Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 317 fois

 

#2018F Le LP2I : à l’école de la confiance

 

Lycée pilote innovant International

, 86130 JAUNAY CLAN
Site : http://www.lp2i-poitiers.fr/
Auteur : Hélène Paumier / Julie Moraine
Mél : Helene-Anne.Paumier@ac-poitiers.fr / Julie.Moraine@ac-poitiers.fr
  Créé en 1987 par la volonté institutionnelle, le LP2I est gratuit, public, laïc et non sectorisé. Il accueille les élèves qui souhaitent expérimenter des activités pédagogiques alternatives pour se préparer au baccalauréat et à l’orientation post-bac. Les dispositifs proposés à tous et toutes amènent progressivement les élèves à exercer leur autonomie, à construire leurs parcours scolaire et d’orientation, et surtout à se responsabiliser dans le cadre d’une communauté à l’identité forte dans laquelle le climat scolaire et la relation de confiance sont essentiels. L’équipe éducative adhère au projet et contribue à l’évolution de la réflexion et de la démarche grâce à l’autonomie de l’établissement tout en respectant le cadre de l’institution.

  Plus-value de l'action
  Le maître mot affiché pourrait être celui de confiance : celle que les élèves acquièrent au fil des trois années passées au sein du LP2I, celle qui se tisse avec toute la communauté des adultes et plus généralement entre les individus qui la constituent, celle que les adultes construisent envers les élèves (clairement ceux-ci apprennent à accepter une sorte de “lâcher prise”). D’autre part, la porosité des temps et des espaces, l’architecture labyrinthique du bâtiment, obligent chacun à choisir sa place tant géographique que symbolique : en somme, il s’agit pour chacun.e d’accepter de se perdre, de modifier ses repères, voire de se tromper, pour mieux se trouver et se connaître (tant en ce qui concerne les élèves que les adultes). Le sentiment d’appartenance très net, qui peut parfois être perçu comme excessif, lié à un climat scolaire très apaisé, participe paradoxalement à l’émancipation des individus.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  La totalité des 600 élèves soit 100% 4 niveaux : 2nde, 1ère, tle, BTS - pré-bac : filières L-ES-S - post-bac : CIRA (Contrôle Industriel et Régulation Automatiques) et SN-IR (Systèmes Numériques option Informatique et Réseaux)
  A l'origine
  Le LPI a vu le jour suite à la volonté politique de créer un pôle innovant liant le parc du Futuroscope et une aire de formation à Chasseneuil du Poitou proche de Poitiers tournée vers les nouvelles technologies et l’image. À partir de ce projet, les acteur·trices de l’équipe ont initié et développé un projet collectif et innovant qui continue à évoluer aujourd’hui. Les principes de l’organisation sont les suivants : - un projet éducatif qui contribue à la rénovation du système éducatif, - un projet éducatif qui inclut les élèves et les parents dans la construction du parcours des élèves, - des modalités, des temps et des espaces d'apprentissage qui s'organisent autour des besoins de tou·tes les élèves, - une ouverture systématique et sous toutes ses formes sur le monde afin de favoriser les échanges linguistiques, culturels et pour encourager la mobilité des élèves.
  Objectifs poursuivis
  Accueillir tou·tes les élèves qui souhaitent développer leur autonomie et construire leur parcours scolaire et d’orientation. Les dispositifs pédagogiques favorisent leur implication et la prise en main de leur projet personnel. Ainsi les élèves s’investissent dans la vie de l'établissement, dans l’exercice de leur scolarité et à travers les projets interdisciplinaires et les expérimentations collectives et collaboratives. Fédérer une communauté éducative militante pédagogiquement autour d’un projet visant à faire réussir tou·tes les élèves. La formalisation des habitudes de travail lors de sessions de formation régulatrices et prospectrices (sessions d’été et d’hiver) permet de questionner le projet d’établissement et proposer d’améliorer la démarche. S’inscrire dans un processus d’innovation évolutif au service des élèves.
  Description
  Le LP2I, lycée pilote innovant et international, fête ses 30 ans cette année. Certains des dispositifs du lycée ont existé dès la création du lycée et d’autres se sont développés en fonction de l’évolution des besoins et des attentes des élèves et des personnels.
  Modalité de mise en oeuvre
  1. Une organisation du temps scolaire différente et une mutualisation des moyens L’année scolaire est organisée en deux semestres et les moyens sont mutualisés pour répartir les temps d’apprentissages dans l’établissement, entre les séances pédagogiques des disciplines et les dispositifs interdisciplinaires et transversaux. Les classes accueillent 24 élèves avec des moyens identiques aux autres établissements mais avec des choix différents pour la gestion : les enseignant·es “donnent” du temps purement disciplinaires, temps récupéré sur les temps de projet, d’autres établissements ont également fait ce choix. En seconde, l’évaluation se fait par compétences et à tous les niveaux, les enseignant·es pratiquent les évaluations formatives non notées avant les sommatives. À la fin de chaque semestre, des sessions de formation sont organisées pour la communauté : les sessions d’hiver et d’été qui permettent aux personnels, aux élèves et aux parents d’élèves de faire des bilans de l’année passée et de se projeter dans l’année à venir. Les questions et débats donnent lieu à des prises de décisions qui sont votées. Les élèves organisent les états généraux. Des jeudis après-midi différents Pour pouvoir consacrer le jeudi après-midi aux dispositifs, les séances de cours de la semaine durent 50 min au lieu de 55 min. L’addition des 5 min permet le déroulement de la dite demi-journée. Les projets ACF (Activité Complémentaires de Formation) sont en alternance avec les BAS (Besoins, Accompagnement, Soutien). Tou·tes les enseignant·es et des membres de la communauté éducative s’y investissent. Les BAS (http://www.lp2i-poitiers.fr/spip.php?article303 ) sont des activités de méthodologie ou disciplinaires “à la carte”. À partir des demandes des élèves récoltées en heures de suivi ou de leur propre diagnostic, les enseignant·es et plus généralement les membres de la communauté éducative proposent deux séances BAS d’1h10 par jeudi après-midi. Chaque élève peut ainsi choisir deux activités consacrées au soutien ou à l’approfondissement d’un cours, d’une notion ou à la participation d’un projet. Des élèves proposent parfois des BAS. Les ACF (http://www.lp2i-poitiers.fr/spip.php?article304) permettent aux élèves et étudiant·es en BTS de réaliser un projet coopératif sur l’année scolaire. Des groupes inter-niveaux et mixtes d’une quinzaine d’élèves se constituent lors de la première séance appelée “Foire aux idées”. Les projets peuvent aller de la création d’un magazine de critique littéraire à l’organisation d’un séjour en pleine nature pour analyser la composition de l’eau, en passant par la création d’une maison d’édition (http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=13549) ou encore d’un spectacle sons et lumières assisté par ordinateur. Les projets se construisent lors d’environ 18 jeudis après-midi. Ils sont suivis par un jury constitué d’enseignant·es, de personnels de l’établissement, d’ancien·nes élèves et de parents d’élèves (7 ou 8 personnes), jury qui rencontre le groupe fin septembre pour une validation initiale, une validation mi-parcours en janvier (lors de laquelle sont discutés des critères spécifiques au projet) et une validation finale qui a lieu fin mai. De plus, chaque élève est évalué sur les compétences qu’il·elle développe personnellement grâce à un référenciel crée par le lycée sur les “compétences projet” (utilisées aussi en MID). Celles-ci prennent en compte l’investissement dans le groupe, les compétences en recherche d’information, et celles développées pour la production et/ou la publication du projet. Cette étape permet un dialogue avec chaque élève sur ses apprentissages et de le porter à la connaissance de l’administration et des familles grâce à une apréciation dans le bulletin. Chaque année, certaines ACF artistiques (musicales, théâtrales, cinématographiques…) présentent leur production lors d’une soirée dédiée à la salle multimédia de Jaunay-Marigny : c’est réellement un temps fort pour les groupes. De la même manière, la Journée Portes Ouvertes, qui a lieu un samedi à la mi-mars -au coeur de la semaine internationale- est un moment très important : toute la communauté, élèves et adultes, y est présente toute la journée et chaque ACF présente son projet dans une salle, accueillant les futur·es élèves et parents autour de ce dispositif qui apparaît nettement comme un des éléments essentiels du projet d’établissement. C’est également un temps d’évaluation par les jurys d’ACF sur la partie communication du projet. Lors de cette JPO, plus d’une cinquantaine d’élèves se proposent pour être poisson-pilotes afin de faire découvrir à la fois les ACF mais aussi le fonctionnement de l’établissement, guidant les futur·es élèves à la fois dans l’espace du lycée mais aussi dans son fonctionnement particulier. Le suivi (http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=10980) Chaque classe a deux professeur·es principaux·ales : les professeur·es de suivi. Les classes sont divisées en deux groupes de douze pour une heure de suivi par semaine pour les secondes et tous les quinze jours pour les premières et terminales afin de faire le point sur le vécu et les objectifs scolaires, les projets d’orientation, éventuellement des questions plus personnelles. Pour cela, un outil utilisé est l’observatoire : chaque enseignant·e de la classe peut le remplir et le consulter à tout moment ; chaque élève peut le consulter et faire le bilan de ses compétences et résultats et y décrire ses objectifs, y construire son projet personnel et d’orientation. C’est un outil de dialogue privilégié entre les élèves et les enseignant·es (les parents n’y ont pas accès). L’autre outil de suivi des élèves est le Webfolio (http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=7627) ou portfolio numérique. Chaque élève peut construire son Webfolio afin d’identifier les compétences qu’il.elle a personnellement développées à l’école et pendant ses loisirs ou sa vie quotidienne (il est pensé en suivi, et construit, finalisé en TICEM ou en BAS). C’est aussi lors de ces temps que les enseignant.es mettent le groupe en confiance et proposent à certain·es qui en ont besoin de participer aux dispositifs de lutte contre le décrochage ou de prévention du redoublement. En effet, créé en 2014 tout d’abord pour les secondes, le dispositif Palanquée (http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=10957) accueille des élèves à besoins spécifiques : difficultés scolaires ou relationnelles, en situation de décrochage ou en situation personnelle difficile. Les élèves sont invité·es à parler d’eux·elles même lors d’ateliers d’écriture et à faire partie d’un groupe qui vivra cette expérience sur cinq mois. Ce dispositif spécifique s’est étendu à la première et terminale afin d’accompagner les élèves sur la durée avec divers acteur·trices de l’équipe éducative : enseignant·es, agent·es, infirmier·e, PsyEN, personnels administratifs, etc. 2. LES MID : une mise en commun des classes euros et des enseignements d’exploration En seconde, les classes euros anglais/allemand/espagnol et les enseignements d’exploration ont été fusionnés pour créer les MID (http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=11157 ) . Chaque classe de 2nde participe à deux Modules Interdisciplinaires (1 chaque semestre) qui s’apparente aux EPI. Deux disciplines sont associées pour effectuer une étude sur un semestre. L’objectif est de proposer une situation-problème ou tâche complexe, et de la résoudre en développant une expertise par la recherche d’informations. Les élèves réalisent une communication du projet : une émission de radio, une vidéo, une présentation graphique, un texte. On y traite une partie du parcours d’éducation aux médias et à l’information (EMI). Une autre partie du parcours EMI est proposée en TICEM, où les enseignant.e.s favorisent la publication et la diffusion de ces travaux afin de rendre les élèves auteur·trices de leurs productions. Pour accompagner et développer ces projets, les lycéen·es utilisent la radio associative Delta FM, qui émet 24h/24 en hertzien, et disponible sur http://lp2i.radio-delta.fr/. Un technicien radio encadre, accompagne et forme, avec l’ensemble de la communauté (élèves et équipe éducative), lors des nombreuses émissions enregistrées ou en direct, comme en témoigne les nombreux podcasts. 3. l’international Au LP2I il y a une Section Internationale Chinois : il s’agit d’un dispositif bilingue qui permet de passer un baccalauréat dans les trois filières (S, L et ES) et qui accueille chaque année de nouveaux et nouvelles élèves chinois·es qui poursuivront pour la plupart leurs études en France après l’obtention du baccalauréat. Cette Section Internationale est née d’un partenariat entre le département de la Vienne et la Province de Shenzhen en 2008. Le lycée accueille d’autres élèves allophones à besoins spécifiques dès la classe de Seconde, que leur niveau soit débutant en français ou intermédiaire. Les enseignants de Français Langue Etrangère et Seconde (FLE/S) ont bâti un parcours d’apprentissage adapté à ces besoins, aussi bien linguistiques que socio-culturels. Ces élèves de diverses nationalités trouvent au LP2I la possibilité de poursuivre leur scolarité en étant accompagné·e·s aussi bien dans les codes que celle-ci suppose, que dans les apprentissages, ou dans leur vie personnelle. (http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=7576) Ainsi, il s’agit jusqu’au baccalauréat, de permettre, outre la réussite aux examens, une inclusion maximale et pérenne dans l’établissement pour les élèves allophones. Cet accompagnement, permis en partie grâce aux spécificités du lycée (dispositifs internationaux, projets interdisciplinaires, projets coopératifs), invite à une réflexivité enrichissante pour tous et toutes. Le LP2I propose plusieurs sections européennes : anglais/mathématiques, allemand/physique, histoire/espagnol, anglais/sciences de l’ingénieur. Tous les ans, la semaine internationale (en mars) accueille une douzaine de délégations étrangères composées d’une douzaine de lycéen·es et de deux ou trois professeur·es. Les élèves des délégations assistent à des cours, à des temps ACF (où les élèves font ensemble des workshops) et participent à la Journée Portes Ouvertes avec les stands internationaux. Cette semaine permet de créer des partenariats en Europe et ailleurs : une quarantaine d’élèves de seconde - reçu·es dans les familles des élèves des délégations - peut ainsi participer en juin à des mobilités de une à deux semaines. Le lycée est également impliqué dans de nombreux autres échanges internationaux : plusieurs Erasmus+, E-twinning, etc. De nombreux échanges individuels plus ou moins longs (de trois semaines à trois mois voire un an) ont lieu par ailleurs avec l’Allemagne (Programme Brigitte Sauzay), la Tchéquie, le Canada, etc. 4. De l’informatique à une culture numérique : les espaces d’apprentissage questionnés Le LP2I est né sous le signe des nouvelles technologies. Équipé de minitels, à l’origine des premiers ENT (expérimentation ministérielle en lien avec la Caisse des dépôts 2003-2006), à l’origine du développement de certains logiciels libres (GEPI), les équipes ont toujours intégré l’informatique aux pratiques de communication et d’enseignement. Une étape importante a été franchie en 2012 : le projet Living Cloud a vu le jour, s’appuyant sur les pratiques des adolescent·es avec le numérique et l’évolution des technologies(http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=8795). le LP2I a été équipé de tablettes pour tou·tes les élèves, et du réseau Wifi pour développer la pédagogie du numérique et en étudier les effets du point de vue de la recherche universitaire avec le laboratoire TECHNE. Ce projet a aussi été mis en œuvre car la question des apprentissages par la recherche d’informations s’inscrit dans le tout premier projet d’établissement comme axe. En effet, l’éducation aux médias et à l’information (EMI) est la mission de tou·tes. Au LP2I, le parcours est mis en œuvre par toute une équipe pédagogique : les responsabilités sont partagées entre les enseignant·es de TICEM, l’enseignant·e documentaliste et chaque enseignant·e encadrant un projet, notamment les MID et les TPE. De plus, chaque élève et chaque enseignant.e est amené.e à faire de la radio, association créée en même temps que le lycée et liée à celui-ci par une convention. La radio fait partie entièrement de la culture du LP2I. Depuis quatre ans au LP2I, la formation à une culture numérique pose la question des espaces d’apprentissage. En 2015, le premier FCL (http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=13029) de France (Future Classroom Lab) a été ouvert pour expérimenter des scenarios pédagogiques inspirés par la modularité des espaces et l’accès nomade aux ressources numériques. Fruit d’une réflexion collective de deux ans avec l’ensemble de la communauté éducative et en associant les partenaires extérieurs (European Schoolnet, la région, Canopé France), des formations mixtes prof/élèves/parents ont été mises en oeuvre et se poursuivre pour ouvrir l’espace à l’expérimentation des enseignant·es qui le souhaitent. Cette réflexion sur les espaces d’apprentissages a rayonné sur d’autres espaces du lycée : CRD (Centre de Ressources Documentaires), espace “langues” et espace d’exposition, avec une étude de CANOPE Poitiers qui a mobilisé l’ensemble de la communauté du lycée, à travers l’organisation en juin 2017 d’un Hackathon, un marathon pédagogique (https://storify.com/LP2iHispa/hackespaceslp2i). Le germe de cette réflexion amène à repenser entièrement les espaces de vie de l’élève en particulier en dehors des temps scolaires qui sont considérés comme des temps d’apprentissage (par exemple l’importance de l’internat qui accueille 170 élèves) : l’élève construit son parcours mais aussi son autonomie. Il effectue ses choix, est amené à participer et à s’impliquer, à analyser également sa place dans la communauté à des temps précis, avec l’accompagnement des adultes. La vie du lycée fourmille d’idées et d’actions (notamment avec la MDL et le CVL) mise en oeuvre par les élèves qui laissent une part à l’autodidaxie encouragée par l’organisation du lycée.
  Trois ressources ou points d'appui
  Le volontarisme d’équipes de direction. La stabilité de l’équipe en général (enseignante, infirmière, vie scolaire etc.) peu de turn over. Le sentiment d’appartenance à une communauté scolaire.
  Difficultés rencontrées
  La communication du lycée auprès de l’environnement proche : la difficulté d’être un établissement différent aux structures complexes (un fonctionnement qui nécessite un temps certain d’appropriation). Comment favoriser l’émancipation de l’élève dans un cadre scolaire qui vise à classer les élèves (la question de la note en 1ère et term), ou autrement dit comment parvenir à concilier l'exigence de l’institution (préparations aux examens) et le développement de la créativité dans le cadre des projets proposés ? La question du recrutement de tous et toutes : les élèves, les enseignant.e.s, les personnels d’entretien et de services, les personnels de laboratoire et les personnels administratifs et de direction. C’est une question épineuse tant d’un point de vue syndical qu’'institutionnel. Les débats internes et externes sont nombreux depuis la création de l’établissement : ils sont fructueux, obligent les un.e.s et les autres à une remise en question permanente (réflexion sur la mixité des publics, fragilisation régulière du profilage des postes, recrutement des enseignant.e.s mais aussi leur mobilité, réflexion sur la co-gestion et l’horizontalité des prises de décision…)
  Moyens mobilisés
  Le LP2I bénéficie des mêmes moyens que les autres établissements. Dans le cadre de l’autonomie des établissements, l’équipe a décidé dès la création du lycée de diviser l’ISO part modulable : 3 enseignant·es par classe de 36 puis 2 enseignant·s par classe de 24. Par ailleurs une convention rectorale permet de prélever 5 min par séance de cours pour les mutualiser le jeudi après-midi. La radio associative DeltaFM est financée en partie par le lycée (suivant les années : 0.25 de poste ASSEDU ou non) et en partie par l’association (emploi aidé, service civique, etc.) Lors de la mise en place du projet Living Cloud, la Région Poitou-Charentes a financé le projet ainsi qu’une partie du FCL.
  Partenariat et contenu du partenariat
  La région Nouvelle Aquitaine soutient le lycée dans ses actions notamment avec les outils numériques (ENT LOL et ressources numériques E-sidoc, educ-arte, after-classe, etc.) L’établissement fait partie de la FESPI (http://www.fespi.fr/), la fédération des établissements scolaires publics innovants, un réseau qui organise des rencontres, des séminaires, des colloques, autour de l’éducation nouvelle (par exemple la biennale de l’éducation nouvelle qui se déroule cette année). Le LP2I fait partie du réseau des écoles associées de l’UNESCO. Le LP2I est membre de European Schoolnet (http://www.eun.org/) .
  Liens éventuels avec la Recherche
  Le projet Living Cloud contient un volet “Recherche” mené par le laboratoire TECHNE (http://techne.labo.univ-poitiers.fr/), qui évalue l’impact du numérique dans les apprentissages des élèves pendant le temps scolaires et leurs usages hors temps scolaire. Les élèves et les enseignant·es ont participé activement aux expérimentations. Par ailleurs, les enseignant·es sont proches du CRAP, des CEMEA ou de l’ICEM, du CLEMI, et l’équipe éducative fait appel régulièrement à des intervenant·es extérieur·es pour mettre en perspective la recherche avec le terrain sur des sujets tels que le décrochage scolaire (Philippe Goémé du PIL), la classe inversée, les pratiques des adolescents sur le web (E. Schneider), André Sirota, ou les CEMEA pour la gestion de projets avec les élèves (pédagogies actives). Une thèse sur l’après lycée a été réalisée en 2013 : Anciens-nes élèves du lycée pilote innovant de Jaunay – Clan : trajectoires et constructions identitaires (http://www.theses.fr/2013PA100130), par Pierric Bergeron, enseignant documentaliste du lycée de 1996 à 2015.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Taux de réussite au baccalauréat Poursuite d’études dans le supérieur Engagement des élèves dans les instances et associations du lycée Nombre de demandes de mutation Nombre de candidatures qui croit régulièrement (400 candidatures pour 160 places en 2017 sans publicité particulière) Taux de familles “fidèles” Nombre d’incidents vie scolaire
  Documents
 
Titre Fiche Expérithèque
Condensé Présentation de "Création d’une maison d’édition associative par des élèves de 2nde dans un cadre interdisicplinaire : Turfu- Les Editions"
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=13549
Type document

Titre Fiche Expérithèque
Condensé Présentation de "Prévenir le redoublement en fin d'année de Seconde"
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=10957
Type document

Titre Fiche Expérithèque
Condensé Présentation "projet PAROLES (PARcOurs de LittératurES)"
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=7876
Type document

Titre Vademecum sur l'évaluation au LP2I
Condensé Présentation des modalités d'évaluation au LP2I
URL http://hebergement.ac-poitiers.fr/cardie/telechargements/vademecum_evaluation_jpo_2017.pdf
Type document

Titre Ouvrage sur le LP2I : Vous avez dit “innovant” ?
Condensé
URL http://0861223m.esidoc.fr/id_0861223m_33278.html
Type document

Titre Fiche Expérithèque
Condensé Présentation de "WEBfolio de l’élève"
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=7627
Type document

Titre Fiche Expérithèque
Condensé Présentation de "Classe d'accueil en lycée général et technologique : réussir la scolarisation des élèves étrangers"
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=7576
Type document

Titre Fiche Expérithèque
Condensé Présentation de "Living-cloud"
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=8795
Type document

Titre Fiche Expérithèque
Condensé Présentation de "Modules Interdisciplinaires en Seconde"
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=11157
Type document

Titre Fiche d'identité du LP2I sur le site de la FESPI
Condensé
URL http://www.fespi.fr/les-espis/le-lp2i-lycee-pilote-innovant-international/
Type document

Titre Fiche Expérithèque
Condensé Présentation de "Suivi des élèves de seconde"
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=10980
Type document

Titre Fiche Expérithèque
Condensé Présentation de "Future Classroom Lab au LP2i"
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=13029
Type document

Titre Accompagnement de l'élève
Condensé Schéma de présentation de l'accompagnement personnalisé au LP2I
URL http://hebergement.ac-poitiers.fr/cardie/telechargements//Accompagnement_lp2i.jpg
Type image

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Evaluations de l’Institution : Inspections, visite des recteur.trices. Indicateurs : résultats au baccalauréat Enquête de l’équipe d'Éric Debarbieux sur le climat scolaire -2013-2014 à laquelle avaient répondu les élèves (tous et toutes) du LP2I (voir avec Benjamin Moignard : tous les établissements de la fespi y ont participé (synthèse : http://www.lab-afev.org/texte-de-cadrage/)
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les élèves construisent une confiance en eux-mêmes et envers les adultes. Il a été dit lors d’un audit sur les ACF il y a quelques années que les lycée.nes n’avaient pas peur de la vie après le lycée. La constante sollicitation des élèves dans la vie de l’établissement se manifeste par un investissement important des instances lycéen.nes (MDL, CVL, déléguées) : nombre de candidatures, participations aux élections, champs d’action. Nous pourrions évoquer le nombre d’actions qui se déroulent à l’entière initiative des élèves. Chaque année, un forum des orientations est organisé avec les ancien.nes élèves. On constate ce qui est dit dans la thèse : la richesse des parcours des un·es et des autres, la construction d’une expérience, parfois jalonnée de doutes, de pauses, d’opportunités saisies, de hasards, parfois après une scolarité chaotique. Ce sont ces ancien·es qui n’ont pas toujours “réussi” sur le plan des résultats qui reviennent sur ce que le lycée leur a apporté, comment ils ont gagné en confiance et en maturité, en organisation, en relationnel. Certain·es ont parfois commencé la construction de leurs réseaux au lycée et surtout ont acquis des réflexes de prise de décisions sur leur propre avenir. On retrouve aussi une proportion d’enseignant·es plus importante qu’ailleurs : 19% au lieu de 13% ce qui peut apparaître comme un signe de confiance en l'École. Par ailleurs des statistiques sur PACES parues en 2010 étaient très favorable aux élèves du LP2I.
  Sur les pratiques des enseignants : Les pratiques reposent sur l’observation des pairs, la remise en question permanente et la consolidation des principes de la pédagogie active. La coanimation de séances est courante et la mise en place des projets (ACF, BAS, MID etc.) vient alimenter et faire évoluer les pratiques de classe de chacun.e. La coopération entre les enseignant.es s’appuie non seulement sur les champs disciplinaires, transversaux, mais également sur la question du collectif. D’informelles à institutionnelles en passant par les dispositifs internes, des formations du personnel sont proposées à l’interne. Par exemple, de façon non exhaustive : - ateliers d’échanges de pratiques, lectures collectives d’ouvrages de recherche pédagogique, etc. - sessions d’hiver et d’été : travail sur le projet d’établissement, les axes varient en fonction des besoins de l’établissement. Les parents et les élèves y sont représentés et participent. - comités de pilotage. - formations d’établissement : Compétences développées avec le FCL, classe inversée, TICEM (radio, vidéo, EMI), gestion de projets. On avance tous et toutes ensemble même si cela prend du temps. L’émulation générée lors de ces temps collectifs permet la dynamique d’innovation. Être recruté·e au LP2I, c’est s’engager dans une démarche de militantisme pédagogique, avec un temps de présence étendu dans l’établissement, et la prise en main de missions pas toujours institutionnalisées ni rémunérées, avec un risque d’”empilement” qu’il s’agit de réguler. Chacun.e est donc amené.e à questionner son propre engagement et à le moduler suivant les années, les conditions de vie personnelle, les équilibres au sein des équipes et l'évolution du projet. L’institution sollicite régulièrement les enseignant·es pour être formateur·trices (CLEMI, ESPE, CANOPE, ESENESR, réseaux professionnels, contributions universitaires, etc.) dans le cadre de témoignages, d’expériences pédagogiques mais aussi dans le cadre d’un travail réflexif et étayé de références théoriques et universitaires. Le LP2I participe aussi à de nombreuses rencontres autour de l’éducation : salons ou colloques comme Ludovia, Expérithèque, éducatice, démotice, C2E, Ecritech’, etc.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Le climat scolaire est considéré comme bon, compte tenu de la présence ferme et souple des adultes et de la volonté de responsabiliser les élèves. Au niveau de l’équipe, l’organisation est plus horizontale. En effet, la volonté institutionnelle à la création du lycée d’accorder une grande autonomie à l’équipe de direction et à l’équipe pédagogique a favorisé la prise en main du projet d’établissement par la communauté. La question du lien entre les différents services est régulièrement posée pour garantir la cohésion de la communauté. Presque tou·tes les enseignant·es sont porteur·ses de projets (fléchés par des IMP), et cela a favorisé la création des coordonnateur.trices de niveau (2nde, 1ère, Tle). Cela repose essentiellement sur le volontariat et la réactivité des personnes, ce qui pose la question de la reprise lors de mutations ou départs. En tant que militant·e·s pédagogiques, l’implication se manifeste aussi dans les représentations politiques sur l'École qui se complètent, s’opposent, se discutent et se débattent. Par exemple, la décision de passer au “tout numérique” n’a pas été votée à l’unanimité (mais 93%) et continue d’être interrogée, mais toujours dans une dynamique de réflexion pour les apprentissages des élèves.
  Sur l'école / l'établissement : La cohésion de l’équipe pédagogique et la cohérence du projet d’établissement est assurée et remise en perspective lors des instances de décisions collectives et démocratiques. Cette organisation horizontale génère un mouvement perpétuel parfois complexe auquel il s’agit de redonner une cohérence et une lisibilité d’ensemble. Les temps d’apprentissages et le décloisonnement des disciplines évoluent vers un décloisonnement des espaces. Le rapport aux savoirs est interrogé et remis en perspective par rapport à l’évolution de la société. Sur l’établissement, on constate une demande quasi systématique de la part des parents pour inscrire tou·tes leurs enfants.
  Plus généralement, sur l'environnement Voir paragraphes ci-dessus




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
VERSAILLES
Les Savanturiers de l’école Victor Hugo 2018 E
AIX-MARSEILLE
#2018A - iGrammaire pour une grammaire interactive rénovée du français
VERSAILLES
#2018 C-D-F-G Filière innovante du lycée Louis Armand d’Eaubonne
VERSAILLES
2018 C « MIXISCIENCES » : promouvoir la mixité dans la filière scientifique
BESANCON
Le Cycle 3 dans la Réforme en zone rurale isolée
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte