Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 761 fois

 

2018 C - FUSION : Repenser les espaces et les méthodes d’accompagnement des élèves dans et hors la classe

 

Collège Mendès France

19 RUE DE SOISSONS , 59203 TOURCOING CEDEX
Site : http://pierre-mendes-france-tourcoing.savoirsnumeriques5962.fr
Auteur : Hélène HANNOIR
Mél : Principale.0592714e@ac-lille.fr / ce.0592714e@ac-lille.fr
  L’équipe de vie scolaire, les professeurs et la documentaliste ont expérimenté de remettre en cause la traditionnelle « salle de permanence » pour proposer aux élèves, lors des travaux de groupe, mais également sur les temps libérés l’accès à différents « tiers-lieux », accessibles, équipés en matériel numérique et un encadrement spécifique, en fonction des choix et des besoins des élèves. Inscrit dans une approche globale des élèves, le projet vise à améliorer leur bien-être en proposant des espaces adaptés et sereins, mais aussi en les accompagnant et les rassurant face aux travaux individuels à effectuer pour susciter l’envie d’apprendre.

  Plus-value de l'action
  .
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  L’ensemble des élèves du collège, sur les 4 niveaux (y compris les élèves relevant des dispositifs SEGPA, ULIS et UPE2A).
  A l'origine
  Notre établissement est situé en REP+ zone violence. Nous recevons des élèves en très grande difficulté et si dans la classe, les méthodes pédagogiques différenciées et les pratiques d’évaluation permettent d’engager les élèves dans les apprentissages, en dehors ils n’étaient pas suffisamment autonomes ni accompagnés pour réaliser la part personnelle du travail attendu (revoir, approfondir, compléter, s’exercer). Face au constat partagé des difficultés d’entrée dans les apprentissages autonomes des élèves, l’équipe a interrogé les espaces, les méthodes, les ressources humaines et matérielles. Le projet est né d’une analyse précise des forces et faiblesses du fonctionnement de l’établissement sur cette question de l’accompagnement aux devoirs : Les forces d’abord : Notre collège possède de nombreux dispositifs (SEGPA, classe ULIS, class’Co : classe intégrée de l’IMPRO le Roitelet de Tourcoing, classe relais, UPE2A) et s’efforce d’être constamment dans l’innovation pédagogique pour la réussite de tous. Préfigurateur COCON, l’établissement se caractérise par une mobilisation des adultes de l’établissement dans l’innovation. -Les moyens humains (REP+) et les partenariats sont nombreux. Les faiblesses -Malgré une réflexion solide sur les méthodes pédagogiques, la différenciation et l’évaluation, les enseignants déploraient l’absence de travail personnel des élèves. -Nos élèves sont parfois dans des situations personnelles et sociales qui ne leur offrent pas les conditions matérielles de réaliser le travail attendu par les professeurs. Au regard de ces éléments, engagées dans une démarche d’organisation apprenante, les équipes du collège ont mené des réflexions collectives, avec pour leitmotiv de penser le collège comme un vrai lieu de socialisation et d’apprentissage, d’épanouissement et de réussite, nous avons décidé de mutualiser nos actions et notre fonctionnement, sans pour autant perdre notre propre identité, en créant différents tiers lieux. Les questions professionnelles qui ont déclenché la réflexion collective sont les suivantes : -Quels adultes mobiliser et comment coordonner l’action pédagogique et éducative de chacun des acteurs ? -Quels espaces à repenser, comment y associer les élèves pour comprendre ce dont ils ont besoin ? -Quels process de fonctionnement mettre en place pour que le projet soit lisible pour les élèves, les familles et les professeurs de l’établissement ?
  Objectifs poursuivis
  - Développer l’autonomie des élèves dans le travail et rendre l’élève acteur de ses apprentissages. - Faire vivre les différents tiers lieux d’accueil sur le hors temps scolaire dans un souci d’offrir dans l’établissement des conditions de travail parfois inexistantes à la maison. - Favoriser l’ambition et la mobilité de nos élèves - Développer les compétences psycho-sociales et citoyennes. - Améliorer le climat scolaire.
  Description
  Depuis 2015, les équipes ont réfléchi aux problématiques précitées, leurs échanges ont abouti à une action coordonnée par le professeur documentaliste et CPE, de développement de tiers lieux permettant aux élèves de bénéficier de plusieurs lieux pédagogiques, d’aide aux devoirs, de recherches, de soutien, de remédiation, d’approfondissement et de travaux de groupes. Ces espaces peuvent être utilisés dans le cadre des cours, les coordonnateurs disciplinaires sont mobilisés pour faire le lien avec les AP sur des temps de concertation REP+. Ainsi le CDI est devenu le CCC (Centre de Connaissances et de Culture) où les élèves peuvent travailler en autonomie ou avec l’aide du professeur documentaliste et de son assistante, lire, faire une recherche documentaire… À proximité de ce lieu, est né le SACCADE (Service d’ACCompagnement et d’Aide aux Devoirs), sous la responsabilité d’un assistant d’éducation profilé, où les élèves, individuellement ou en petit groupe, peuvent bénéficier de soutien et d’approfondissement dans les disciplines scientifiques. Ces deux premiers tiers lieux sont le socle de l’ouverture prochaine d’un FabLab mobilisé sur le projet « ANRU » visant d’une part à développer l’usage du numérique pour créer et produire, mais aussi de mettre en place la WebTV qui y trouvera son siège, base d’exposés oraux et de reportages réalisés sur des temps de classe et des reportages réalisés à l’extérieur. Puis, dans le même esprit, est né le CDR (Centre de Ressources), animé dans un premier temps par les EAP, puis par un assistant d’éducation profilé, pour l’accompagnement des élèves dans les disciplines littéraires. Les coordonnateurs disciplinaires rencontrent les assistants pédagogiques dans le cadre des temps de concertation REP+. Lors de la mise en place des tiers lieux, l’expérimentation de carnets de liaisons a été lancée. Aujourd’hui, il est envisagé de développer les temps de rencontres et d’utiliser l’outil numérique pour partager les ressources et les informations. En 2017, le tout dernier espace est né, le Co-Working qui vise à favoriser les travaux de groupes et qui met l’accent sur le Parcours Avenir. Comme les autres espaces, il est sous la responsabilité d’un assistant d’éducation profilé. Pour la création de cet espace de co-working, les élèves ont été consultés (délégués et certaines classes, à travers les activités menées dans le cadre des cours d’Arts Plastiques et de Technologie) afin de proposer des plans, et l’atelier de SEGPA a réalisé les travaux, avec l’aide et le soutien de l’association de parents d’élèves. Les élèves de SEGPA ont été très valorisés par leur implication dans le projet. Ce nouveau fonctionnement permet de promouvoir la polyvalence de chacun et de mutualiser toutes les compétences. Les professeurs qui le souhaitent peuvent réserver l’espace CoWorking et se rendre au CCC. La salle des professeurs a été réaménagée dans le même état d’esprit (tables de réunions, postes de travail individuel et espace convivial) pour favoriser les échanges et améliorer le bien-être au travail. Il arrive que des professeurs et la direction se réunissent dans l’espace de Co Working apprécié de tous. Concernant ces tiers lieux, les élèves peuvent y aller de leur propre initiative ou y être invités à la demande des professeurs, du professeur principal ou du CPE, soit ponctuellement pour revoir une notion, soit sur une période clairement définie pour un soutien plus approfondi. De manière transversale, ce projet s’inscrit dans le projet numérique de l’établissement qui s’articule autour de deux axes : 1- Le numérique pour apprendre - mobilisation d’outils numériques dans la classe (espace class lab, classes inversées, logiciels d’écriture dans le texte ou de codage) - Mobilisation de ressources numériques pour mieux accompagner les élèves hors de la classe (tiers-lieux, livres numériques, ressources en lignes, jeux sérieux, création numérique et Fab Lab). L’accès à l’ENT et au Folios facilite les échanges de ressources entre les enseignants, le partage des ressources et outils fait l’objet de temps de concertation. 2- Le numérique pour comprendre le monde et s’y projeter (axe large qui traite tant de l’éducation à l’image, de la mise en place d’une Web TV, mais aussi de conception en 3D et de découverte des formations et métiers du numérique et des médias). Le projet FUSION s’inscrit plutôt dans le premier axe, mais l’espace Co-Working devient au fil du temps un espace privilégié pour le parcours Avenir. Nous y recevrons cette année, des étudiants et des entreprises dans le cadre des parcours d’excellence. Depuis la rentrée 2017 et l’ouverture de l’espace de Co Working, c’est le fonctionnement global de l’établissement qu’il a fallu revoir, en effet, la traditionnelle « salle de permanence » dans laquelle se retrouvent à la fois les élèves exclus de cours, les élèves qui attendent de sortir ou qui ont un professeur absent et ceux qui sont en retenue n’existe plus. Les indicateurs d’incidents se cumulaient dans cet espace d’ennui dans lequel il était impossible de trouver les conditions nécessaires à la concentration et la mise au travail. Il a ainsi fallu retravailler les fiches de postes, et les procédures d’une prise en charge beaucoup plus individualisée des élèves. Les représentants élus des parents ont été associés à la réflexion et à l’aménagement de l’espace Co-Working et ce dès le début. L’association de parents d’élèves s’est engagée dans l’achat groupé de fournitures scolaires, l’absence de matériel ayant également fait partie du diagnostic des faiblesses dans la problématique du travail personnel de l’élève. Ils ont souhaité marquer leur participation à la réalisation de l’espace Co-Working en proposant l’achat de plantes vertes pour contribuer à l’esprit serein de ce lieu de travail. Enfin, les parents qui le souhaitent peuvent inscrire leur enfant dans un tiers lieu pour un soutien ou une aide aux devoirs en contactant simplement le professeur principal. Les tiers lieux sont mis à disposition des familles si besoin. Nous avons par exemple organisé des sessions d’accompagnement pour les saisies de dossiers de bourses au CCC et nous y proposons le café des parents depuis l’an dernier. D’autres rencontres avec les familles pourraient s’y dérouler : la découverte de l’ENT pour la liaison Cycle 3 ou les échanges sur les stages et l’orientation. Le collège est porteur du projet « ouvrir l’école aux parents » ; ils sont accueillis dans ce cadre par des professeurs de français et d’histoire-géographie du collège. L’espace de CoWorking pourra les accueillir en fonction du besoin et de la disponibilité. Les ressources pédagogiques peuvent aussi être exploitées à la maison via l’ENT. La question des tiers lieux en lien avec la réflexion sur l’articulation du travail personnel de l’élève dans et hors la classe est essentielle. C’est toute la communauté éducative qui doit s’approprier l’innovation enclenchée pour assurer une continuité pédagogique et un environnement favorable aux apprentissages. L’action s’intéresse au bien-être à l’école et aux dimensions informelles des apprentissages. Tous les élèves sont concernés et nous constatons dans ces espaces une mise au travail plus rapide et plus volontaire des élèves. Le climat y est serein, à ce jour aucun rapport d’incident n’émane de ces tiers lieux. L’accompagnement semble porter ses fruits, les résultats au DNB sont en augmentation, les exclusions définitives de l’établissement ont été divisées par deux. Le projet mobilise du travail transversal entre disciplines (coordonnateurs) et entre enseignants et AED et CPE. Il permet une réflexion commune sur l’acquisition progressive de l’autonomie de l’élève et sur la nature des travaux demandés aux élèves hors la classe. L’action est au cœur de l’établissement et l’action de chacun. Elle nous a poussés à repenser les espaces : la disparition de la salle de permanence classique puisque les élèves ont accès, à toutes heures, à quatre lieux différents d’aide en fonction de leurs besoins et/ou envies. La conséquence indirecte de ce projet est de devoir retravailler sur les punitions et les sanctions sans avoir à recréer cet espace « d’attente » qu’était la salle de permanence. Ce travail est en cours.
  Modalité de mise en oeuvre
  Sur l’année scolaire 2016-2017 : -Dialogue en équipe « projet numérique » pour exprimer les points de vue et les expériences personnelles et discutions plus large en concertation pour faire émerger les besoins partagés et s’accorder sur ce qui faisait consensus (process). -De janvier à mars 2017 : mobilisation des élèves délégués et de classes dans le cadre des programmes de technologie et d’arts plastiques pour la réalisation des plans -Mobilisation du département pour le financement du mobilier, des entreprises pour la taxe d’apprentissage qui permet de financer les postes de l’espace co-working. -Projet d’atelier avec les élèves de SEGPA : choix des couleurs et travaux de peinture et de remise à neuf du sol. -Juin juillet recrutement de nouveaux AP sur des fiches de postes spécifiques en lien avec notre projet (contact ESPE Lille-Nord de France). -Travaux effectués pendant l’été 2017 pour l’espace Co-Working. Espace opérationnel depuis la rentrée. -L’ensemble des tiers-lieux est évidemment mobilisé dès novembre 2017 sur le projet « devoirs faits ». -Octobre 2017 : formation des assistants pédagogiques par Canopé Lille - identification et partages de ressources pédagogiques. -Novembre 2017 : temps de concertation sur le projet fusion - échanges sur les modalités de participation des élèves, premiers indicateurs de fréquentation. -De décembre à avril : utilisation de l’espace Co-working pour les rencontres avec des étudiants. -Bilan prévu en fin d’année.
  Trois ressources ou points d'appui
  La participation de l’établissement à la formation menée à l’échelle du bassin sur la pédagogie coopérative permettra de conforter le projet. L’action a nécessité des compétences spécifiques : un engagement du professeur documentaliste et des CPE dans la synergie des actions et la coordination d’une équipe projet (une dizaine de professeurs, toutes disciplines représentées) ainsi que le choix de postes profilés pour les recrutements des AED.
  Difficultés rencontrées
  .
  Moyens mobilisés
  2 IMP 400 HSE-Accompagnement éducatif 15 postes fixes pour l’espace coWorking Achat de matériel numérique financé sur fonds propres et sur la taxe d’apprentissage. Temps de coordination disciplinaire et de concertation REP+.
  Partenariat et contenu du partenariat
  -Partenariat avec le pôle multimédia de la ludomédiathèque Colette de Tourcoing. Le pôle multimédia est un partenaire privilégié pour l’identification de « jeux sérieux » et participe à la responsabilisation des élèves à l’usage d’internet. -Partenariat avec Trezorium- Entreprise d’économie sociale et solidaire de Tourcoing qui nous accompagne dans la création d’un espace « FAB lab » lié au Saccade et CCC -Partenariat avec les centres sociaux Bourgogne et Marlière dans le cadre de la mise en cohérence du dispositif CLAS et de « devoirs faits », pour une réflexion croisée sur l’accompagnement, la scolarité et le dispositif « devoirs faits », en cherchant à affiner les profils d’élèves et l’opportunité ou non de les accompagner dans un espace « hors les murs ». - ESPE Lille-Nord de France, qui diffuse les fiches de postes d’assistants pédagogiques. - Canopé Lille, qui nous accompagne dans la formation des assistants pédagogiques et l’identification des ressources.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Un lien est envisagé avec une recherche portée par le DICEM Ile de France- CNAM- Doctorant Lucas Gruez.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Indicateurs d’impact Nous mesurons la fréquentation des différents tiers lieux grâce à l’outil « CdiStat ». Mesure du nombre d’incidents dans ces espaces (indicateur climat) Nombre de punitions pour travaux non rendus Implication des élèves dans les projets de l’établissement (Maison des collégiens, club « débats » ...) et le hors temps scolaire. Participation des parents aux rencontres parents-professeurs. Indicateurs de performance: Taux de validation à un niveau satisfaisant ou très satisfaisant du domaine 2 du socle en fin de cycle 3 et de cycle 4. Réussite aux examens. Indicateurs de poursuite d’études et nombres d’élèves décrocheurs.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  L’évaluation est interne, une équipe projet se réunit régulièrement selon un principe de gestion des risques (en identifiant ce qui est fréquent et peu grave ou ponctuel et grave pour le projet) cherchant à y remédier selon un principe d’amélioration continue. Des temps de concertation entre les coordonnateurs disciplinaires et les Assistants pédagogiques sont formalisés. Dans le cadre du suivi de projet sont observés les indicateurs de fréquentation, le suivi des résultats des élèves et le nombre de sanctions pour travaux non-rendus.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Ce projet vise à aider les élèves à construire à l’école une identité sociale positive.
  Sur les pratiques des enseignants : Coopération, réflexion sur les devoirs demandés, avoir un regard sur le travail de l’élève hors la classe.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Un projet mobilisateur, dynamique et apprécié par les élèves. La plus-value est ressentie par tous.
  Sur l'école / l'établissement : Amélioration du climat par la confiance et la réussite.
  Plus généralement, sur l'environnement Le collège par sa situation géographique recrute exclusivement sur les quartiers de la Marlière et de la Bourgogne, il ne s’agit pas d’améliorer l’attractivité qui est bonne, compte tenu de la zone de recrutement, mais de travailler sur une image sereine et bienveillante de l’action éducative qui y est menée.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
ORLEANS-TOURS
45 - Ecole du Morvant - Chateauneuf sur Loire - Expérimentation du dispositif « devoirs faits » en école élémentaire
ORLEANS-TOURS
45 - Circonscription chateauneuf sur Loire, Montargis Ouest et Est - Déploiement du dispositif ROLL/Machine à Lire sur trois circonscriptions du 1er degré
ORLEANS-TOURS
45 - Circonscription chateauneuf sur Loire et Orléans Val de Loire - Evaluation positive des compétences à partir de tâches complexes et dans un cadre différencié
LILLE
« En Avant ! »
CLERMONT-FERRAND
#TEM'LEM Travail Excellence Mémorisation au LEM
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte