Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 2298 fois

 

#2018C Les C2C : construire l’autonomie et la coopération à travers des parcours personnalisés d’apprentissage 2018 C

(expérimentation art.34)
 

ECOLE PRIMAIRE

, 64460 PONTIACQ VIELLEPINTE
Site : https://nosceintures2competences.org
Auteur : Collectif des ceintures de compétences
Mél : ce.0640771a@ac-bordeaux.fr
  Le collectif C2C (Ceintures de Compétences 2.0) rassemble une quarantaine d'enseignants du cycle 1 au cycle 4, de l’enseignement public et privé, répartis géographiquement dans quinze académies, mais connectés par les réseaux sociaux et des plateformes de travail collaboratives pour échanger et créer des outils de classe communs en y intégrant des supports numériques. Nous croyons en la possibilité pour chaque élève de construire l’autonomie et la collaboration au travers de parcours personnalisés d'apprentissages visant la maîtrise des compétences des programmes officiels. Des parcours qui respectent les rythmes d’apprentissage, l’estime de soi, le droit à l’erreur et l’intégration dans un collectif.

  Plus-value de l'action
  Le dispositif en vidéo, prix du public à l’ESEN-ESR (École Supérieure de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche), lors de l’édition 2016 des e-trophées du numérique : https://www.youtube.com/watch?v=LdmCrPVdTqo&feature=youtu.be
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Environ 1000 élèves de la TPS à la terminale (élèves des membres du collectif), sans compter les élèves des enseignants utilisateurs des référentiels mis à disposition de tous sur le blog du dispositif.
  A l'origine
  Notre système éducatif accorde beaucoup d’importance et surtout de temps à l'évaluation. D’après les enquêtes Pisa, statistiquement près de la moitié des élèves qui ne réussit pas ses évaluations est souvent découragée. Les comparaisons internationales fournies par les enquêtes de l’OCDE (Pisa) évaluent désormais régulièrement les jeunes de 15 ans de nombreux pays sur tout un ensemble de critères. Ces enquêtes montrent que les élèves français sont deux fois moins nombreux que ceux des autres pays de l’OCDE à « se sentir chez eux à l’école », et qu’ils préfèrent ne pas répondre à une question plutôt que de risquer de se tromper. Les nouveaux programmes de 2015 préconisent de penser l'évaluation d'une autre façon. Sur le site Eduscol : "L'évaluation des acquis scolaires des élèves vise à améliorer l'efficacité des apprentissages en permettant à chaque élève d'identifier ses acquis et ses difficultés afin de pouvoir progresser. A la rentrée scolaire 2016, les modalités d'évaluation évoluent, privilégiant une évaluation positive, simple et lisible, qui valorise les progrès, soutient la motivation et encourage les initiatives des élèves." Il nous semblait donc important d’aménager un dispositif dans lequel chaque élève pourrait bénéficier d’une différenciation réelle dans son parcours d’apprentissage, selon son propre rythme d’acquisition des connaissances. Comment aider nos élèves à devenir plus autonomes, à donner du sens à leur travail individuel et collectif à l’école ?
  Objectifs poursuivis
  Encourager les élèves en proposant une évaluation bienveillante. Responsabiliser et accompagner les élèves dans leurs apprentissages. Développer l'autonomie des élèves dans une dimension collective grâce au travail en groupe : Écoute de l’autre, tolérance, entraide, respect des points de vue. Développer la coopération et le tutorat entre pairs. Rendre l’élève acteur, auteur et producteur de savoirs Ces objectifs sont en lien avec les programmes 2015 (Socle Commun de connaissances, de compétences et de culture, BOEN n°17 du 23-4-2015) Domaine 2 “Les méthodes et outils pour apprendre” : Permettre à tous les élèves d’apprendre à apprendre, seuls ou collectivement, afin de réussir leurs études et, par la suite, se former tout au long de leur vie. Organiser son travail personnel : planifier, gérer les différentes étapes d’un parcours pour acquérir des connaissances, identifier un problème et s’engager, savoir construire ses outils personnels. Travailler en équipe : coopérer dans la réalisation des défis et des projets, pratiquer l’entraide et la mutualisation des savoirs. Utiliser avec discernement les outils numériques de collaboration et de communication. Domaine 3 “la formation de la personne et du citoyen” : Responsabilité, sens de l’engagement et de l’initiative : implication dans la vie collective de l’école et dans des projets liés aux apprentissages.
  Description
  Chaque jour, un ou plusieurs créneaux de 15 à 60 min (selon le niveau de la classe) sont dévolus au travail personnel de l’élève qui peut prendre différentes formes : entraînement, défis, projets ou bien évaluation. L’objectif visé est de rendre l’élève autonome et responsable de son parcours d’apprentissage. Il choisit le domaine qu’il veut travailler et commence les activités (exercices, jeux, projets) associées pour valider sa ceinture : il écrit la compétence qu’il veut travailler ou valider sur son plan de travail à l’aide des référentiels de ceintures de compétences et y recense les différentes tâches à accomplir (leçon , exercices,…). 1) Découverte ou reprise de la leçon L’élève lit seul, ou à plusieurs, la théorie (par exemple à l’aide d’un QR code sur la fiche en lien avec la compétence) et en fait sa propre synthèse (trace écrite). 2) Entraînement jusqu’à ce que l’élève se sente prêt à valider sa compétence L’élève résout des exercices, s’entraîne, va chercher les supports nécessaires pour son activité (liberté de choix dans les phases d'entraînements : applications et logiciels éducatifs, exercices sur feuilles, jeux de manipulation, exercices sur support effaçable,…), il s’auto-corrige avec des fiches autocorrectives et peut demander de l’aide à l’un de ses camarades (tutorat, entraide, coopération) ou à l’enseignant. 3) Validation Selon ce qui est travaillé, l’élève peut garder une trace photographique ou sonore de ses productions (valorisation et une validation de leurs acquis), ou bien résoudre des fiches d’essai (exercices) et des tâches complexes afin de communiquer ses découvertes au sein de la classe (blog, twittclasse, réalisation de capsules vidéos pour présenter une leçon à ses camarades, validation de ses compétences avec des applications interactives, bilans d’acquisition, etc) ou réalise un cours pour des élèves plus jeunes. L’élève a trois essais (évaluations) pour valider un ensemble de compétences. Un code couleurs (vert/jaune/rouge) symbolise son niveau de maîtrise pour chaque compétence. Si son niveau de maîtrise est insuffisant, l’élève doit continuer à s'entraîner, puis tenter une nouvelle évaluation jusqu’à ce qu’il obtienne la couleur verte, symbole de son acquisition. L’ensemble des compétences validées dans un palier lui permet d’acquérir la ceinture de couleur, signe explicite de progression dans son parcours. L’erreur est une étape de l’apprentissage, acceptée par l’élève dans ce dispositif bienveillant. Le climat de confiance qui est instauré dans chaque classe rend possible la non-exigence de réussir du premier coup et la motivation à poursuivre ses efforts pour y arriver. 4) Remédiation (si nécessaire) Si l’évaluation n’est pas satisfaisante, l’élève réalise des tâches de remédiation individualisées et peut recommencer l’évaluation lorsqu’il pense qu’il se sent prêt. Il bénéficie alors d’une aide plus appuyée de l’enseignant. 5) Bilan A la fin de la période du plan de travail (durée déterminée par chaque enseignant dans sa classe), un bilan est fait pour comparer les prévisions annoncées dans le plan de travail et les réalisations effectives des élèves, pour mesurer l’avancement de chaque élève et pour rendre explicites les apprentissages.
  Modalité de mise en oeuvre
  Les outils pour l’élève : 1/ Les référentiels Le référentiel élève, créé par les enseignants en collaboration, est destiné à l’élève en complément du LSU (Livret Scolaire Unique). Il détermine des paliers de maîtrise de compétences à atteindre, dans une logique progressive et spiralaire, et permet ainsi à chaque élève de mesurer ses progrès tout au long des trois cycles. La progressivité des paliers est représentée par une gradation de couleurs. En cycle 1, la majorité des domaines de compétences ont été intégrées au référentiel de compétences en lien avec les Instructions officielles en vigueur. Les autres domaines peuvent prendre la forme de “défis”, et sont associés aux ceintures (ou étoiles) de compétences pour constituer les parcours personnalisés de chaque élève. Le dispositif a été adapté à tous les élèves, y compris dès le plus jeune âge. Pour le cycle 2 -cycle 3 : Il comprend l'ensemble des compétences en français et mathématiques que l'élève doit acquérir du CP jusqu'à la fin de la 6e. Des référentiels dans d’autres domaines sont en cours d’élaboration. Les activités dans les autres disciplines peuvent prendre la forme de défis (besoins transdisciplinaires) ou tâches complexes en lien avec les ceintures de compétences. Des référentiels de compétences sont en cours de réalisation dans le domaine des langues vivantes du cycle 2 au cycle Terminal ainsi que des outils numériques de suivi ainsi qu’en sciences. 2/ Le plan de travail Le plan de travail est un outil qui permet à l’élève de s’organiser pendant son temps de travail personnel et autonome. L’élève y reporte les compétences sur lesquelles il projette de s'entraîner, celles qu’ils pensent pouvoir valider. Pour travailler et valider les compétences choisies par l’élève, l’enseignant(e) propose plusieurs activités/parcours échelonnés. Véritable support de responsabilisation des enfants dans leur apprentissage d’élève, le plan de travail les implique en les incitant à effectuer des choix dans les activités qu’ils souhaitent travailler dans la limite des ceintures en cours de validation. C'est un document que l'enfant pourra remplir selon son degré d'autonomie avec l’aide de son enseignant, d’un camarade, seul. 3/ Tableau de suivi des élèves Ce tableau, affiché en classe, regroupe l’ensemble des couleurs des ceintures acquises par les enfants, validées par les pairs et/ou l’enseignant(e). L’élève le remplit au fur et à mesure et suit sa progression dans son propre parcours d’apprentissage. Il permet à l’enseignant de savoir à quels niveaux de maîtrise se situent ses élèves. Le tableau de suivi des ceintures de compétences est également un support important pour l’entraide et la coopération : lorsque l’un d’entre eux bute sur une tâche individuelle, il a la possibilité de consulter ce tableau afin de solliciter un camarade qui, lui, maîtrise déjà cette compétence. 4/ Les divers supports didactiques : Les supports didactiques utilisés sont variés et comprennent des activités de découverte (dont la pratique de la classe inversée pour certains membres du collectif), des ateliers de manipulation et de recherche, des exercices d’entraînement, des remédiations, des phases de production individuelles et collectives... Parmi eux, les outils numériques sont des supports didactiques essentiels dans le dispositif : ordinateurs, imprimante, appareils photographiques numériques, tableaux interactifs, tablettes tactiles et réseau social (twittclasses sur Twitter). Leurs usages sont intégrés dans les activités d’apprentissage avec l’utilisation de logiciels, applications, QR-codes, capsules vidéo...
  Trois ressources ou points d'appui
  Le travail qui avait été fait en amont par les personnes inscrites dans le dispositif dès la première année (4e année d’existence) Les échanges, la réflexion collective et le partage grâce aux réseaux sociaux et à des manifestations comme Ludovia, les Journées de l’Innovation, Le Carnaval numérique, EIDOS 64, les rencontres Eduvoices, ...
  Difficultés rencontrées
  L’organisation en amont peut effrayer les collègues : anticiper les erreurs, les besoins, les outils, le matériel, l’organisation spatiale, etc, qui aideront les élèves à devenir autonomes. L’insuffisance de continuité de ce dispositif dans les classes ultérieures, un suivi sur plusieurs années que l’on aimerait voir se concrétiser. Le changement de posture de l’enseignant : du frontal vers l’accompagnant, le médiateur de savoirs.
  Moyens mobilisés
  BOEN spécial n°2 du 26 mars 2015 pour la construction du référentiel de compétences des programmes 2015 pour le cycle 1, BOEN spécial n° 11 du 26 novembre 2015 pour les cycles 2, 3 et 4. Outils numériques pour les enseignants : moyen de communication (OneNote, blog, Twitter, Slack) Outils numériques pour les élèves : activités et essais (OneNote, applications sur tablettes, logiciels sur ordinateur, QR codes...)
  Partenariat et contenu du partenariat
  Les 40 enseignants réunis en collectif : partage d’idées, développement d’outils et évaluation de leur efficacité, résolution de problèmes, continuité du projet. Académie de Bordeaux : Haudebourg Séverine C1 - Laborde Lucie C1- Vautrin Laetitia C1/ C2 - Carriquiry Antonia C2- Beslay Eveline C2 - Pantxika Larroque C2 - Larramendy Mathieu C2/C3 - Eyharts Cathy C2/C3 - Vacher Amélie C3 -Collias Annaig C3/C4 - Lamoureux François (à l’origine du collectif, actuellement en disponibilité) Académie de Toulouse : Carrière Vincent C2 - Heniart Thomas C3 - Deransy Laetitia C3 - Grest Hélène C3 Académie Orléans-Tours : Besle Else C1 - Stéphanie Gondange C2 - Vincent Edouard C3 - Hitier Eric C3 - Pellerin Catherine C3/C4 Académie de Grenoble : Muriel Meillier C2 - Cornet Romance C3 Académie Nancy-Metz : Maurice Catherine C2/C3 Académie de Rouen : Racine Xavier C3 Académie de Caen : Thily Benjamin C3 Académie de Lille : Sébastien Franc 2de-cycle terminal - Gaëlle Hallez C3/C4 Académie de Poitiers : Guillerme Sophie C2 - Chaigne Stéphanie C3 Académie de Nantes : Vergracht Laurent C2 - Académie de Créteil : Laumonier Céline C2 Académie de Paris : Véronique favre C1 Académie de Versailles : Rossignol Lorène C2 - Varlet Gaël C3 - Cornuey Mathieu C4 Académie de Lyon : Lazzerini Thomas C2 - Frairot Céline C2 Académie de Rennes : Bruno Charlotte C2/C3 Académie Aix-Marseille : Liliane Piacenza C2 - Chloé Raynaud C1 Zone Asie du Nord : Laurent Lapuyade C3 Par ailleurs, des partenariats ont été créés avec des développeurs d’applications tels qu’EDUMOOV et Emmanuel CROMBEZ (“Je valide”, “Brevets”), afin de créer des supports facilitant le suivi des apprentissages des élèves en ligne. A l’heure actuelle, nos référentiels de ceintures de compétences sont intégrés sous format numérique et sont utilisés par de nombreux enseignants en dehors du collectif.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Le dispositif de ceintures de compétences appartient à la pédagogie institutionnelle de Fernand Oury. L’aménagement de ce dispositif est en lien avec des problématiques actuelles : questions de la motivation, de la variété des types d’apprentissage des enfants, des usages numériques intégrés dans nos pratiques d’enseignement et d’apprentissage... Ces pratiques coopératives de la pédagogie Freinet se retrouvent actualisées dans le livre de Sylvain Connac “Apprendre avec les pédagogies coopératives”. Soutien de la CARDIE de Bordeaux dans le cadre des projets innovants. Ludovia, l’Université d’été du Numérique en Éducation a permis au collectif de se rencontrer et de présenter ses activités aux participants par le biais d’ateliers et de workshops. https://youtu.be/aep7DgTdt94
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Organisation de son travail personnel Progression dans son parcours d'apprentissage à l'aide de ceintures de couleurs Engagement dans des tâches diversifiées intégrant le numérique
  Documents
 
Titre Livret d'évaluation des élèves
Condensé Présentation d'un outil de suivi du travail personnel de l'élève
URL https://framapic.org/SDQ2iyOTu4e3/75mUygxeBHx6.jpg
Type image

Titre Parcours d'apprentissage personnalisés
Condensé Progression dans le parcours d'apprentissage de l'élève
URL https://nosceintures2competences.org/2017/05/19/ceintures-de-competences-zoom-sur-nos-pratiques-cycle-2-cycle-3/
Type document

Titre Présentation du collectif C2CEdu
Condensé Interview réalisée à Ludovia en août 2017
URL https://youtu.be/aep7DgTdt94
Type diaporama

Titre Le dispositif en vidéo
Condensé prix du public à l’ESEN-ESR (École Supérieure de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche), lors de l’édition 2016 des e-trophées du numérique
URL https://www.youtube.com/watch?v=LdmCrPVdTqo&feature=youtu.be
Type diaporama

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Auto-évaluation des outils par les enseignants du collectif en fonction de leur utilisation en classe Au sein de l’action : évaluation par les pairs lors des activités de groupe, auto-évaluation (exercices auto-correctifs papier ou numériques), évaluation diagnostique, formative, formatrice et sommative (trois essais pour valider un ensemble de compétences).
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Mise en action des élèves Meilleure différenciation Grande augmentation de l’autonomie et de la prise en main par les élèves de leurs apprentissages Accroissement d’un climat de sérénité, de confiance et de bienveillance au sein des classes Coopération entre les élèves
  Sur les pratiques des enseignants : Plus grande disponibilité de l’enseignant dans sa classe pour accompagner ceux qui ont le plus besoin Accepter de lâcher prise, de ne pas tout contrôler • Création des situations et d’un environnement dans la classe favorables à la mise en place des parcours individuels et collectifs Changements de posture mis en place lors des différents moments de la classe Mise en place d’un collectif qui a construit ensemble les outils essentiels à la mise en œuvre en classe et qui continue à échanger et à travailler ensemble grâce au réseau social Twitter et à la plateforme de travail en équipe Slack.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Participation des membres du collectif à des ateliers à Ludovia, à des rencontres liées à l'Éducation et au Numérique (Ludovia, Journées de l’innovation, Carnaval numérique, EIDOS 64, …) Formations pour les collègues lors d’ateliers Canopé et Eduvoices Prix du public lors du colloque e-éducation France Quebec “Penser les organisations éducatives à l’ère de la mobilité” en novembre 2016
  Sur l'école / l'établissement : Un suivi des élèves qui ne s’arrête pas en changeant de classe grâce aux référentiels couvrant les 3 cycles de l’école primaire Travail en équipe
  Plus généralement, sur l'environnement Reconnaissance des familles auprès des enseignants pour le suivi proche de leurs enfants et la dynamique positive installée en classe




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte