Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 325 fois

 

Un bond vers l’avant pour la réussite 2017D 2017G #

 

Collège Louise Michel

2 rue CHARLES PEGUY , 27500 MANNEVILLE SUR RISLE
Site : http://louise-michel.ent27.fr/
Auteur : Emmanuelle Serbin
Mél : emmanuelle.ferric1@ac-rouen.fr
  Il s’agit de permettre aux enfants les plus fragiles de mieux vivre cette première année de collège en prenant en compte leurs difficultés et en posant sur eux un regard compréhensif et bienveillant. L’attention que l’équipe de professeurs engagée dans ce dispositif porte sur ces élèves fragiles est une des premières clés de la réussite de ce projet. Les techniques d’étayage, de médiation et de métacognition sont le deuxième élément important. En effet, soutenus dans leurs efforts et valorisés dans le travail effectué, les élèves ne baissent pas les bras et développent ainsi une motivation intrinsèque qui leur permet de progresser.

  Plus-value de l'action
  Il faudra attendre la fin de l’année pour mesurer de façon plus objective les résultats pressentis mais il fort probable que les élèves pris en charge auront davantage progressé et seront donc mieux armés pour démarrer leur cycle 4. Si ces résultats se confirment, il pourra être intéressant de monter un groupe de travail au sein du BEF pour élargir ce type de fonctionnement à d’autres collèges. Dans le cadre de travaux de recherche collaborative, cette expérimentation pourra être affinée afin d’en mesurer des effets de manière plus scientifique.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Les élèves les plus fragiles repérés grâce aux évaluations ont été répartis dans deux classes de 6èmes (7 dans l’une et 8 dans l’autre) et le reste de la classe est composé de bons et très bons élèves.
  A l'origine
  Les élèves de 6èmes passent en entrant au collège des évaluations diagnostiques depuis deux ans. Ces résultats montrent que près de 20% des élèves ont des résultats inférieurs à ceux des élèves de 6èmes SEGPA. Au cours de l’année, une certaine démotivation s’installe et certains élèves régressent (des tests en français passés en début et en fin d’année montrent que certains élèves ont des résultats égaux voir moins bons qu’en début de 6èmes). De plus, certains d’entre eux perdent l’habitude de travailler en autonomie souvent acquise en primaire.
  Objectifs poursuivis
  Les objectifs poursuivis sont de répondre aux besoins des élèves les plus fragiles, de leur redonner confiance et de soutenir leur motivation, en développant l’autonomie et l’entraide entre tous les élèves de la classe.
  Description
  Afin de travailler les compétences de français, les deux classes sont alignées sur deux heures : Un professeur des écoles spécialisé prend en charge le groupe de 16 élèves issus des deux classes (les plus en difficulté de lecture et de compréhension) pendant que les deux collègues de français enseignent aux autres élèves de la classe. La progression de la séquence est commune aux trois groupes. Les pratiques d’enseignement pour le groupe d’élèves plus fragiles sont basées sur des techniques de médiation et de métacognition afin d’aider les élèves à mieux comprendre les processus mentaux mis en jeu dans les séquences d’apprentissage. En mathématiques, les deux collègues concernés gardent leur classe au complet mais ils utilisent une salle agencée différemment (table de médiation pour les élèves plus fragiles et binôme pour les autres) afin de laisser en autonomie les élèves qui ont compris et de soutenir par un étayage plus fort ceux qui en ont besoin. Les séquences sont introduites par un dispositif particulier, les attributs du concept (Britt-Mary Barth) de manière à amener une plus grande clarté cognitive et de prendre appui sur les connaissances des élèves pour la suite de la séquence. Ces informations recueillies sont mises en forme avec une carte heuristique.
  Modalité de mise en oeuvre
  • Compétences à consolider : o Les compétences de lecture et surtout de compréhension par le biais de techniques de métacognition. o Les compétences de base en mathématiques. o Les compétences d’autonomie et de motivation intrinsèques des élèves. • Les compétences seront évaluées sous forme de pourcentages de réussite. • Les enseignants concernés tiendront également un journal de bord afin de noter les réactions des élèves et leurs remarques sur le déroulement des séances. Personnes engagées : • Mme Serbin, professeure des écoles spécialisée. • Mmes Lefrançois et Le Moal, professeures de lettres. • MM. Delahaye et Garnier, professeurs de mathématiques. Calendrier prévu : • Juin 2016 : évaluation des élèves de CM2 lors de la visite du collège afin de constituer les classes et de répartir les 16 élèves ayant les plus grosses difficultés de compréhension en lecture dans les deux classes du projet. • De septembre à juin 2017 : mise en place du projet. • Juin 2017 : nouvelle évaluation pour observer les progrès des élèves.
  Trois ressources ou points d'appui
  Les échanges de pratiques entre les collègues permettent à chacun d’avancer dans ses réflexions et dans ses pratiques grâce entre autre aux compétences riches des uns et des autres. Les apports des différents séminaires et conférences auxquels nous avons l’occasion de participer permettent également de nouveaux éclairages sur les dernières avancées de la recherche.
  Difficultés rencontrées
  Nous manquons de temps pour échanger davantage et pouvoir profiter des expériences des uns et des autres.
  Moyens mobilisés
  Le professeur des écoles est payé en heures supplémentaires. La salle de cours a été réaménagée. Un espace de documentation (articles de recherche, livres sur les thématiques concernées) est mis en place au sein du CDI accessible à l’ensemble des personnels de l’établissement. Un ordinateur et une imprimante couleur sont mis à disposition des professeurs du projet pour constituer les dossiers de suivi de progrès des élèves (compétences) à destination des parents.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Laboratoire CIRNEF, sciences de l éducation de l'université de Rouen/Caen.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Réflexions autour des travaux de Britt-Mary Barth sur les attributs du concept, mais aussi autour de concept comme la Zone Proximale de développement de L.Vygotsky, de l’étayage de J. Bruner et de l’empathie évoquée par O. Zanna. La présence dans l’équipe d’une doctorante accompagne celle-ci dans une démarche de recherche collaborative.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  EFFETS ATTENDUS ET INDICATEURS RETENUS : 1- Bien être des élèves : Plaisir d’apprendre et d’oser. 2- Améliorations des apprentissages : Comparaison des résultats des tests par élève. 3- Accroissement de l’autonomie et de la motivation des élèves : Suivi de l’absentéisme et de la participation orale.
  Documents
 
Titre La carte des objectifs du projet
Condensé Les symboles utilisés renvoient au référentiel des compétences professionnelles (document en annexe).
URL http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/sites/cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/manneville-risle_clg_michel_bond-pour-la-reussite_2017-01_carte_projet.pdf
Type document

Titre Les compétences professionnelles mobilisées par le projet
Condensé Le projet en rapport avec le référentiel des compétences professionnelles.
URL http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/sites/cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/manneville-risle_clg_michel_bond-pour-la-reussite_2017-01_carte_referentiel_prof.pdf
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  L’action est évaluée par différents moyens (en évaluation interne) : Tout d’abord nous observons l’attitude et les efforts fournis par les élèves fragiles dans les trois cours de manière à croiser les regards (plaisir d’apprendre et bien être). Nous allons mesurer également les résultats des tests de juin 2016 et de juin 2017 afin d’observer les progrès réalisés (améliorations des compétences en comparaison avec d’autres élèves issus de classes ne participant au projet). Nous analyserons enfin les taux d’absentéisme et la participation des élèves dans les activités de classes.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Après un premier trimestre, nous observons que tous les élèves fragiles sont dans une dynamique positive. Ils sont tous actifs et participent en cours ce qui tend à montrer qu’ils poursuivent leur scolarité plutôt sereinement et qu’ils s’accrochent. Ils ont des résultats en progrès et montrent des acquisitions significatives.
  Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants qui participent au projet sont toujours motivés, certains commencent à vraiment évoluer dans leur prise en charge de la diversité (entre autre par le biais de la différenciation des supports mais aussi de l’étayage). L’utilisation des attributs du concept permet une plus grande clarté cognitive pour les élèves et les cartes heuristiques permettent de développer d’autres stratégies de mémorisation et de construction du savoir. Le travail entre les collègues de même discipline est plus riche, ils échangent davantage sur les pratiques et construisent des progressions communes.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Les relations au sein de l’équipe pédagogique en charge du projet sont constructives et dans un esprit de respect mutuel des compétences de chacun. On constate un équilibre et un enrichissement des pratiques et des réflexions de chacun. Les réunions de travail se passent dans la sérénité tout en permettant à chacun d’exprimer ses doutes et ses interrogations. La marge de manœuvre laissée par l’équipe de direction permet également de travailler sans tension et en sécurité.
  Sur l'école / l'établissement : La prise en charge en classe de ces élèves soulève des questionnements et des remarques des autres collègues de l’établissement.
  Plus généralement, sur l'environnement Ce projet permet de valoriser le travail effectué au sein de l’établissement et dans les réunions de BEF mais il sert également de support aux discussions pour la liaison école-collège. Ce travail est aussi évoqué dans les formations sur la persévérance scolaire.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
RENNES
2018G Une bibliothèque sonore académique
LILLE
LUCIESPHERE ou la pédagogie par le son
RENNES
2018C Développer l’autonomie des élèves pendant les temps de cours avec "IloTice"
MAYOTTE
Atelier des parents 2018 F
MAYOTTE
Le numérique pour l’apprentissage de la langue de scolarisation 2018 A
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte