Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 69 fois
 

58-Sécurisation des parcours : une liaison 3ème/seconde renforcée en français et en mathématiques.

 

Lycée polyvalent Maurice Genevoix

51 route D'AVRIL SUR LOIRE , 58300 DECIZE
Site : a.fr
Auteur : M. Frank PIERRE
Mél : 0580761M@ac-dijon.fr
  Ce projet vise : - à construire un continuum entre la fin du collège et le début du lycée, - à assurer, à l’entrée en seconde générale et technologique chez les élèves qui n’ont pas complètement validé la compétence 1 et 3 du palier 3 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, la maîtrise de cette compétence. - à pérenniser les liens de travail entre les enseignants des collèges et du lycée de secteur.

  Plus-value de l'action
  .
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Elèves de 3e et de seconde du secteur
  A l'origine
  L’action s’inscrit dans la politique du bassin Nevers Morvan qui travaille sur la thématique « sécurisation des parcours des élèves ». Un premier volet concerne la liaison CM2/6eme (évaluation par compétences, PPRE passerelle, conseil pédagogique école/collège) Un second volet concerne la liaison 3ème/seconde. Cette action part des constats suivants : - fragilité des acquis de certains élèves en seconde - difficulté pour les enseignants de lycée de mettre en place pour les élèves ne maîtrisant pas certaines la compétence 1 du palier 3, des stratégies de remédiation. Cette action vise à améliorer les échanges professionnels entre le collège et le lycée, en l’occurrence sur la question des élèves en difficulté (quelle analyse pour quelle remédiation ?). La loi pour la refondation de l’Ecole insiste sur la progressivité des apprentissages et sur la difficulté des transitions d’un cycle à l’autre
  Objectifs poursuivis
  Ce projet, qui est une demande de renouvellement du projet initié il y trois ans, s’inscrit dans la politique du bassin Nevers Morvan dont l’un des axes s’intitule « sécurisation des parcours des élèves ». Les réunions périodiques du projet initial ont permis de renforcer les liens de travail entre les enseignants du collège et ceux du lycée, de développer une culture commune intercatégorielle avec l’association des inspecteurs, chefs d’établissement et professeurs aux différents temps de travail. Ce projet vise : - à construire un continuum entre la fin du collège et le début du lycée, - à assurer, à l’entrée en seconde générale et technologique chez les élèves qui n’ont pas complètement validé la compétence 1 et 3 du palier 3 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, la maîtrise de cette compétence. - à pérenniser les liens de travail entre les enseignants des collèges et du lycée de secteur. DISPOSITIF SPECIFIQUE AUX LETTRES :  Repérage des élèves En fin d’année, une commission de liaison 3e/2nde se réunit pour déterminer les profils de jeunes repérés comme ayant validé un palier fragile et construire le projet personnalisé des élèves retenus. Une vingtaine d’élèves est retenue. Un élève ne pourra être accompagné en Français ET en mathématiques.
  Description
  Ce projet, qui est une demande de renouvellement du projet initié il y trois ans, s’inscrit dans la politique du bassin Nevers Morvan dont l’un des axes s’intitule « sécurisation des parcours des élèves ». Les réunions périodiques du projet initial ont permis de renforcer les liens de travail entre les enseignants du collège et ceux du lycée, de développer une culture commune intercatégorielle avec l’association des inspecteurs, chefs d’établissement et professeurs aux différents temps de travail. Ce projet vise : - à construire un continuum entre la fin du collège et le début du lycée, - à assurer, à l’entrée en seconde générale et technologique chez les élèves qui n’ont pas complètement validé la compétence 1 et 3 du palier 3 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, la maîtrise de cette compétence. - à pérenniser les liens de travail entre les enseignants des collèges et du lycée de secteur. DISPOSITIF SPECIFIQUE AUX LETTRES :  Repérage des élèves En fin d’année, une commission de liaison 3e/2nde se réunit pour déterminer les profils de jeunes repérés comme ayant validé un palier fragile et construire le projet personnalisé des élèves retenus. Une vingtaine d’élèves est retenue. Un élève ne pourra être accompagné en Français ET en mathématiques.  Mise en place et suivi du dispositif • Fin septembre, le chef d’établissement ou son adjoint reçoit les élèves retenus avec leur famille afin de leur présenter le dispositif et l’aide proposés. Un document d’engagement est signé par l’élève et par sa famille. • 1 réunion de liaison 3e /2nde début décembre permet de mesurer la progression des jeunes retenus dans le dispositif.  Evaluation du dispositif • 1 autre réunion début mars permet de faire le bilan du protocole d’évaluation. Lors de cette réunion, la visite conjointe des deux inspecteurs référents accompagnés du proviseur et/ou du proviseur adjoint permet un accompagnement jusque dans la classe. DISPOSITIF SPECIFIQUE AUX MATHEMATIQUES.  Repérage des élèves En fin d’année, les chefs d’établissements des collèges concernés proposent une liste d’élèves ayant des difficultés en mathématiques et manifestant l’envie et la volonté de les surmonter. Cette liste est transmise, par le biais de la direction, aux professeurs de mathématiques de seconde lors de la prérentrée. Durant les deux premières semaines de septembre, les professeurs de mathématiques restent vigilants concernant ces élèves signalés et repèrent éventuellement d’autres élèves (notamment ceux de collège hors secteur). En concertation, ils constituent deux groupes de 12 élèves qui suivront un accompagnement personnalisé en mathématiques jusqu’aux vacances de Noël (période susceptible d’être ajusté en fonction de l’organisation générale de l’accompagnement personnalisé).  Mise en place du dispositif Le chef d’établissement ou son adjoint reçoit les élèves désignés avec leur famille afin de leur présenter le dispositif et l’aide proposés. Un document d’engagement est signé par l’élève et par sa famille. Les groupes sont constitués de façon à ce que le professeur d’accompagnement soit différent du professeur de mathématiques de l’élève. Compte tenu des problèmes constatés en 2016-2017 pour assurer l’accompagnement personnalisé toute l’année, il apparait nécessaire que l’horaire hebdomadaire de l’accompagnement personnalisé passe en mathématiques de 2h à 3h.  Evaluation du dispositif Celle-ci a lieu en contrôle continu par le professeur de mathématiques de l’élève. Une synthèse sera donnée au chef d’établissement en fin d’année.
  Modalité de mise en oeuvre
  Etape 1 : Repérage des élèves et mise en place des contrats. • Fin d’année scolaire 2017 : 1e concertation pour arrêter la liste des élèves qui feront partie du dispositif. • Réajustement des listes en début d’année après observation des professeurs. • Parallèlement réception des parents et signature des contrats avec les élèves et les parents. Etape 2 : Information sur la liste des élèves • Fin septembre 2017, les principaux de collège concernés reçoivent la liste des élèves retenus dans le dispositif. Etape 3 : Suivi du dispositif • Mois de décembre 2017, liaison 3e / 2nde afin de mesurer la progression des jeunes retenus pour le dispositif Etape 4 : Evaluation du dispositif • Courant mars 2017, évaluation du dispositif.
  Trois ressources ou points d'appui
  .
  Difficultés rencontrées
  .
  Moyens mobilisés
  .
  Partenariat et contenu du partenariat
  .
  Liens éventuels avec la Recherche
  .
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Evaluation interne Rapports de visite qui permettront de mettre en place une auto-évaluation des intervenants. .
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : .
  Sur les pratiques des enseignants : .
  Sur le leadership et les relations professionnelles : .
  Sur l'école / l'établissement : .
  Plus généralement, sur l'environnement .




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
AMIENS
60-SENLIS-Clg La Fontaine des Prés-Favoriser la mobilité européene virtuelle des élèves.
AMIENS
60-SENLIS-Lycée Hugues Capet-L'élève comédien,décorateur, graphiste, citoyen et acteur de sa santé : de l’adolescent d’aujourd’hui à l’adulte de demain
AMIENS
60-SENLIS-LP Amyot-d'Inville - Dispositif de prévention contre le décrochage scolaire
AMIENS
60-SAINT JUST EN CHAUSSÉE-Clg Louise Michel-Art et mémoire de la grande guerre.
AMIENS
60-SAINT JUST EN CHAUSSÉE-Clg Louise Michel- Classcraft: promotion d'une approche participative et collaborative de la gestion de la classe.
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte