Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 77 fois

 

# 2018 D - Apprendre ensemble et vivre ensemble : des collégiens s’engagent dans le projet de rénovation urbaine de leur lieu de vie.

 

Collège Mendès France

19 RUE DE SOISSONS , 59203 TOURCOING CEDEX
Site : http://pierre-mendes-france-tourcoing.savoirsnumeriques5962.fr
Auteur : Hélène HANNOIR
Mél : Principale.0592714e@ac-lille.fr / ce.0592714e@ac-lille.fr
  Des collégiens d’un REP+ s’engagent dans le projet de rénovation urbaine de leur quartier. Les élèves participeront au diagnostic et mèneront une réflexion sur les points forts et points faibles de leur environnement proche. Les élèves seront mobilisés sur la production de propositions sur les déplacements urbains et les terrains sportifs du quartier. Ils modéliseront le quartier en utilisant MineCraft et en imprimeront des éléments en 3D dans le FabLab de l’établissement. L’action demande la collaboration de plusieurs enseignants, en relation avec des partenaires extérieurs et permet de travailler le sentiment de bien-être au collège et au sein du quartier.

  Plus-value de l'action
  .
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  1 classe de 3ème (19 élèves) pour commencer puis élargissement progressif à d’autres classes car le projet urbain est prévu sur 5 ans.
  A l'origine
  Notre établissement recrute sur une zone géographique très défavorisée. L’identité au quartier est très forte. Beaucoup de parents d’élèves ont eux-mêmes fréquenté l’établissement et sont restés dans le quartier, marqué actuellement par une offre professionnelle et économique très limitée et le plus fort taux de chômage de la MEL. La question du développement économique est au cœur des préoccupations des urbanistes qui s’engagent, en plus de la question de l’amélioration de l’habitat, sur l’intégration dans le futur quartier d’une niche d’entreprises en lien avec le numérique, mais aussi les métiers du bâtiment éco-citoyen et le développement durable. L’implication des élèves dans le projet s’inscrit naturellement dans cette réflexion sur les métiers d’avenir. En effet, nous travaillons sur l’évolution des métiers et développons des partenariats avec des entreprises sur ces thématiques. La question de l’ambition et de la découverte du monde est au cœur du projet d’établissement pour ces élèves peu mobiles. Les résultats au DNB sont en progrès depuis 3 ans mais le taux de passage en seconde générale et technologique atteint difficilement les 50 %. La question du déplacement urbain et de l’ouverture du quartier (et des élèves) sur un périmètre plus large est une priorité. Par périmètre, nous entendons autant la question géographique que celle de donner l’ambition de sortir de ce qui est connu par les élèves et les familles. La rénovation du quartier entreprise va entraîner une modification dans la vie quotidienne de nos élèves : destructrion de grands immeubles collectifs, relogement des familles, impact sur le collège… La problématique au niveau de l’établissement se situe à plusieurs niveaux : d’une part les zones de recrutement et de carte scolaire vont être retravaillées, d’autre part, le collège se situant au cœur du quartier, il y a chez nos élèves un fort sentiment d’appartenance à ce quartier. L’idée est de positiver l’image du quartier pour changer de regard sur cette appartenance revendiquée. Ainsi à travers ce projet, les élèves sont amenés à comprendre l’histoire de leur environnement proche, son architecture, à s’exprimer sur ce qui leur paraît important, et à se projeter dans ce que cet environnement pourrait devenir. Les questions professionnelles qui ont déclenché la réflexion sont les suivantes : - Quels adultes mobiliser pour ce projet? Quelles disciplines ? Quelles classes ? - Quels partenaires ? - Quels process de fonctionnement mettre en place pour que le projet soit lisible pour les élèves, les familles, les partenaires et l’ensemble de l’établissement ? - Quels besoins matériels devons-nous anticiper ?
  Objectifs poursuivis
  Il s’agit d’amener les élèves à : - Acquérir des compétences de modélisation 3D - Acquérir des compétences dans le domaine de la cartographie interactive et subjective en 3ème - Travailler l’écriture et la photographie en 3ème - Favoriser l’ambition et la mobillité de nos élèves - Découvrir des métiers en lien notamment avec l’architecture, l’urbanisme, la création numérique.
  Description
  Ce projet se décline en plusieurs phases : - Rencontre des différents partenaires en juin 2017 : naissance du projet. - Rencontre des urbanistes et présentation du projet à une classe (3ème1, pour commencer). - Déambulation dans le quartier et prise de photographies, qui seront les bases du travail d’exposé du diagnostic en géographie afin de faire la modélisation en technologie et à la Ludo-médiathèque de Tourcoing et le travail d’écriture en français et histoire géographie. - Séances au pôle multimédia du quartier pour la modélisation 3D du quartier via 3 supports différents : le jeu Minecraft, le pop-up (art plastiques), une carte interactive (compétence : se situer dans l’espace- usage du numérique). - Exposition du projet dans un cadre de rencontre de professionnels dans le domaine du numérique en avril 2018 : mobilisation des compétences orales, connaissance de nouveaux métiers et formations dans le cadre du parcours Avenir. - Exposition des réalisations d’élèves dans les différents lieux partenaires (La Ludo-médiathèque Colette de Tourcoing, la mairie de Tourcoing) ainsi qu’au collège. Mise en valeur du travail des élèves : valorisation de l’estime de soi, reconnaissance de l’engagement. De manière transversale, ce projet s’inscrit dans le projet numérique de l’établissement qui s’articule autour de deux axes : 1. Le numérique pour apprendre Découverte de la modélisation 3D et de l’impression 3D 2. Le numérique pour comprendre le monde Découverte des métiers en lien avec l’urbanisme et numérique L’ensemble de la classe de 3ème 1 est concerné par le projet, chaque membre de l’équipe enseignante est mobilisé depuis la pré-rentrée, aboutissant à un travail interdisciplinaire très riche. Pour cette rentrée, une seule classe de 3ème est concernée, mais l’engouement de l’équipe et l’effet « tâche d’huile » autour de ce projet permet d’imaginer un développement pour la rentrée prochaine. Pour cette rentrée, certains élèves envisagent d’en faire un sujet d’oral pour le DNB respectant la consigne donnée dans l’établissement de mobiliser plusieurs disciplines et des varier les approches (parcours citoyen, parcours Avenir ou architecture en Histoire des Arts). Les enseignants ponctuent toute l’année scolaire de travaux sur ce projet au sein de leurs cours (travaux d’écritures en lettres et géographie ; en éducation musicale, le professeur envisage de travailler sur des enregistrements urbains… ) et, au niveau partenarial, les élèves seront également encadrés par les médiateurs numériques au fabLab ou dans l’espace de coWORKING créé dans l’établissement (cf. projet sur l’aménagement des espaces: http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=13793), par quinzaine, le mardi de 15h30 à 17h du 7 novembre 2017 jusqu’aux vacances de février. Il est impératif de respecter une présentation officielle pour la mairie de Tourcoing, ce qui fournit l’occasion de développer de manière certaine les compétences orales. Les parents sont associés au niveau du conseil de quartier dans lequel leurs avis sont entendus, le centre social est aussi au cœur des relations avec les familles sur ce projet. Les parents d’élèves seront invités à « visiter » le quatier virtuel réalisé par leurs enfants à l’occasion d’une restitution finale organisée avec la ville. Un espace specifique sera ouvert sur l’ENT du collège.
  Modalité de mise en oeuvre
  Les phases de conduite de ce projet sont les suivantes : 1- Constitution d’un « groupe projet » territorial, impliquant la ville, les urbanistes, les professeurs d’histoire géographie, la documentaliste et la direction de l’établissement. Ce groupe de pilotage a partagé les besoins et les ressources mobilisables pour que le projet s’inscrive dans l’idée du territoire apprenant : ce que les élèves peuvent apprendre, ce que les élèves peuvent nous apprendre (sur leur milieu de vie et leur vision d’avenir notamment), échanger avec les partenaires. 2- Définition des objectifs et des activités à mener en lien avec les compétences du socle. Nous avons rencontré les urbanistes de la mairie, le cabinet d’étude chargé du diagnostique, les partenaires associatifs du quartier et imaginé un projet qui puisse mobiliser les compétences de nos élèves pour les rendre acteurs du projet, leur donner envie de s’investir. Il s’agissait aussi pour le collège de construire un projet qui s’intègre à la fois dans les programmes et les apprentissages tout en restant fidèle à l’identité de l’établissement (collège numérique, développement du FabLab, parcours Avenir et citoyen) : partager ses réflexions sur l’aménagement des aires urbaines, se situer dans l’espace, concevoir et programmer être capable de présenter le rendu final (expression orale). 3- Mobilisation des ressources -Les besoins en matériel : achat de matériel pour les reportages et interviews, imprimantes 3D, nouveaux postes en CoWorking pour supporter le logiciel. -Les besoins RH : partenaires de la pleine image, du lycée Colbert, embauche d’une AED diplômée en urbanisme, pilotage par l’équipe d’histoire géographie. -Définition des espaces-temps.
  Trois ressources ou points d'appui
  .
  Difficultés rencontrées
  .
  Moyens mobilisés
  Un poste d’assistant pédagogique a été profilé pour accompagner ce projet, en effet, l’assistante mobilisée aux côtés des professeurs possède un master en urbanisme. Cette assistante est présente à temps plein, elle assure le suivi de ce projet dans et hors la classe. Elle est aussi en charge d’animer l’espace co-working. Elle travaille chaque semaine avec le professeur documentaliste et le coordonnateur pédagogique du niveau 3ème. Les assistants pédagogiques en charge des tiers lieux rencontrent régulièrement les professeurs, notamment dans le cadre des concertations REP+.
  Partenariat et contenu du partenariat
  En éducation prioritaire plus qu’ailleurs, la notion de territoire apprenant prend tout son sens. En effet, les politiques territoriales se mobilisent à travers des projets soutenus par la politique de la ville, des Projets éducatifs Globaux s’intéressant aux parcours des enfants de la petite enfance à la jeunesse (12-25 ans) et il semble fondamental de faire converger les forces éducatives d’état, associatives et locales vers des objectifs partagés, acceptant d’apprendre les uns des autres. Acceptant également que les élèves apprennent aussi en dehors de la classe et des programmes, et que nous devons leur montrer qu’ils peuvent aussi apprendre en dehors. L’innovation de ce projet est surtout de faire vivre la transversalité des apprentissages et de faire tomber les murs (pour un projet urbain, notons l’ambition…) entre les disciplines, les apprentissages formels et informels. Ce projet, qui n’en est qu’à son lancement, vise à inscrire le collège comme un élément important de la nouvelle vie du quartier tourné vers l’avenir et l’ambition, fidèle à notre identité numérique et en lien avec la mise en œuvre du parcours d’excellence. Nous nous appuyons aussi sur ce projet pour développer les relations écoles-famille ainsi que le partenariat avec les clubs de prévention.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Pas à ce jour, mais le développement d’une géographie citoyenne est un objet de réflexion académique travaillé au sein du LéA Debeyre « Prospective territoriale ». Des contacts sont donc envisageables.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Indicateurs de performance : -demandes de passage en seconde GT dans la classe de 3ème impliquée (mesure de l’ambition) -résultats à l’épreuve orale du DNB pour cette classe -taux de validation, avec un niveau satisfaisant ou très satisfaisant, des domaines 1, 2, 3 et 5 en fin de cycle 4. Indicateurs d’impact : -incidents signalés dans la classe sur le temps du projet -participation des parents aux réunions parents-professeurs -nombre de dérogations demandées à l’entrée en 6ème
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Auto-évalution. Suivi et accompagnement par la cellule CARDIE de Lille, par l’IA-IPR référente du collège, ainsi que par l’IA-IPR référente du bassin, Natalie Malabre.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Développement attendu de compétences disciplinaires (aménagement urbain, travail de rédaction, étude de l’image) et transversales (travail en groupe, autonomie, citoyenneté). Ce projet permet aux élèves de rencontrer des professionnels variés et de les questionner sur leur formation, de se savoir écoutés et reconnus (dans le cadre du diagnostic et de la production du quartier) et de faire le lien entre la vie dans l’établissement. Ce projet permet aussi de lier les apprentissages fondamentaux à l’environnement des élèves et de leur donner davantage de sens. Ce travail inscrit dans le quotidien des élèves, contribue à développer l’esprit critique, la collaboration et l’empathie. Il vise à travailler des compétences autrement, ainsi qu’à découvrir des métiers dans le cadre du parcours Avenir et à favoriser l’ambition.
  Sur les pratiques des enseignants : Travail en équipe pluridisciplinaire. Travail en co-animation, travail en projet, découverte de nouveaux outils numériques par le pôle multimédia.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Projet fédérateur, permettant de conforter et développer les partenariats.
  Sur l'école / l'établissement : Réflexion partagée sur la citoyenneté et le bien-être. Renforcement et développement de liens avec de nombreux partenaires.
  Plus généralement, sur l'environnement Réflexion partagée avec les partenaires sur le bien-être dans l’établissement et dans le quartier. Le projet vise à impliquer pleinement le collège dans le projet de rénovation urbaine. Il sera intéressant d’observer comment on peut avancer sur la question du territoire apprenant : la diversité des acteurs engagés dans le projet dans une perspective de co-éducation constitue une vraie richesse.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
AMIENS
02 - SAINT-QUENTIN - Espace scolaire Condorcet : Module de Remobilisation Scolaire 2017-2018
AMIENS
02 - WASSIGNY - Collège de Wassigny : Travailler autrement avec les élèves décrocheurs et en grande difficulté
AMIENS
02 - VILLERS-COTTERETS - Lycée Européen : En avant pour science Po
AMIENS
02 - SAINT-QUENTIN - LGT Pierre de la Ramée : Préparation mathématique aux futurs étudiants en PACES - Académie d'Amiens.
AMIENS
02 - SAINT-QUENTIN - LGT Pierre de la Ramée : Liaison Lycée Pierre de la Ramée – Collège Suzanne Deutsch
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte