Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 456 fois

 

2017E Les dompteurs d’adolescents

 

inconnu


Site : www.college-surcouf-stmalo.ac-rennes.fr
Auteur : Bertrand Baleine
Mél : bertrand.baleine@ac-rennes.fr
  En créant un spectacle de cirque, les élèves vont « incarner la science » et travailler les relations inter individuelles. Avec la collaboration d’une metteure en scène, un groupe de collégiens va expérimenter la puberté selon différents angles et dans différentes disciplines. A la fois spectateurs de différents spectacles vivants, créateurs d’une oeuvre et acteurs pendant 30 minutes devant 350 personnes, ces adolescents vont tenter de dompter la puberté. Le cirque est un art contemporain qui permet de mêler poésie, performance et modernité. C’est un bon moyen d’expression pour un individu en pleine recherche d’identité.

  Plus-value de l'action
  L’enthousiasme des élèves et les changements observés dans leurs relations.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  19 élèves de 4ème (section général, dispositif ULIS et UPE2A)
  A l'origine
  Peu familier de la culture autre que télévisuel, les élèves du collège REP R. Surcouf ont peu accès aux arts du spectacle vivant. Ainsi, lors d’un spectacle proposé au sein du collège ou de deux visites proposées au printemps 2016, certains élèves ont montré leurs lacunes en tant que spectateurs ou auditeurs. A l’adolescence et particulièrement dans cette classe, les échanges entre individus sont parfois difficiles (respect de la différence, savoir accepter les divergences d’opinion, relations filles/garçons). Au sein de cette classe, des élèves rencontrent des difficultés scolaires et/ou personnelles.
  Objectifs poursuivis
  Peu familier de la culture autre que télévisuel, les élèves du collège REP R. Surcouf ont peu accès aux arts du spectacle vivant. Ainsi, lors d’un spectacle proposé au sein du collège ou de deux visites proposées au printemps 2016, certains élèves ont montré leurs lacunes en tant que spectateurs ou auditeurs. Nous souhaitons leur faire vivre des temps de résidence, de création et de représentation afin d’enrichir leur rapport à la culture. Nous souhaitons également leur faire découvrir les métiers du spectacle, y compris les métiers techniques. A l’adolescence et particulièrement dans cette classe, les échanges entre individus sont parfois difficiles (respect de la différence, savoir accepter les divergences d’opinion, relations filles/garçons). Nous souhaitons renforcer le groupe classe et améliorer les relations inter individuelles en nous inscrivant dans un projet collectif d’envergure. Au sein de cette classe, des élèves rencontrent des difficultés scolaires et/ou personnelles. Cette démarche alliant arts et sciences doit favoriser l’expression des intelligences multiples. Ces élèves, qui vont « incarner la science », devraient développer l’estime de soi, le goût des sciences. L’accueil qu’ils réservent à ce projet est d’ailleurs très positif, ils sont déjà très fiers. La « science sur les planches » est susceptible de faire naître des vocations scientifiques et artistiques. C’est aussi l’occasion de rencontrer les arts du cirque, oeuvres peu convoquées habituellement au collège. Pour les enseignants participants au projet, il est intéressant de s’inscrire dans quelque chose qui se construit avec le temps. C’est un projet ambitieux au cours duquel il ne faut pas avoir peur de l’inconnu. Les compagnies sont un soutien fort puisqu’ils apportent leur regard et aident à planifier le projet. Les comédiens, metteurs en scène ou auteurs n’étant pas scientifiques sont sincères quant à leurs questionnements et se situent souvent sur un pied d’égalité avec les élèves. Cette fraîcheur permet d’encourager les jeunes dans leurs progressions. La contrainte du thème scientifique, apparaît comme un défi à relever pour les compagnies mais il n’y a pas de frontières entre les propositions artistiques et le travail de laboratoire avec les élèves. Bien au contraire les sciences sont sources d’inspiration et permettent de proposer des formes artistiques nouvelles.
  Description
  Le projet « dompteur d’adolescent » mené au sein du collège Surcouf (collège classé en REP) a pour objectif la création d’une oeuvre artistique abordant un sujet scientifique. Initié en mai 2016 par la rencontre des différents acteurs du projet, l’action a été présentée aux élèves de 4ème D au mois de septembre 2016.
  Modalité de mise en oeuvre
  Différentes étapes se succéderont au cours de l’année scolaire : - Le 22 septembre, les élèves ont rencontré les artistes de la compagnie Galapiat pendant leur résidence au théâtre du vieux St Etienne à Rennes. Après avoir assisté à une partie du spectacle (« c’est quand qu’on va où ? »), les élèves et les artistes ont pu échangé sur la création en cours. - Le jeudi 5 janvier, les élèves assisteront avec les 80 élèves de 4èmes du collège à un théâtre forum mené par la compagnie « Psychomédie ». Cette action inscrite dans le projet d’éducation à la santé et à la citoyenneté aura pour thème les conduites addictives. Les différentes saynètes jouées verront intervenir les élèves volontaires au côté des comédiens. - Le matin du 10 janvier, les élèves assisteront au concert pédagogique « Tranzistoir » du groupe Matzik. La radio et l’échange intergénérationnel sont les sujets de ce spectacle destiné à tous les élèves du collège. Cette représentation sera suivie d’un échange avec les musiciens. - L’après-midi du 10 janvier, les élèves rencontreront Emilie Bonnafous (metteur en scène et artiste de cirque), Hélène Joly et Michel Bouchet (médiateurs scientifiques à l’Espace des sciences) avec pour objectif l’aide à la création d’une oeuvre artistique portant sur les transformations pubertaires, les hormones et les relations filles/garçons. Ce sujet sera traité, de façon interdisciplinaire, en anglais, en EMC, en français et en SVT tout au long du 2ème semestre. D’autres interventions d’Emilie Bonnafous, Hélène Joly et Michel Bouchet sont programmées jusqu’au mois de juin (environ 1 fois par mois). - Le 28 mars, les élèves assisteront à un spectacle de « STOÏK -compagnie Les GüMs » à la Parcheminerie à Rennes. La représentation de ce duo mixte et burlesque, invité dans le cadre du festival Ayroop, sera l’occasion pour les élèves de rencontrer une oeuvre mélangeant cirque, jeu clownesque, musique et relation fille/garçon. - Au cours du mois de juin, les élèves visiteront une exposition à l’espace des sciences de Rennes. - Le 16 juin, le spectacle créé au cours de l’année sera joué à l’amphithéâtre de l’espace des sciences devant un public nombreux scolaire et grand public (environ 350 personnes sur la journée). - Avant la fin du mois de juin, les élèves se produiront à St Malo devant les parents et les élèves du collège Surcouf et devant les élèves de 4èmes du collège Charcot dans une salle de spectacle de la nouvelle vague. Ce projet est l’occasion pour l’ensemble des professeurs de la classe de travailler sur un sujet vif pour des élèves de 4èmes. C’est aussi l’occasion de renforcer la cohésion de ce groupe classe et de favoriser le « mieux vivre ensemble ».
  Trois ressources ou points d'appui
  - L’expérience de l’espace des sciences de Rennes et de ses médiateurs scientifiques dans l’organisation de l’action « sciences sur les planches ». - Le travail pluridisciplinaire et la Co-conception de l’action et de nos activités d’enseignement facilité par la construction d’un emploi du temps adapté. - L’expertise et l’enthousiasme des artistes qui nous accompagnent dans ce projet.
  Difficultés rencontrées
  - La coordination des différentes actions (spectacle, interventions extérieurs, synchronisation du travail des enseignants) - Gestion du temps
  Moyens mobilisés
  ..
  Partenariat et contenu du partenariat
  Espace des sciences de Rennes : aide à la création du projet, mise en relation avec les artistes partenaires, communication autour du projet, organisation du spectacle et des répétitions, mise à disposition de la salle de représentation. Ay-Roop (association de valorisation des arts du cirque): aide à la création du projet, mise en relation avec les artistes partenaires, organisation de spectacles à destination des élèves, communication autour du projet. - Conseil départemental d’Ille et Vilaine : aide au financement du projet, soutien pour aider à l’accès à la culture.
  Liens éventuels avec la Recherche
  ..
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Plusieurs principes de suivi sont envisagés. Ainsi les élèves vont, en fonction de l’avancée du projet, poster des articles sur le site de l’espace des sciences et pouvoir lire les commentaires des lecteurs. Les élèves sont aussi engagés dans une auto-évaluation de chaque temps d’atelier par une réunion bilan menée par la metteure en scène. A la fin de la période de création, les élèves vont jouer le spectacle devant 350 personnes.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les élèves sont acteurs de leurs apprentissages, ils ont problématisé le sujet et c’est eux qui créent et inventent en fonction de leur avancé. Les élèves sont fiers de leur travail et ont davantage confiance en eux. Les élèves communiquent mieux (écoute mutuelle, aisance à l’oral, langage du corps)
  Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants impliqués dans le projet travaillent ensemble à la conception des activités, ils connaissent mieux les attendus des différentes disciplines. Les enseignants ont l’occasion d’observer leurs élèves dans une situation différente de ce qui peut se passer classiquement en classe.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Les enseignants impliqués dans ce projet conçoivent et adaptent leur enseignement en fonction des autres enseignements, des interventions des artistes et de l’avancée du projet. Les adultes du collège (administration, autres enseignants, parents et élus du conseil d’administration) sont curieux de savoir ce qui se passe au sein de ce projet et de voir l’évolution de cette classe.
  Sur l'école / l'établissement : Les élèves du collège parlent des spectacles vivants et plus particulièrement des arts du cirque.
  Plus généralement, sur l'environnement Le spectacle créé sera l’occasion de rencontrer d’autres collégiens de St Malo et de présenter le fruit du travail réalisé en classe aux familles.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte