Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 446 fois

 

Développer l’autonomie des élèves pendant les temps hors cours.

 

Collège Victor Ségalen

34 rue JULES FERRY , 35410 CHATEAUGIRON
Site : http://ife.ens-lyon.fr/lea/le-reseau/les-differents-lea/college-segalen
Auteur : CORBIN-MENARD Jocelyne
Mél : jocelyne.menard@espe-bretagne.fr
  Ce résumé paraîtra sur l’internet et dans d’éventuelles publications académiques et/ou nationales).100 mots dans un style rédactionnel et attractif * Le LéA CREADA du collège Victor Ségalen de Châteaugiron propose une alternative à la « permanence » pour développer l’autonomie des élèves. Les ETAP (Espaces de Travail en Autonomie Partagée) utilisent tous les locaux disponibles du collège (salles de classe, couloirs…). Ils ont été créés pour répondre aux besoins des élèves de travailler en groupe. Les élèves s’inscrivent au préalable et un lieu leur est attribué en fonction de leur projet. Les ETAP favorisent le travail collaboratif, l’autonomie, la responsabilisation : l’AED ne passe que trois fois par heure pour fournir une aide et garantir le bon fonctionnement du dispositif.

  Plus-value de l'action
  Les élèves se sont spontanément saisis d'espaces libres pour s'installer et travailler en groupe pendant les récréations (couloirs, hall d'accueil). Pour accompagner cet usage nouveau d'espaces initialement non dédiés au travail hors cours nous avons dû adapter les équipements aux besoins des élèves (tables, chaises).
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  650 élèves, c'est-à-dire tous les élèves du collège
  A l'origine
  Le temps scolaire hors cours impose aux élèves de collège d’être présents dans un des espaces que l’établissement met à leur disposition. Pourtant, de façon paradoxale, « la permanence » est le lieu par excellence de « l’a-permanence » : non équipée de postes informatiques, elle n’offre pas la possibilité d’accéder aux ressources déposées à l’attention des élèves sur l’ENT ni à celles d’Internet ; elle ne permet pas non plus, du fait du grand nombre d’élèves qui la fréquente, d’autoriser les travaux de groupes que les professeurs demandent aux élèves de réaliser. Elle offre un cadre contraignant qui conduit souvent les élèves à mal vivre le temps « hors cours ». Partageant les mêmes élèves sur le même temps scolaire et partant de l’hypothèse qu’un élève acteur, capable d’initiatives et de responsabilités est susceptible de mieux réussir, le CPE et la professeure documentaliste du collège ont décidé de renforcer leur collaboration et de réfléchir ensemble aux moyens de tirer bénéfice de ce temps « hors cours » en le reconfigurant par la mise à disposition de nouveaux espaces favorisant le développement de l’autonomie de l’élève.
  Objectifs poursuivis
  Cette action fait partie de la mise en œuvre du projet commun « vie scolaire / CDI ». Elle vise à renforcer le processus d’autonomisation. Elle s’inscrit dans le cadre du LéA CREADA dont le principal objectif est d’identifier les domaines, les modalités et les conditions du développement de l’autonomie des élèves en différents lieux (physiques et virtuels) et temps scolaires (en cours et hors cours).
  Description
  Les élèves qui le souhaitent constituent un petit groupe de travail autour d'un projet commun. Ils désignent un référent. Ce référent est chargé d'inscrire le groupe au bureau de la vie scolaire au moins une demi-journée avant l'heure choisie. Cet élève est également l'interlocuteur privilégié en cas de dysfonctionnement de l'ETAP, bien qu'il ne soit pas considéré a priori comme responsable. S'il est en effet chargé de rappeler les règles de fonctionnement des ETAP affichées dans chaque salle, il partage la responsabilité avec tout le groupe.
  Modalité de mise en oeuvre
  Les outils utilisés : • La fiche d'ETAP permet : ◦ l'inscription du groupe par l'élève référent (composition, projet, nom du référent). ◦ le suivi de l'ETAP par l'assistant d'éducation au cours des trois passages prévus pendant l'heure (aide méthodologique, contrôle des présences et du déroulement). ◦de garder une trace des ETAP pour l'évaluation qualitative et quantitative du dispositif (nature des activités, diversité des bénéficiaires, historique, statistiques). •La fiche de fréquentation de la salle par les ETAP permet : ◦de garder un trace des différents ETAP par salle (chaque référent note la date l'heure et son nom sur la fiche en entrant dans la salle) ; en cas d'incident on peut s'y référer pour savoir si celui-ci a eu lieu pendant un ETAP ou pas. •La charte de fonctionnement des ETAP (réalisée par les élèves et affichée dans chaque salle susceptible d'accueillir les ETAP) •Le bulletin trimestriel : A la suite de chaque conseil de classe les élèves qui sont signalés pour leur insuffisance de travail sont déclarés « non autonomes » pour la durée du trimestre. Ils ne peuvent plus s'inscrire en ETAP. Si au cours du trimestre ils estiment avoir progressé, ils peuvent solliciter leur professeur principal pour récupérer leur statut d'élève « autonome » avant le prochain conseil de classe.
  Trois ressources ou points d'appui
  •L’adhésion de l'équipe au projet •Les réunions de concertation •Les échanges avec les chercheurs
  Difficultés rencontrées
  •Les représentations, voire les clichés, concernant le comportement d'un groupe d'élèves seuls dans une salle. •Ce dispositif demande une vigilance constante de la part des assistants d'éducation qu'il est facile de relâcher (l'autonomie n'est pas l'auto-discipline mais un apprentissage qui demande un accompagnement constant). •Le dispositif crée des demandes qui ne peuvent pas être satisfaites faute d'un nombre de salles suffisant.
  Moyens mobilisés
  Potentiellement, tous les espaces du collège.
  Partenariat et contenu du partenariat
  ESPE de Bretagne : Régulièrement, des professeurs du premier et du second degrés et des CPE effectuent un stage ou une visite dans ce collège pour y comprendre les modalités retenues pour le temps hors cours. Plusieurs étudiants de master 2 ont rédigé un mémoire centré sur la problématique du temps hors cours dans ce collège et ailleurs. Laboratoire CREAD : La responsable du LéA est docteure en sciences de l’éducation. Elle est membre associée au laboratoire CREAD (EA 3875). L’IFE (Institut Français de l’Education) pilote et soutient ce dispositif.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Des travaux de recherche sont conduits dans le cadre du LéA CREADA (Coopérer pour Rendre l'Elève Acteur du Développement de son Autonomie). Ils ont donné lieu à plusieurs communications. Une publication est en cours de rédaction. Corbin-Ménard, J., Floride, H., Lameul, G, Le Beuan, D., Rossa, S. & Rouillard, R. (2016, mai). A quelles conditions le temps hors cours des collégiens peut-il contribuer au développement de leur autonomie ? Convergences et divergences de représentations entre personnels et élèves. Poster présenté à La 6ème Rencontre Nationale des LéA. Lyon, France. Repéré à http://ife.ens-lyon.fr/lea/le-reseau/manifestations/rencontre-nationale-des-lea-2016-1/posters/11_segalen Corbin-Ménard, J., Floride, H., Rossa, S. (2016, septembre). Autonomie des élèves et persévérance scolaire. Communication présentée au séminaire inscrit dans le plan national de lutte contre le décrochage scolaire « Tous mobilisés pour la persévérance », Rennes, France, 26 janvier 2016. Corbin-Ménard, J., Rossa, S., Quidu, D. (2017, mai). Aider les élèves à s’auto-organiser, auto-réguler leur activité, autogérer leurs coopérations et s’auto-évaluer avec IloTice, un outil de gestion du travail en îlots. Communication présentée à La 7ème Rencontre Nationale des LéA. Lyon, France, 30 et 31 mai 2017. Repéré à http://ife.ens-lyon.fr/lea/le-reseau/manifestations/rencontre-nationale-des-lea-2017-1/resume-des-demonstrations-forum/df_-lea-segalen_-2017 Corbin-Ménard, J. & Le Beuan, D. (201?). Problématique pour une définition concrète et opérationnelle de l’autonomie. En cours de rédaction.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  •Analyse annuelle des données collectées sur les fiches ETAP •Réunions de concertation (assistants d'éducation, CPE, professeure documentaliste, élèves, professeurs) pour l'évolution et l'adaptation du dispositif.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les ETAP développent l'entraide, le sens de l'initiative et de l'organisation. 2.Les élèves se montrent plus autonomes au lycée (retour du lycée de secteur).
  Sur les pratiques des enseignants : Ils se saisissent des ETAP (ils conseillent aux élèves de les utiliser pour leurs travaux de groupe).
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Les ETAP n'ont pas d'effet notable sur le leadership. En revanche, c'est l'autonomie accordée par le chef d’établissement aux équipes qui leur permet d'accorder de l'autonomie aux élèves.
  Sur l'école / l'établissement : Les élèves sont sensibles à la confiance que leur accordent les adultes. En retour, ils dérogent moins souvent aux règles (cercle vertueux).
  Plus généralement, sur l'environnement 1.Peu de dégradations sont constatées dans les salles utilisées par les ETAP. 2.Des espaces supplémentaires peuvent être laissés en accès autonome (galerie d'art, hall d'exposition, CDI) sur le temps de récréation.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte