de l’atelier « Collecte de mémoires ». Nous réfléchissons à une solution pour les inclure dans le dispositif l’année prochaine. Le profil de nos parents (élèves de SEGPA en REP + !), qui pour la plupart ont un vécu difficile à l’école, fait qu’il est compliqué de les associer. Il nous apparait, cependant, important de trouver une solution pour qu’ils puissent s’impliquer davantage dans la scolarité de leurs enfants et les ateliers tels qu’ils sont présentés nous semble un outil intéressant pour les inclure en sortant de la relation verticale « prof/parents » pour qu’ils deviennent à leur tour vecteur de savoirs et réapprivoisent ce lieu parfois difficile pour eux. L’atelier « relaxation » est mis en place par un professeur d’EPS formé à la relaxation et au yoga. Lorsque nous nous sommes interrogés sur les différents leviers que nous pourrions utiliser pour aider nos élèves dans leur scolarité, nous avons noté qu’une grosse difficulté de nos élèves était celle de se concentrer dans les apprentissages mais aussi de se retrouver seuls face à eux-mêmes. Beaucoup d’élèves mettent en place de nombreuses stratégies, souvent qui perturbent le cours et les autres, pour éviter de se retrouver dans des situations de travail individuel (peur de l’échec, besoin de combler un vide, manque de confiance en soi…). Dans notre collège, Mme Portes propose, depuis l’année dernière un atelier relaxation lors du temps méridien de l’association sportive. Convaincus des effets bénéfiques que peut apporter la relaxation sur ces problématiques, nous avons donc décidé de faire appel à notre collègue pour le projet. Celle-ci avait déjà en charge une classe de SEGPA et connaissait donc déjà les problématiques de nos élèves et leurs richesses également. Elle a accepté de faire partie du projet. Nous avons pensé que cela pouvait permettre à chacun de puiser dans les outils de relaxation et du yoga ce qui pouvaient les aider dans leurs difficultés scolaires. Une majorité d’élèves témoigne du bénéfice de ces séances de relaxation, du bien-être qu’ils ressentent par la suite et nous, professeurs, nous voyons clairement les élèves qui viennent de l’atelier relaxation quand nous les recevons (ils sont plus calmes, plus posés que les autres). Certains élèves, cependant, témoignent qu’il est très compliqué pour eux de tenir pendant le créneau entier. Ce sont souvent ces mêmes élèves pour qui il est très difficile de tenir une heure de classe entière ou pour lesquels les problématiques personnelles sont très grandes. Dans le cadre du parcours personnalisé, il nous semble essentiel alors de continuer à réfléchir aux solutions que nous pouvons proposer à ces élèves. Dans le cadre de ce même parcours, nous avons pensé les ateliers comme vecteur de travail de compétences diverses. Les différentes compétences que les élèves ont à valider leurs sont proposées sous des formes variées afin de permettre à chacun de trouver une motivation qui lui est propre. Par exemple, la compétence du cycle 3 « produire des écrits variés en s’appropriant les différentes dimensions de l’activité d’écriture » est travaillée en classe plus traditionnelle mais aussi lors des ateliers lorsque les élèves doivent produire une lettre pour le propriétaire de la vitrine, le principal du collège, lorsqu’ils doivent rédiger la trame d’un conte, le compte-rendu de la séance de travail, l’histoire du film d’animation, le protocole en sciences… Chaque élève rencontre des écrits divers mais au sein d’ateliers dans lesquels ils sont investis, en petits groupes, ce qui nous permet d’avoir le temps d’analyser avec eux où ils se trouvent dans l’acquisition de cette compétence. Ce même travail en groupe restreint nous permet de faire une analyse commune des compétences de chacun. Les élèves apprennent à débattre sur leur niveau dans une compétence et sur ce qui est attendu. Le petit groupe permet d’éviter la peur du jugement du grand groupe. Certains élèves investissent tout particulièrement ce travail, des élèves par ailleurs en grosses difficultés scolaires et comportementales dans certaines disciplines. Par exemple, K, un élève multi-dys mais passionné par les sciences, à qui a été confié le rôle de formateur qui lors d’un atelier s’est retrouvé à débattre spontanément avec L., autre élève de sa classe d’origine, sur les compétences importantes pour être un bon tuteur (en s’aidant d’un tableau qui lui avait été fourni) et comment ils pourraient transférer ses compétences pour être tuteur en histoire des arts (ce que L. souhaiterait faire). Certains élèves sont encore déstabilisés par ce dispositif et n’ont, encore, pas investi ce type de travail. Là encore, ceci reste une force de travail pour nous. Ces élèves sont perdus quand on leur demande d’être autonome, de prendre des initiatives. Ce sont parfois des élèves très scolaires que nous n’aurions pas repéré en difficultés dans un cadre traditionnel. Nous pouvons alors adapter plus précisément nos demandes vis-à-vis d’eux.
  Modalité de mise en oeuvre
  A chaque période, les élèves sont répartis dans différents groupes : - Le total des élèves est divisé en 3 groupes A, B, C. Chacun de ces groupes va en relaxation 1h dans l’après-midi. - Pendant qu’un groupe A, B ou C est en relaxation, les 2 autres groupes sont répartis dans d’autres ateliers en sous groupes. Les élèves changent donc d’atelier à chaque heure de l’après-midi. En fonction des contraintes d’emplois du temps (professeurs absents lors de formation, élèves en stage ou en sortie scolaire), un calendrier personnel est distribué à chaque élève en début de chaque période pour qu’il puisse se repérer. A chaque fin de période, un bilan est effectué et les élèves sont répartis sur d’autres ateliers pour la période suivante en fonction des compétences qu’ils doivent travailler.
  Trois ressources ou points d'appui
  - Le dialogue très important au sein de l’équipe - La journée au forum de l’innovation (et particulièrement les échanges avec les collègues porteurs de projet).
  Difficultés rencontrées
  - Les absences des collègues qui perturbent le fonctionnement et nous oblige à refaire les emplois du temps régulièrement. - La construction des rotations qui est compliquée par les contraintes d’emploi du temps des collègues et des élèves (absences diverses pour formation, accompagnement d’élèves, stages, mise en réseau…) et qui est donc très chronophage. - L’évaluation individuelle des élèves par compétences (chronophage aussi pour harmoniser les observations de chacun).
  Moyens mobilisés
  - HSE de la CARDIE - Partenaires qui interviennent - CDI mis à notre disposition une heure dans l’après-midi - Financement du conseil départemental pour l’intervention des conteurs dans le cadre du projet fédérateur de l’établissement
  Partenariat et contenu du partenariat
  - Association « Graine de Lire » : travail autour de la lecture orale d'albums qui sont par la suite lus à des élèves d’école élémentaire - CMLO (Centre Méditerranéen de Lecture Orale) : intervention de conteurs : travail sur l'oralisation de contes, sur la collecte de mémoires et les récits de vie, création d’un conte musical - Accompagnement par un conseiller en développement de la CARDIE
  Liens éventuels avec la Recherche
  .
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  .
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  - Evaluation individualisée du travail par compétences en fonction des besoins de chacun : fiche de suivi - Questionnaire distribué aux parents en fin de période 4 sur leur ressenti vis-à-vis de leur enfant. - Questionnaire distribué aux collègues ayant les élèves en classe sur l’évolution des élèves (posture, goût de l’effort, autonomie, participation orale, travail de groupe, relation aux autres) en semaine + un questionnaire spécifique à destination des collègues du projet pour évaluer les mêmes points sur le jeudi après-midi.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : - Réussite des élèves à N+2 après le collège
  Sur les pratiques des enseignants : - Quelques collègues du collège nous posent des questions sur notre fonctionnement et sur la possibilité de l’intégrer à la rentrée 2018. - Utilisation des « souvenirs » du jeudi comme point d’appui dans certains enseignements - Une vision bien différente de certains élèves sur laquelle nous pouvons nous appuyer dans les enseignements plus traditionnels. - L’envie plus grande d’intégrer les parents au sein du collège et de nos projets.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : .
  Sur l'école / l'établissement : - Motivation et implication des élèves l’après-midi : sondage auprès des élèves, modification des discours des élèves face au travail scolaire, évolution des relations entre élèves, entre élèves et enseignants, entre nous et nos collègues - Augmentation du nombre d’inclusions réussies
  Plus généralement, sur l'environnement .




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte